Les propos qui sont tenus ici n’engagent que leur auteur. Les textes sont actualisés régulièrement et corrigés en cas d'erreur. Bonne visite

AOMI : News ESVM

le le . .

“Mon médecin m’a recommandé d’arrêter les petits dîners pour quatre. A moins qu’il n’y ait trois autres personnes.” Orson Welles

Lipid-lowering and anti-thrombotic therapy in patients with peripheral arterial disease European A
therosclerosis Society/European Society of Vascular Medicine Joint Statement
 
Lipid-lowering and anti-thrombotic therapy in patients with peripheral arterial disease: European Atherosclerosis Society/European Society of Vascular Medicine Joint Statement: Vasa: Vol 50, No 6 (hogrefe.com)


ESVM 2019 e1561123640241
Résumé : Les patients atteints d’une maladie artérielle périphérique (AOMI)  présentent un risque très élevé d’événements cardiovasculaires, mais la gestion des facteurs de risque est généralement sous-optimale. Ce groupe de travail conjoint de la Société européenne de l’athérosclérose et de la Société européenne de médecine vasculaire a mis à jour les données probantes sur la prise en charge de la dyslipidémie et des facteurs thrombotiques chez les patients atteints d’AOMI. Les lignes directrices recommandent un objectif de cholestérol avec de réduction du LDL  de plus de 50 % par rapport à l’inclusion et de <1,4 mmol/L (<55 mg/dL) chez les patients atteints d’AOMI. Comme l’ont démontré des essais contrôlés randomisés, la réduction du LDL réduit non seulement les événements cardiovasculaires, mais également les événements indésirables majeurs des membres (MALE), y compris les amputations, de l’ordre de 25%.

L’ajout d’ézétimibe ou d’un inhibiteur de PCSK9 diminue encore le risque d’événements cardiovasculaires, et l’inhibition de PCSK9 a également été associée à une réduction du risque de MALE jusqu’à 40%.

En outre, le traitement à base de statines a amélioré les performances de marche, y compris la distance de marche maximale, ainsi que la distance et la durée de marche sans douleur. Ce groupe de travail recommande des stratégies pour gérer les symptômes musculaires associés aux statines afin de s’assurer que les patients atteints d’AOMI bénéficient d’un traitement optimal.

Un traitement antiplaquettaire, soit du clopidogrel quotidien à 75 mg, soit une combinaison d’aspirine à 100 mg et de rivaroxaban (2×2,5 mg) est également indiqué pour prévenir les événements cardiovasculaires.

L’inhibition à double voie (aspirine et rivaroxaban) peut être envisagée après la revascularisation, en tenant compte du risque de saignement.

Ce groupe de travail conjoint croit que le respect de ces recommandations pour le traitement hypomididique et antithrombotique améliorera la morbidité et la mortalité chez les patients atteints d’AOM
AURPATHE
 








Les RECOMMANDATIONS

 
Commentaires

Rien que l'on ne savait dèjà excepté l'apparion de l'association rivaroxaban et aspirine. Cependant ces recommendations sont très importantes car dans vrie vie si oin ne ptend que le point sur les statines, elles sont sous dosée dans l'AOLI et la cible  LDL à ateindre ne l'est pratiquement jamais.C'est un point majeur. Rappelons qu'en France pour l'instant le rivaroxaban 2,5 mg n'est pas sur le marché. Enfon il est urgent que les médecins vasculaires puissient prescrire les anti PCSK9.
 
#VACCINE3.0

Statistiques : Aujourd'hui 467 - Hier 1030 - Cette semaine 5994 - Ce mois-ci 22491 - Total 299749