Les propos qui sont tenus ici n’engagent que leur auteur. Les textes sont actualisés régulièrement et corrigés en cas d'erreur. Bonne visite

Décret n°2020-314 du 25 mars 2020 publié au JORF n°0074 du 26 mars 2020

le le . .

"Sourire trois fois tous les jours rend inutile tout médicament." Proverbe Chinois

« Art. 12-2. - Par dérogation à l’article L. 5121-8 du code de la santé publique, l’hydroxychloroquine et l’association lopinavir/ritonavir peuvent être prescrits, dispensés et administrés sous la responsabilité d’un médecin aux patients atteints par le covid-19, dans les établissements de santé qui les prennent en charge, ainsi que, pour la poursuite de leur traitement si leur état le permet et sur autorisation du prescripteur initial, à domicile. « Les médicaments mentionnés au premier alinéa sont fournis, achetés, utilisés et pris en charge par les établissements de santé conformément à l’article L. 5123-2 du code de la santé publique. « Ils sont vendus au public et au détail par les pharmacies à usage intérieur autorisées et pris en charge conformément aux dispositions du deuxième alinéa de l’article L. 162-17 du code de la sécurité sociale. Le cas échéant, ces dispensations donnent lieu à remboursement ou prise en charge dans ce cadre sans participation de l’assuré en application des dispositions de l’article R. 160-8 du même code. L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé est chargée, pour ces médicaments, d’élaborer un protocole d’utilisation thérapeutique à l’attention des professionnels de santé et d’établir les modalités d’une information adaptée à l’attention des patients.

EUEIZ0AWsAItd4F.jpg

 

Donc l’hydroxychloroquine ou l’association lopinavir/ritonavir peuvent êtrre prescrits chez les patients atteints par le COVID-19. S'il on a lu tout ce qui a été publié sur ce sujet, à partir de demain tous les patients devraient être pris en charge par ces traitement. Le meilleur signal d'efficacité sera la diminution de l'hécatombe mortelle.Que feront nos voisins ? Il sera intéressant de savoir si ce traitement sera prescrit (a qui ? a quelle dose ? combien de temps) . On croise les doigts d'autant plus que l'on a rien d'autre. A froid nous reviendrons sur la gestation de ce décret de LOI assez inhabituel avant la publication de résultats scientifiques probants. A situation excepionnelle, décision exceptionnelle. L'autorisation de prescription de ces deux thérapeutiques nous font entrer dans la phase 2 du COVI-19, phase 1 pas de traitement, phase 2 un traitement, effondrement du pic attendu, la phase 3 nous dira si réellement le traitement fonctionne car c'est la vraie vie qui a été choisie comme critère majeur d'efficacité.

PS : l'essai Chinois  lopinavir/ritonavir en double aveugle n'a pas donné de résultats ? Bizarre, comme c'est bizarre...vous avez dit bizaree ? 

Statistiques : Aujourd'hui 364 - Hier 681 - Cette semaine 5085 - Ce mois-ci 19314 - Total 463951