Les propos qui sont tenus ici n’engagent que leur auteur. Les textes sont actualisés régulièrement et corrigés en cas d'erreur. Bonne visite

Oui l'anévrisme de l'aorte est très grave chez la femme

le le . .

Dépistons l'anévrisme de l'aorte abdominale chez la femme : un enjeu de santé publique au "coeur" des femmes

"Existe-t-il pour les femmes et les hommes  un bien plus précieux que la Santé ?" d'après Socrate

Un article très récent
confirme la gravité de l'anévrisme de l'aorte abdominale chez la femme par rapport aux hommes au niveau du traitrement. 
 
Systematic Review and Meta-Analysis of Sex Specific Differences in Adverse Events After Open and Endovascular Intact Abdominal Aortic Aneurysm Repair: Consistently Worse Outcomes for Women Anna,  L. Pouncey a,Eur J Vasc Endovasc Surg (2021) 62, 367e378
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1078588421004457 (Accès libre) 

Revue systématique et méta-analyse des différences spécifiques au sexe dans les événements indésirables après réparation ouverte et endovasculaire d'un anévrisme de l'aorte abdominale intact : résultats systématiquement pires pour les femmes.

Nous avions évoqué précdemment la gravité de l'anévrisme de l'aorte abdominale chez la femme et donc la nécessité de le dépister : https://medvasc.info/1298-aaa-et-la-femme-2
 
Ce nouvel article nous démontre que le traitement de l'anévrisme de l'aorte abdominale chez la femme est à origine de plus de complications que chez l'homme , que ce traitement soit endovasculaire ou à ciel ouvert

"Le risque accru de mortalité pour les femmes après la réparation d'un AAA demeure. Les femmes avaient une incidence plus élevée de complications transfusionnelles, pulmonaires et intestinales après EVAR et chirurgie ouverte. Des rapports de risque de mortalité plus élevés pour EVAR peuvent résulter de complications cardiaques, d'une lésion artérielle supplémentaire et d'une embolisation, entraînant une ischémie rénale et des membres. Ces résultats indiquent les causes possibles des disparités observées dans les résultats et les objectifs d'amélioration de la qualité."

"Cette étude démontre que le risque de mortalité après réparation d'un AAA est systématiquement plus élevé chez les femmes. Cela peut être secondaire à des différences spécifiques au sexe dans les complications postopératoires, qui diffèrent pour la chirurgie ouverte et l'EVAR, ou à une reconnaissance et à une optimisation préopératoires inégales des facteurs de risque. Une disparité aussi flagrante ne peut et ne doit rester incontestée. Cette étude indique les domaines clés à cibler, notamment la réduction des lésions artérielles et des embolies et une meilleure protection rénale. Tout comme les changements apportés à l'optimisation préopératoire et aux soins multidisciplinaires dédiés ont radicalement amélioré les résultats globaux pour tous les patients ayant subi une réparation d'AAA ; une approche intelligente de l'amélioration de la qualité combinée à une inclusion proportionnelle des femmes dans la recherche prospective a le potentiel de réduire considérablement l'écart entre les sexes après la réparation d'un AAA."

Revue de la littérature
gr2 lrgComparaison des complications à 30 jours chez les hommes et les femmes après (A) chirurgie ouverte (OAR) et (B) réparation endovasculaire d'anévrisme (EVAR). MH = Mantel-Haenszel; IC = intervalle de confiance ; OU = rapport de cotes.
Les complications 
IMG 9796
 
Dépister l'anévrisme de l'aorte abdominale chez les femmes à partir de 60/65 ans si elles sont fumeuses et ou hypertendues, si elles sont coronariennes, si elles ont une artérite des membres inférieurs, si elles sont dyslipidémieques si, elles ont une BPCO, si elles ont présentées des complications vasculares au décours d'un accouchement.

Dépistez à partir de 50 ans si elles ont une hérédité familial au premier degré d'anévrisme et
même si elles n'ont aucun autre facteur de risque d' AAA

Mais ce n'est pas suffisant à partir de la cinquantaine avec facteurs de risques cardio vasculaire, au moment de la ménopause un examen écho-Doppler des carotides et des artères des MI est souhaitable avec mesure de l'index de pression à la cheville.

Les atteintes cardiaques sont sous-évaluées chez la femme, mais les atteintes artérielles périphériques aussi, les atteintes cardio vasculaires sont la première cause de mortalité de la femme, 26% pour 25% pour le cancer.

avignon bus


Lors de a campagne du Bus du Coeur , les 3 premières étapes : Lille, Marseille, Avignon Les médecins vasculaires en Avignon dépisterons l'anévrisme de l'aorte abdominale chez les femmes 

#VACCINE2.0

Statistiques : Aujourd'hui 165 - Hier 835 - Cette semaine 5092 - Ce mois-ci 13473 - Total 264822