Les propos qui sont tenus ici n’engagent que leur auteur. Les textes sont actualisés régulièrement et corrigés en cas d'erreur. Bonne visite

Identification et héroïsation

le le . .


« Nous mourons en identification avec tel héros, mais pourtant nous lui survivons et sommes prêts à mourir une seconde fois, toujours sans dommage, avec un autre         héros. » Sigmund Freud

"Comment, à partir d’un autre, puis-je devenir moi-même ?" Guy et Jacqueline Palmade


Jupiter adore les hommages de la Nation , l'occasion pour lui de s'identier le temps d'un discours aux héros disparus.

Rappelez vous en Mars 2020, au début de la pandémie, il s'identifie en général : "nous sommes en guerre". Marguerite 87 ans réagit à l'utlisation du mot guerre, elle qui a connu la guerre. " C'est une injure faite aux nombreuses victimes dont ces mêmes personnes veulent honorer et perpétuer la mémoire. Il y a là une manipulation du langage politique qui tente de frapper les esprits pour donner l'apparence d'une autorité et d'une maîtrise de la situation totalement factice". Jupiter n'est pas un général ! 

"L’identification – et la capacité de s’identifier – est un des processus psychiques les plus fondamentaux à l’origine de la construction de la personne. Un retour vers le champ psychanalytique freudien en pose les mécanismes de base, et, plus spécifiquement, l’analyse de la richesse de la Science des rêves nous rappelle à quel point il est au cœur de la clinique." Claude Breuillot

"L’identification est un processus psychosocial, un « passage » entre les individus, entre l’individu et le groupe, l’individu et la société, ou une « médiation », médiation aussi entre l’identité du sujet et son devenir. Se centrer sur les interactions ou l’intersubjectivité, l’entente ou les conflits, les besoins ou la dialectique désir/besoin, se centrer sur l’intégration fonctionnelle ou conflictuelle (adaptative ou transformatrice), se centrer plutôt sur la société, le système ou le sujet – même si pour chacun des pôles il faut prendre en compte l’autre pôle – induira une conception de l’identification très différente, voire contradictoire" Guy Palmade, Jacqueline Palmade

Alors depuis que Jupiter régne et à travers les hommages de la Nation, d'une certaine manière à travers les éloges il se héroïse, il s'identifie au personnes disparues . 
 
Ainsi successivement il est devenu dans son inconscient ou subconscient : Simone Veil, Jean d'Ormesson, Claude Lanzmann, Charles Aznavour, Arnaud Beltrame, Treize Soldats Français, Jean Daniel, Kévin Clément et Dmytro Martynyouk, Tojohasina Razafintsalama ,Samuel Paty, Daniel Cordier,  Tanerii Mauri, Quentin Pauchet et Dorian Issakhanian, Gisèle Halimi, Jaen Paul Belmondo...."Il" est "elles et eux" de manière subliminale. Jupiter est sans cesse à recherche de messages, les hommages ont intégré sa dialectique, dans ces circonstances. Mais est-ce efficace ? Est-ce compris ? L'année 2022 nous le dira.

 "Tout ce qui permet à Emmanuel Macron d’être associé à des figures de consensus est bon à prendre" Arnaud Mercier , France Info

« Il n’y a pas de héros sans auditoire », écrivait André Malraux

Qu'ont-elles et qu'ont-ils en commun ?  Le courage, la nation, la liberté ,la culture, l'identité française, la bravoure, l'humamité, l'héroïsme, le don de soi, l'intelligence, le résistance, des origines multiples,la tolérance, l'oecuménisme.....autant de qualités que revendiquent tout chef d'état et notamment Jupiter.

Ce sont toutes et tous des héros de la nation. Et tout Président ne peut qu'adopter toutes ces qualités , celle qui ont fait "l"étoffe des héros"

etoffeDesHeroes

Le héros : "dans notre univers désenchanté, certains personnages fabuleux semblent encore bien actifs. Les héros éponymes des rues, des places, des stations de métro, des établissements scolaires, témoignent des choix et des combats politiques et moraux qui s’imposent dans le champ de l’histoire des représentations. Le terme de héros surgit aussi quotidiennement à l’occasion d’un fait divers, d’un engagement sportif, d’un film ou d’une série télévisée. Produit du système médiatique, le nom du héros n’est alors ni gravé dans la pierre ni peint sur l’émail. Il porte l’étoffe légère et éphémère que lui offre le papier imprimé ou les pixels de l’écran" Marc Tourret

petiprincehéros
On a toutes et tous besoin de héros......le Petit Prince est un de nos  héros....
 
Héroïsation : le  paradoxe du « héros vivant », c’est-à-dire de celui qui accède ici-bas aux bénéfices de la gloire posthume, qui voit donc sa célébrité convertie en un décret de la postérité. Cette apothéose terrestre substitue à la mort et au deuil – moments du jugement social sur la grandeur des hommes – des institutions chargées de produire « l’immortalité .Toute héroïsation réussie présuppose un accord tacite sur des valeurs, sur une transcendance dont le héros est l’incarnation" . Daniel Fabre
 
Ainsi à chaque hommage de la Nation, "Il" est le héros du jour le temps d'un discours. "Il" s'approprie leurs histoires, quelques instants.

Qui n'a jamais eu de héros ?


Régulièrement on s'identifie à nos héros et dans nos rêves on devient à notre tour de temps en temps .......un héros.
Source 

Statistiques : Aujourd'hui 500 - Hier 1030 - Cette semaine 6027 - Ce mois-ci 22524 - Total 299782