Les propos qui sont tenus ici n’engagent que leur auteur. Les textes sont actualisés régulièrement et corrigés en cas d'erreur. Bonne visite

COVID-19 et Médecine Vasculaire (1)

le le . .

Peu d'articles sur le sujet mais ......il y a des choses à savoir
On doit distinguer 3 types de patients
- Les sujets porteurs sains
- Les sujets malades mais pas d'indication de réanimation
- Les sujets en réanimation, les plus graves 
Nous allons distinguer la veine , le coeur et l'artère et des considérations générales
Remarque préliminaire
Une population particulière les femmes enceintes : le virus ne passe pas dans le lait maternel, par contre on doit consdérer qu'une patiente porteuse du virus et enceinte puisse transmettre le virus, mais jusqu'à présent les tests réalisés chez les enfants étaient négatifs ( 
American Journal of Obstetrics and Gynecology2020, https://doi.org/10.1016/j.ajog.2020.02.017) . A suivre.....
- Maladie thrombo embolique veineuse : le confinement , la sédentarité provoquée , peuvent être un facteur de risque de MTEV notamment chez les patienst à risque de MTEV. Par contre chez les patients en décompensation respiratoire + fiévre , il est logique de proposer une prévention de la MTEV en accord avec les recommandations, patients alités, fièvre, Sd inflammatoire + infectieux. Les D Dimères élevés en aigu, c'est compréhensible mais seraient un facteur de gravité.L'anticoagulation par HBPM, fondaparinux, AVK et AOD  ne sont pas contre indiqués (pour l'instant)  avec pour les patients graves un renforcement de la surveillance de la fonction rénale. Un cas d'EP au décours du COVID-19 a été rapporté. Les auteurs insistent sur la nécessité de la prévention de la MTEV, de plus ils soulignent que l
'embolie pulmonaire aiguë est une cause de détérioration des pneumonies virales
Radiology: Cardiothoracic Imaging 2020; 2(2):e200067) 
- Cardiologie :
Deux biomarqueurs cardiaques largement testés sont souvent élevés chez les patients infectés par un coronavirus (COVID-19), pour des raisons qui sont encore mal compris, m les tests ne doivent pas être prescrits, sauf pour des raisons cliniques standards. Cela signifie que les analyses de la troponine et des peptides natriurétiques ne doivent être réalisées que pour les patients présentant des signes cliniques d'infarctus aigu du myocarde (IM) ou d'insuffisance cardiaque,  Ce sont des messages de première ligne d'un court article publié par l'American College of Cardiology (ACC),March 2020MedScape
- HTA :  Ne pas interrompre les IEC et le ARA2 administrés en chronique pour les pathologies cardiovasculaires ou rénales dans le cadre actuel de l'épidémie de COVID-19 (https://www.eshonline.org/spotlights/esh-ish-2020-cancellation/)
- Artères périphériques : remplacer l'Asprine par du Clopidogrel

Statistiques : Aujourd'hui 889 - Hier 711 - Cette semaine 5461 - Ce mois-ci 15958 - Total 242065