Les propos qui sont tenus ici n’engagent que leur auteur. Les textes sont actualisés régulièrement et corrigés en cas d'erreur. Bonne visite

Nouveau challenge pour la médecine : la POLYPILL

le le . .

"Le mépris est une pilule qu'on peut avaler mais qu'on ne peut mâcher." Molière

"Tu prends la pilule bleue, l'histoire s'arrête là, tu te réveilles dans ton lit, et tu crois ce que tu veux. Tu prends la pilule rouge, tu restes au Pays des Merveilles et je te montre jusqu'où va le terrier." film The Matrix

"J'aime prendre des pilules avant de déjeuner. Même quand je n'ai rien. Je trouve que ça fait bien de sortir sa plaquette, comme ça les gens vous ménagent."Claude Chabrol


Le concept de la POLYPILL est très innovant mais non récent ,la première polypill existe depuis 2003. 

RAPPEL 
L'édition du British Medical Journal du 28 juin 2003 fut débordante d'enthousiasme pour l'article de Nick Wald et Malcolm Law avec un titre qui laisse reveur :

The most important BMJ for 50 years ?

. L'éditeur du BMJ étonna certainement plus d'un lecteur par la ferveur de son commentaire. Le flegme britannique n'était visiblement plus à l'ordre du jour. L'éditeur Richard Smith affirmait qu'il s'agissait probablement de l'article le plus important, publié dans le BMJ depuis ces 50 dernières années ! Cet article affirmait qu'une pilule contenant trois antihypertenseurs (un diurétique, un bêtabloqueur et un inhibiteur de l'enzyme de conversion), une statine, de l'aspirine et de l'acide folique pourrait réduire de 88% les accidents ischémiques coronariens et de 80% le risque d'accident vasculaire cérébral. Par ailleurs, cet article affirmait que cette Polypill, prescrite systématiquement aux patients de plus de 55 ans, permettrait chez un tiers des patients d'avoir onze ans supplémentaires sans maladie cardiovasculaire. Du coté des effets secondaires, les résultats étaient aussi très intéressants puisque seuls 8 à 15% des sujets auraient des effets indésirables. Les conclusions de cette étude étaient que tous les patients avec antécédent d'atteinte cardiovasculaire ou tous les sujets de plus de 55 ans pourraient bénéficier de cette Polypill. Par ailleurs, il ne serait plus nécessaire de mesurer les facteurs de risque cardiovasculaire classiques (lipides, pression artérielle, homocystéine et la fonction plaquettaire), avant d'introduire ce type de traitement avec des bénéfices dignes de la potion magique de Panomarix. Les auteurs basent leur raisonnement en particulier sur l'absence de seuil de risque pour ces facteurs de risque. Le traitement serait donc efficace quel que soit le niveau des facteurs de risque. Enfin, l'utilisation de formes génériques des différents composants de la Polypill permettrait d'avoir un rapport coûts-efficacité particulièrement performant. (https://www.bmj.com/content/326/7404/0.7)

La POLYPILL associe plusieurs molécules dans un même comprimé à prendre une fois par  jour avec une efficacité prouvée par rapport à l'association de comprimés différents.

NEJM logo 320x320
Le New England Journal of Medicine vient de publier un article très pertinent sur la POLYPILL dans la pathologie cardio vasculaire dans l'étude "Polycap Study 3"

(https://www-nejm-org.proxy.insermbiblio.inist.fr/doi/full/10.1056/NEJMoa2028220)

CONTEXTE
Un polypeptide comprenant une statine, plusieurs médicaments antihypertenseurs et de l'aspirine a été proposé pour réduire le risque de maladie cardiovasculaire.
MÉTHODES
En utilisant un plan factoriel 2 par 2, nous avons assigné au hasard les participants sans maladie cardiovasculaire qui avaient un score de risque cardio vasculaire  INTERHEART élevé pour recevoir une polypill (contenant 40 mg de simvastatine, 100 mg d'aténolol, 25 mg d'hydrochlorothiazide et 10 mg de ramipril) versus  placebo , aspirine (75 mg) versus placebo pr et vitamine D versus placebo une fois par mois. Les résultats étudiés ont concerné la polypill seule par rapport au placebo correspondant, pour l'aspirine seule par rapport au placebo correspondant, et pour la polypill plus aspirine par rapport au double placebo. Pour les comparaisons polypill-seul et polypill-plus-aspirine, le principal critère de jugement était le décès de causes cardiovasculaires, l'infarctus du myocarde, un accident vasculaire cérébral, un arrêt cardiaque réanimé, une insuffisance cardiaque ou une revascularisation. Pour la comparaison de l'aspirine, le résultat principal était la mort de causes cardiovasculaires, d'infarctus du myocarde ou d'accident vasculaire cérébral. La sécurité a également été évaluée.

RÉSULTATS

Au total, 5713 participants ont été randomisés et le suivi moyen était de 4,6 ans. Le taux de cholestérol des lipoprotéines de basse densité était inférieur d'environ 19 mg par décilitre et la pression artérielle systolique était inférieure d'environ 5,8 mm Hg avec la polypill et avec un traitement d'association qu'avec le placebo. Le résultat principal de la comparaison polypill a concerné 126 participants (4,4%) dans le groupe polypill et 157 (5,5%) dans le groupe placebo (hazard ratio, 0,79; intervalle de confiance à 95% [IC], 0,63 à 1,00). Le critère de jugement principal de la comparaison avec l'aspirine a été étudié  chez 116 participants (4,1%) dans le groupe aspirine et 134 (4,7%) dans le groupe placebo (hazard ratio, 0,86; IC à 95%, 0,67 à 1,10). Le résultat principal de la comparaison polypill-plus-aspirine est survenu chez 59 participants (4,1%) dans le groupe de traitement combiné et chez 83..L'incidence de l'hypotension ou des étourdissements était plus élevée dans les groupes ayant reçu le polypill que dans leurs groupes placebo respectifs.
nejmoa2028220 f2
CONCLUSIONS
Le traitement combiné avec une polypill et de l'aspirine a conduit à une incidence plus faible d'événements cardiovasculaires que le placebo chez les participants sans maladie cardiovasculaire qui présentaient un risque cardiovasculaire intermédiaire.

Commentaires 
Le concept de polypill vise à améliorer la santé cardiovasculaire mondiale. En effet ces molécules sont des génériques, le coût de la polypill doit être la plus basse possible afin de ne léser personne.Les défis de mise en oeuvre doivent encore être surmontés aux niveaux réglementaire, de la fabrication, de la distribution et des résultats cliniques pour garantir qu'un approvisionnement fiable en polypills de haute qualité et abordables est disponible pour les patients éligibles.En Inde la polypill a été étudié depuis longtemps dans le cadre de prévention cardio vasculaire accessible au plus grand nombre. La polypill est un médicament efficace , sûr qui doit être accessible au plus grand nombre dans tous les pays.

Qu est ce que l OMS Organisation mondiale de la santeC'est à l'OMS de décider de la fabrication et de la délivrance de la polypill dans le monde entier. Les polypills car on peut en concevoir pour différentes pathologies comme notamment le diabète, les polypills seront au coeur d'une stratégie globale mondialiste visant à améliorer la santé cardiovasculaire mondiale aujourd'hui et demain dans d'autres affections.L'industrie pharmaceutique voit d'un mauvais oeil et depuis longtemps la polypill. Mais dans le Monde tel qu'il devient aujourd'hui avec la précarité et la pauvreté qui ne font qu'augmenter c'est la SOLUTION. Les médicaments sont trop coûteux. L'extension aux pays industrialisé sera nécessaire afin de faire baisser le coût des médicaments.La polypill doit trouver sa place dans la prévention de  pathologie cardio vasculaire à côté de l'hygiène de vie et l'activité physique plus simplement à côté de l'éducation thérapeutique.Cette prévention que la polypill permet intéressera de fait toutes les populations qui aujourd'hui n'ont pas accès à cette prévention. 

La polypill n'appartient pas à la science-fiction.
EsUSyBAWMAAl6vR


En avons-nous la volonté pour demain ? Il faudra s'y résoudre car aujourd'hui l'économie est sinistrée, les défauts d'approvisionnement en médicaments se multiplient. A partir du moment où on aura la "recette idéale " de la polypill pour une pathologie donnée, chaque pays devra produire pour ses propres besoins ou une association de pays comme l'Europe et ne plus être dépendant de la Chine. La polypill le médicament phare de demain à la condition qu'ils soit sûr et coût - efficace. Big Pharma vacillera ....un peu et ça lui fera du bien, cad de reprendre conscience avec les réalités et  la vraie vie et de substituer la course aux dividendes pour les actionnaires par des actions équitables, des médicaments accessibles  pour tous et partout.....Un rêve , y compris pour les vaccins en général et celui contr la Covid-19 en particulier

La polypill un médicament SOLIDAIRE, ne pas l'oublier mais qui va devenir très important si le Monde le veut bien...... dans la mesure où le Monde va mal.





#jesuisàmoitiévacciné
 

Statistiques : Aujourd'hui 366 - Hier 814 - Cette semaine 3372 - Ce mois-ci 27259 - Total 574799