Les propos qui sont tenus ici n’engagent que leur auteur. Les textes sont actualisés régulièrement et corrigés en cas d'erreur. Bonne visite

Il faut faire parler l'écho !

le le . .

"Qui mieux que vous sait vos besoins ? Apprendre à se connaître est le premier des soins... "Jean de La Fontaine

 
Dans de nombreuses  spécialités médicales, les ultrasons représentent un temps d'examen important , mais non essentiel, la clinique restant la base d'une consultation médicale.

Cependant ,il est intéressant de faire parler l'écho afin d'expliquer au patient ce dont il souffre et ce en temps réel. Le scanner, l'IRM et l'échographie appartiennent aux examens qui rendent notre organisme transparent.  L'échographie en temps réel permet de  confronter le patient à ce qui se passe au "coeur" de ses organes. Cette visualisation est plus percutante que des images figées et  elle est plus instructive. Ainsi expliquer au patient ce que l'on voit en temps réel doit être accompagné d'explications compréhensibles par le plus grand nombre, donc simples et claires. On se situe bien au-delà des images fixes d'échographie, du scanner et de l'IRM. Voire ce qui se passe "à l'intérieur" et en mouvement change tout pour le patient. Idéalement un écran fixé au-desssus du lit d'examen permet cette visualisation. Il est alors plus facile pour lui de prendre la réelle dimension de ce qui va et de ce qui ne va pas.C'est ainsi que l'on fait parler l'écho .La réalisation d'une échographie obstétricale est l'exemple type de "faire parler l'écho". Le dialogue médecin, mère, père est alors à  son maximum.

stenoseccciii
 
Un exemple : la visualisation des artères avec le flux couleur, le bruit des pulsations ( la musique de la VIE) est pour les patients une sorte de révélation. "Cest ma circulation " s'exclament-ils .A partir de là le fait de montrer ce qui se passe dans ses artères, la présence de plaques, de sténose, voire d'occlusion change tout dans sa perception de sa maladie. A partir de cet instant , les questions fusent, c'est le but rechercher et le patient prend enfin conscience de son état. Il ne faut pas noircir le tableau mais lui expliquer la signification de ce qu'il voit, comment les plaques  vont évoluer etc. Ce dialogue "per examen" est toujours enrichissant. Son impact est souvent décisif , l'arrêt du tabac, la compliance au traitement etc.
 
Quand on fait un écho-Doppler le plus souvent on parle, on peut décrire ce que l'on voit et l'expliquer, mais il faut aller au delà.

nunuddgg
 Si l'anormal est à décrire, le normal aussi afin que le patient prenne conscience de ce qui ne va pas. Et si toutes les artères étudiées sont atteintes, montrez au patient l'artère brachiale, qui le plus souvent est normale, elle servira de référence entre le normal et le pathologique : effet NUDGE réussi ! 

PLAQUES CAROTIDIENNES :  
un nudge efficace : visualisation de la maladie athéroscléreuse asymptomatique pour une prévention cardiovasculaire optimale (VIPVIZA) étude publiée dans le Lancet (https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/30522919/). But de cette étude  déterminer si les informations picturales échographiques sur l'athérosclérose carotidienne sub-clinique, ciblant à la fois les médecins de soins primaires et les individus, améliorent la prévention et bien oui.La prise de cionscience de la nécessité de changer de vie et de contoler les facteurs de risque est au rendez-vous. Cela fait 10 ans que j'utilise ce procédé, le patient dispose d'un écran vidéo en face de lui. En faisant l'examen les plaques sont décrites.....la suite est simple comment fait-on pour les faire disparaître et de là,  la discusion née et elle est  toujours fructueuse. Effet nudge 

Source 
 
#VACCINE2.0

Statistiques : Aujourd'hui 167 - Hier 835 - Cette semaine 5094 - Ce mois-ci 13475 - Total 264824