Les propos qui sont tenus ici n’engagent que leur auteur. Les textes sont actualisés régulièrement et corrigés en cas d'erreur. Bonne visite

ASPIRINE et IRC

le le . .

"Le bon sens est en politique ce que l'aspirine est au corps humain. Si ça ne fait pas de mal, ça ne fait pas de bien." Jacques Mailhot

The role of aspirin for the primary prevention of cardiovascular disease in individuals with chronic kidney disease, J Auer, G Lamm
, , European Journal of Preventive Cardiology , 2021 ;, zwab149, Accès Libre, https://doi.org/10.1093/eurjpc/zwab149
https://academic.oup.com/eurjpc/advance-article/doi/10.1093/eurjpc/zwab149/6380282?searchresult=1 


Le rôle de l'aspirine dans la prévention primaire des maladies cardiovasculaires chez les personnes atteintes d'insuffisance rénale chronique



Sur la base des preuves actuellement disponibles, l'aspirine ne peut pas être recommandée pour la prévention primaire des événements ASCVD chez les personnes atteintes d'IRC ( Cl Creat < 30 ml/mn)  en routine.

L'estimation du rapport bénéfice-risque pour la prescription d'aspirine chez les personnes atteintes d'IRC sur la base des caractéristiques cliniques uniquement peut entraîner une mauvaise classification. Ainsi, des outils supplémentaires, y compris des techniques d'imagerie non invasives (par exemple, le score de calcium des artères coronaires) pourraient potentiellement aider à identifier les personnes (y compris les personnes atteintes d'IRC) pour un traitement de prévention primaire à l'aspirine

La priorité doit être donnée au contrôle des facteurs de risque CV, tels que l'hypertension, la dyslipidémie, le diabète et le tabagisme.  Cependant, l'affinement de l'estimation du rapport risque-bénéfice individuel en ajoutant des techniques d'imagerie non invasives aux caractéristiques cliniques peut aider à sélectionner les patients en  IRC appropriés pour le traitement de prévention primaire par l'aspirine.

Synthèse
 
zwab149f1
Il n'y a pas de contre indication formelle de l'aspirine en cas d'insuffisance rénale mais attention au risque hémorragique en cas de clairance de la créatinine < 30 ml/mn que ce soit en PREVENTION PRIMAIRE OU SECONDAIRE. La balance bénéfice risque est à évaluer pour tous les patients en IRC en cas d'indication de l'Aspirine, ce qui est une évidence.

Il en est de même avec tous les anticoagulants.

Source complémentaire

Statistiques : Aujourd'hui 201 - Hier 835 - Cette semaine 5128 - Ce mois-ci 13509 - Total 264858