Les propos qui sont tenus ici n’engagent que leur auteur. Les textes sont actualisés régulièrement et corrigés en cas d'erreur. Bonne visite

Personnalisation

le le . .


"On fait la science avec des faits comme une maison avec des pierres. Mais une accumulation de faits n’est pas plus une science qu’un tas de pierres n’est une maison." Henri Poincaré La Science et l’Hypothèse, 1902

Rappel : la position d'Agnès LEE  au congrès de l'ICTHIC 2018, qui s'est tenu  en Italie à BERGAME du 13 au 15 Avril 2018 :  session THROMBOSE et CANCER, position d'actualité en 2021, pas une ride.
isthic jpl3
isthic jpl4
 
isthic jpl5Ces 3 tableaux à propos de MTEV et cancer sont toujours d'actualité mais la réalité actuelle se complexifie si on  la généralise à toutes les pathologies. Si les recommandations se multiplient  et elles sont toujours attendues et intéressantes, elles se terminent  maintenant par deux recommandations qui sont autant de conseils  : tenir compte des souhaits des patients, ce n'est pas nouveau et "il est nécessaire de PERSONNALISER" les traitements ce qui est plus récent. Si on fait la synthèse de ces deux conseils : on peut les résumer par "faites pour le mieux ! "..dans la mesure du possible.

Mais qu'est ce que l'on entend  par personnaliser un traitement ? 

"Depuis une vingtaine d’années, le concept de « médecine personnalisée » s’est imposé comme horizon de tout progrès de la médecine et de toute politique de santé. Dans bien des secteurs de la recherche et de l’innovation biomédicales, la visée affichée est en effet toujours la même, elle tient dans un mot d’ordre d’une simplicité désarmante : qu’il s’agisse de prévenir la survenue de maladies, de les diagnostiquer, de pronostiquer leur évolution, de les traiter, de régénérer des tissus ou organes endommagés, d’assurer un suivi thérapeutique, il faut impérativement aller vers la personnalisation. La médecine personnalisée porte la promesse de résoudre les grands problèmes de santé publique liés au vieillissement de la population, en particulier la prévalence des maladies chroniques, qui ne cesse d’augmenter. L’anthropologue Nikolas Rosa beau jeu de rappeler qu’au siècle passé, les plus grands succès en santé publique ont été obtenus par des approches « impersonnelles » (vaccinations pour tout le monde, adoption massive de pratiques d’hygiène, etc.) : la personnalisation semble désormais un idéal à atteindre...............La « médecine centrée sur la personne » (person-centered medicine) désigne, quant à elle, la médecine en tant qu’elle a affaire, non à des organismes à réparer seulement, mais aussi à des personnes capables de signifier leurs préférences et leurs valeurs. L’équivoque est levée, tout le monde peut être satisfait."  https://www.cairn.info/revue-multitudes-2019-2-page-72.htm

"La médecine personnalisée comporte trois objectifs majeurs : affiner le diagnostic, rationaliser la prise en charge thérapeutique et engager le patient dans une démarche préventive.

La personnalisation est caractérisée par l’identification de différents indices (ou « descripteurs ») comme les caractéristiques cliniques et évolutives, le terrain, la personnalité, les biomarqueurs (biologiques, génomiques, électriques ou issus de l’imagerie, les co-morbidités, les associations thérapeutiques ou encore la place de l’environnement, la pollutiion notamment ."https://www.cairn.info/les-troubles-bipolaires--9782257205650-page-483.htm

En fait personnaliser la médecine c'est la décision médicale qui est une alchimie complexe, entre le médecin et  le patient et tout ce qui "constitue" ce patient . Décision qui prend sa source dans l'expérience du médecin, dans la connaissance des recommandations, dans son intuition,autant de paramètres incontourbales. La personnalisation nécessite un dialogue, le fameux colloque singulier. Cela concerne les cas difficiles. Très souvent la décision est binaire et n'envisage pas de personnalisation. Mais nous devons "prendre soin" des patients , le mieux possible, telle est la chose la plus importante. C'était vrai hier, c'est encore vrai aujourd'hui , et cela doit être encore vrai demain. Le fait de ne pas prendre de nouveaux patients , réalité de plus en plus fréquente , va à l'encontre du "prendre soin" des patients, et ça ......c'est insupportable.......
 
 

Statistiques : Aujourd'hui 92 - Hier 875 - Cette semaine 1709 - Ce mois-ci 12033 - Total 533445