Les propos qui sont tenus ici n’engagent que leur auteur. Les textes sont actualisés régulièrement et corrigés en cas d'erreur. Bonne visite

Qu'est ce que la Médecine Vasculaire ?

le le . .

"Quand quelqu'un désire la santé, il faut d'abord lui demander s'il est prêt à supprimer les causes de sa maladie. Alors seulement est-il possible de l'aider. " Hippocrate

"La vie est courte, l'art difficile, précis le bon moment, l'expérience trompeuse, le dénouement difficile." Hippocrate

" Ce qui peut être affirmé sans preuve, peut être nié sans preuve" Euclide

La Médecine Vasculaire est la discipline médicale
qui intervient dans la prévention, le 
diagnostic, le traitement et le suivi des patients atteints d’affections vasculaires périphériques : artérielles, veineuses, lymphatiques et de la microcirculation. Le Médecin Vasculaire, grâce à sa formation initiale, a la maîtrise des explorations fonctionnelles vasculaires parmi lesquelles l’ultrasonographie tient une place dominante mais non exclusive; il faut ajouter notamment la Capillaroscopie, la Pression, au Gros Orteil, l'épreuve de marche sur tapis roulant et la TCPO2 .

La médecine vasculaire est une discipline riche au carrefour de nombreuses spécialités. En effet, ce n’est pas une spécialité d’organe ce qui en fait toute sa richesse puisqu’une étroite collaboration est nécessaire avec l’ensemble des spécialités (dont notamment les chirurgiens vasculaires, les radiologues interventionnels, les médecins internistes, cardiologues, neurologues, dermatologues, néphrologues et diabétologues).

Le spécialiste en médecine vasculaire traite à la fois des pathologies fréquentes et rares des artères (artériopathie, anévrysmes, maladies génétiques, vascularites), des veines (embolie pulmonaire et thrombose veineuse profonde, thrombophilies, malformations veineuses), de la microcirculation (Raynaud, embolies de cholestérol) et des lymphatiques (lymphoedèmes, malformations) ! Autant dire que c’est une spécialité transversale et diversifiée ! On rencontre des patients divers, du plus jeune au plus âgé, du patient en bonne santé au patient aux multiples facteurs de risque cardiovasculaires nécessitant une prise en charge globale et multidisciplinaire.

De plus, il s’agit d’une discipline jeune et dynamique, en plein essor récemment créée lors de la récente réforme du 3° cycle. La Société Française de Médecine Vasculaire a créé un groupe dédié aux jeunes médecins vasculaires en formation et leur donne toute leur place (implication des jeunes dans leur formation et la recherche entre autres).

Source : https://isni.fr/des/medecine-vasculaire-co-des-medecine-cardiovasculaire/

Le Médecin Vasculaire est donc le médecin des maladies vasculaires 
périphériques.

La Médecine Vasculaire est uns spécialité depuis 2015

Le Médecin Vasculaire est aujourd’hui un médecin Spécialiste
 Médecine Vasculaire suite à un DES de 4 ans. Nombre de postes d'internat en Médecine Vasculaire 49, pour la période 2020-2023, identification CPAM 84.


La Médecine Vasculaire regroupe :

L’études des artères,
L’étude des veines (maladies thrombo–embolique veineuse et insuffisance veineuse) phlébologie  et phlébologie interventionnelle
La Lymphologie,
Les affections de la Microcirculation.
La coagulation :  hémostase et la  thrombose; thrombophilie

Mais le Médecin Vasculaire a aussi 
des compétences pour les tumeurs et malformations vasculaires, les plaies et cicatrisations, la gestion des fistules artério-veineuse des hémodialysés, la prévention primaire et secondaire vasculaire, le dépistage des affections vasculaires périphériques, les complications vasculaires du diabète, la gestion des anticoagulants et anti-plaquettaires,  l'onco-thrombose, la gestion des grossesses à risque de maladie thrombo-embolique veineuse, le risque hémorragique. Il participe  de plus en plus à des RCP .

La Médecine Vasculaire en chiffres :

2.000 médecins exercent la Médecine Vasculaire en France, à titre exclusif, dont, 1800 en libéral. Leur répartition est assez homogène sur le territoire : 2,4 médecins vasculaires pour 100 000 habitants.

Un médecin vasculaire sur deux a une fonction hospitalière en Centre Hospitalier Universitaire (CHU) ou Centre Hospitalier Général (CHG).  

200 médecins vasculaires ont un exercice hospitalier de praticiens (temps plein / mi‐
temps). A noter que le concours de praticine Hospitalier en Médecine Vasculaire est une réalité

4.5 millions d'actes  sont  réalisés chaque année par les médecins vasculaires.


Parmi les Médecins Vasculaires 700  (600 à ce jour) seront qualifés comme spécialistes en Médecine Vasculaire fin 2021  (N° d'identification 84) . Pour  les "angiologues"  (N° d'identification 01) qui n'ont pas demandé  encore leur qualification comme spécialiste il est urgent de le faire. Il faut savoir qu'actuellement il existe une mesure transtoire pour que les Médecins Vasculaires Spécialistes  puissent remplacer un angiologue non qualifié encore  comme spécialiste en Médecine Vasculaire, mais cette mesure est transitoire. De plus certains actes risquent d'être réservés aux spécialistes....un jour ....... 
 
Deux exemples permettent de comprendre le conbcept de prise en charge globale du patient :

Gestion de la maladie thrombo embolique veineuse : La maladie thrombo-embolique veineuse : le médecin vasculaire établit le diagnostic de la thrombose veineuse profonde (TVP) par écho-Doppler, instaure son traitement, décide si cette prise en charge est ambulatoire ou hospitalière, assure son suivi. Il réalise l’enquête étiologique, le plus souvent en collaboration avec le médecin traitant, pronostic vital du patient (embolie pulmonaire). La recherche d’une thrombophilie, d’un cancer, font partie de ses compétences. La détection précoce des TVP, et la mise en place du traitement réalisé de plus en plus fréquemment à titre ambulatoire génèrent une réduction importante des coûts de cette pathologie. On estime aujourd’hui que 80 % des thromboses veineuses profondes sont traitées en ambulatoire et à domicile. De même, les médecins vasculaires ont progressivement réussi à sensibiliser l’ensemble du corps médical aux problèmes posés par la TVP (diagnostic précoce, prévention, gestion des anti-coagulants). C’est le secteur libéral qui gère en priorité cette pathologie fréquente. La maladie thrombo embolique veineuse « lourde » reste du domaine hospitalier, où les services de Médecine Vasculaire accueillent ce type de patients. Cette action a pour conséquence une limitation de la sévérité de la maladie post-thrombotique qui est àl’origine de troubles trophiques particulièrement invalidants et coûteux.

L’artériopathie chronique oblitérante des membres inférieurs (ACOMI) : porter le diagnostic
d’artériopathie des membres inférieurs, c’est porter celui d’athérothrombose. La détection
d’une localisation de cette affection multifocale doit impérativement en faire rechercher les
autres localisations potentielles : artères à destinée encéphalique, artères coronaires, aorte,
artères rénales et digestives. Le médecin vasculaire est parfaitement placé pour assurer le bilan
d’extension de l’atteinte périphérique du polyvasculaire et si nécessaire, la prise en charge du
patient. La précocité de cette prise en charge réduit le risque d’évolution vers les stades sévères
de l’ACOMI et l’amputation.

L’ACOMI est un marqueur de risques d’évènements 
athérothrombotiques dans d’autres territoires. L'ACOMI est une porte ouverte sur l'athérothrombose. Cette prise en charge permet ainsi la sensibilisation à la détection précoce des autres localisations et à la mise en place d’un traitement préventif au stade précoce. Le partenariat Médecine Vasculaire / Cardiologie est très important pour cette affection.

medvascccc
La Médecine Vasculaire
dispose d'une société savante "mère" , la Société Française de Médecine Vasculaire (SFMV) , 1800 membres à jour de leur cotisation. La Présidente actuelle de la SFMV est le Pr Marie Antoinette Sevestre-Pietri (CHU Amiens).

La Médecine vasculaire c'est aussi 

Le Collège National Professionel de Médecine Vasculaire (CNPMV),
Un organisme de DPC (ODPC-MV),
Le Club des Jeunes Médecins Vasculaires (CJMV),
L'Association Française des Internes en Médecine Vasculaire (AIMV),
Un fonds de dotation Ensemble Pour Les Vaisseaux (EPLV) 
Le Collège des Enseignants de Médecine Vasculaire (CEMV)


Au sein de la Médecine Vasculaire existe :
Un syndicat  national des Médecins Vasculaires (SNMV)
L'Association des Médecins Vasculaires Hospitaliers (AMEVAH) 


La Médecine Vasculaire est entrourée de sociétés amies avec lesquelles elle collabore régulièrement :
La Société Française de Phlébologie (SFP) ,
La Société Française de Microcirculation (SFMC), laquelle fait partie de la SFMV (filiale) 
Le Collège Français de Pathologie Vasculaire (CFPV),
La Société Française de Lymphologie (SFL) et le Partenariat Français du Lymphoedème (PFL)
La Société Française de Cardiologie (SFC),
La Société de Chirurgie Vasculaire et Endovasculaire (SCVE), 
La Société Française d'Imagerie Cardiaque et Vasculaire Diagnostique et Interventionnelle (SFICV)
L'European Society of Vascular Medicine (ESVM),
L'International Society of Thrombosis and Haemostasis (ISTH), la SFMV et EPLV participent au "World Thrombosis Day"  le 13 Octobre chaque année
La Société Algérienne de Médecine Vasculaire (SAMEV)
La Société Tunisienne de Médecine Vasculaire (STMV)
La Société Marocaine des Maladies Vasculaires (SMMV)
La Société Libanaise de Chirurgie Vasculaire (SLCV)
......et bien d'autres sociétés.

La SFMV travaille  : 
Avec INNOVTE  (INNOVTE, nouveau réseau labellisé F-CRIN, a pour but de développer la Recherche Clinique translationnelle et les études à dimension européenne sur la Maladie Veineuse Thrombo Embolique),
Le GIHP (Groupe d'Intérêt en Hémoaste périopératoire) ,
Le GFTC (Groupe Francophone Thrombose et Cancer) ,
Le GITA (Groupe Interdisciplinaire Trousseau sur les Antithrombotuques) .

Enfin certains services universitaires de Médecine Vasculaires ont l'accréditation "centre de référence maladies rares"


La Médecine Vasculaire évolue au sein d'une grande famille, c'est une spécialité transversale passionnante, innovante, dynamique. Son champ d'intervention est large.
CIBLE1

CIBLE2CIBLE3CIBLE4La Médecine Vasculaire est une réalité hospitalière et libérale en France. Son exercice est un exercice de spécialité depuis 2015. La formation actuelle universitaire (DES) est très attractive, elle 
est de grande qualité.

Le Médecin Vasculaire est un consultant.  La phlébologie représente pour certains une activité prépondérante par choix personnel. La prévalence de l’insuffisance veineuse est telle que sa prise en charge demande une expertise d’excellence, ce que les patients trouvent auprès des  médecins vasculaires.

Les affections vasculaires périphériques progressent de plus en plus, dans une population vieillissante, elles 
demandent donc une prise en charge adaptée, cette prise en charge est du domaine des médecins vasculaires.

La Médecine Vasculaire , c'est deux grands congrès par an en Mars à Paris, reporté cette année en Octobre  (CFPV) et en Septembre en province  (SFMV).
Visuel Site congres2 e1613141057645
congres2021
« Le futur appartient à ceux qui voient les possibilités avant qu'elles ne deviennent évidentes »Théodore Levitt

#complétementvacciné
 

Statistiques : Aujourd'hui 141 - Hier 835 - Cette semaine 5068 - Ce mois-ci 13449 - Total 264798