Les propos qui sont tenus ici n’engagent que leur auteur. Les textes sont actualisés régulièrement et corrigés en cas d'erreur. Bonne visite

Traitement du COVID-19 : où en est-on ?

le le . .

"La maladie ne se guérit point en prononçant le nom du médicament, mais en prenant le médicament" Sankara

Aujourd'hui 21/03/2020, il n'existe pas de traitement dédié au  COVID-19, mais plusieurs pistes sont à l'étude. Mon propos n'est pas de détailler l'une ou l'autre des études mais d'expliquer comment une molécule devient un traitement sûr et efficace en médecine. Trois temps incontournables : RECHERCHE, DEVELOPPEMENT chez l'homme en 3 phases et enfin NAISSANCE du médicament . Lorsque la molécule é été testée in vitro et in vivo chez l'animal, sans problème on passe à l'évaluation clinique chez l'homme : Phase 1 (tolérance et pharmaco cinétique), Phase 2 (actvité biologique et recherche d'un effet thérapeutique (dose), Phase 3 (confirmation de l'effet thérapeutique) puis si tout va bien dépot du dossier d'enregistement , autorisation de mise sur le marché (AMM) puis commercilaisation. Tout cela se fait en moyenne en 10 ans. Dans le cas de COVID-19 on ne peut envisager un tel timing alors on est en train de tester des molécules connues (cf tableau) qui on une AMM pour des affections bien identifiées mais qui pourraient avoir une action thérapeutique vis à vis du COVID-19.L'une d'entre elle fait le buzz depuis le début : l'HYDROXY- CHLOROQUINE, anti-plaludéen associée à l'AZYTHROMICYN, unantibiotique.C'est le Pr Didier Raoult du CHU de Marseille qui est à l'origine de cette indication. Le Pr Didier Raoult, directeur de l’IHU de Marseille, a présenté les premiers résultats du test clinique à l’hydroxychloroquine réalisé sur 24 patients atteints par le coronavirus. Selon les premiers éléments, un traitement à l’hydroxychloroquine permettrait de réduire la charge, et les résultats sont encore plus prometteurs avec de l’hydroxychloroquine et l’Azithromycine, un antibiotique efficace contre les virus. Selon lui, la réduction de la charge virale est centrale dans la lutte contre le coronavirus, il milite pour que davantage de dépistages soient réalisés en France. Le gouvernement va étendre ce essai dans d’autres hôpitaux afin de vérifier son efficacité à plus grande échelle (https://www.20minutes.fr/sante).
Diagnostiquons et traitons, nous incite le Pr Raoult. Il s'agit là d'une attitude inédite. Les effets secondaires de ces deux molécules sont connues, leur utilisation est donc potentiellement  possible sous couvert d'une surveillance adaptée. Tout cela n'empêche pas les autres études de se poursuive. Je pense qu'il faut OSER le traitement du Pr Raoult car le temps presse et que l'on a rien d'autre d'efficace. Certes son expérience repose sur 26 patients et alors. Dans le même temps la FDA américaine sous la direction de D Trump (je suis anti Trump) valide et s'appropie de manière indécente l'Hydroxychroroquine dans le COVI-19 et donne son autorisation, gros coup de poker de Trump , ça passe ou ça casse ! Quelle sera la suite, bien malin qui pourra le dire mais vue l'évolution galopante et mortelle du COVID-29, il faut agir et suivre le Pr Raoult. A moins que vous ayez quelque chose d'autre à proposer maintenant . Au pire cela ne fonctionnera pas mais au moins on aura essayer. Attendons le feu vert des autorités de santé et ne faisons pas n'importe quoi ni n'importe comment mais le temps presse.Affaire à suivre, chaque heure nous améne son lot de mauvaises nouvelles. Attention pas de prescription de l' Hydroxychroroquine avant autorisation mais ça urge !  Il faut FONCER +++++
NEWS du 21/03/2010 : 
Fujifilm a décollé mercredi à la Bourse de Tokyo, après que les autorités chinoises ont déclaré qu'un médicament antigrippal développé à l'origine par le groupe japonais était efficace contre le nouveau coronavirus. La cote de l'action Fujifilm avait été suspendue au début de la séance à Tokyo, en raison d'un afflux d'ordres d'achat, avant de s'envoler de 15,42% à 5.238 yens, le plus haut niveau autorisé sur la séance, qu'il n'a plus quitté jusqu'à la clôture. Le ministère chinois de la Science et de la Technologie a affirmé mardi que des essais cliniques sur favipiravir - le principe actif du médicament antigrippal Avigan de Fujifilm - avaient donné de «très bons résultats» pour traiter le Covid-19 (Figaro Economie). Nouvelle étude canadiene qui débute avec la Colchicine (https://www.cbc.ca/news/canada/montreal/montreal-heart-institute-study-colchicine-1.5506930)
News du 26 03 2020 : L'Espagne et les États-Unis tentent un traitement inventé il y a un siècle; la transfusion plasmatique directe de personnes convalescente de l'infection à des malades graves.
tableau traitement 

"L'hypothèse est le chemin qui conduit à la science" Victor Cherbuliez 

 

Statistiques : Aujourd'hui 861 - Hier 711 - Cette semaine 5433 - Ce mois-ci 15930 - Total 242037