Les propos qui sont tenus ici n’engagent que leur auteur. Les textes sont actualisés régulièrement et corrigés en cas d'erreur. Bonne visite

MTEV post vaccin

le le . .

  • “Ne rien risquer est un risque encore plus grand !”  Erica Jong

Venous Thrombosis within 30 Days after Vaccination against SARS-CoV-2 in a Multinational Venous Thromboembolism Registry, Behnood Bikdeli et Coll, Riete Registry, Viruses 2022, 14(2), 178; https://doi.org/10.3390/v14020178

Thrombose veineuse dans les 30 jours suivant la vaccination contre le SRAS-CoV-2 dans un registre multinational de thromboembolie veineuse

BehnoodBi Contexte :  La maladie thrombo embolique veineuse - y compris la thrombose veineuse profonde, l'embolie pulmonaire et la thrombose du sinus veineux cérébral (CVST) - peut survenir tôt après la vaccination contre la Covid. Cette étude a pour ambition de décrire le site, les caractéristiques cliniques et les résultats de la TMEV après vaccination contre le SRAS-CoV-2.

Méthodes
: Dans une étude prospective utilisant la plateforme Registro Informatizado de Enfermedad TromboEmbólica (RIETE), des patients atteints de MTEV 4 à 30 jours après la vaccination contre le SRAS-CoV-2  de 3 mois du 1er février 2021 au 30 avril 2021) ont été inclus. Les patients avec MTEV recrutés dans les mêmes centres dans RIETE au cours des mêmes mois en 2018-2019 ont été sélectionnés comme groupe de référence. La mortalité toutes causes confondues et les hémorragies majeures étaient les principaux résultats de l'étude.

Résultats : Au 30 avril 2020, 102 patients atteints de MTEV post-vaccination avaient été identifiés (28 après vaccination à base d'adénovirus [ChAdOx1 nCov-19 ; AstraZeneca] et 74 après vaccination à base d'ARNm [ARNm-1273 ; Moderna et BNT162b2 ; Pfizer]). Par rapport aux 911 témoins historiques, les patients atteints de MEV après une vaccination à base d'adénovirus avaient plus fréquemment une yhrombose veineuse cérébrale (10,7 % contre 0,4 %, p < 0,001) ou une thrombose à plusieurs sites (17,9 % contre 1,3 %, p < 0,001), plus fréquemment avait une thrombocytopénie (40,7 % contre 14,7 %, p < 0,001) et avait une mortalité à 14 jours plus élevée (14,3 % contre 0,7 % ; rapport des cotes [OR] : 25,1 ; intervalle de confiance [IC] à 95 % : 6,7–94,9) et un  taux de saignements majeurs (10,3 % contre 1,0 %, OR : 12,03, IC à 95 % : 3,07–47,13). Le site de la thrombose, la thrombocytopénie associée et les taux de mortalité à 14 jours n'étaient pas significativement différents pour les patients atteints de MTEV après une vaccination à base d'ARNm, par rapport aux témoins historiques.

Conclusions : par rapport aux témoins historiques, la MTEV après une vaccination à base d'adénovirus contre le SRAS-CoV-2 s'accompagne d'une thrombocytopénie, survient dans des sites inhabituels et est associée à de moins bons résultats cliniques.
viruses 14 00178 g002
viruses 14 00178 g003a
viruses 14 00178 g003b

Une autre référence de Behnood Bikdeli : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7164881/


Commentaire
La majorité des patients ayant présenté une MTEV entre J4 et J30 après la vaccination avaient bénéficié d'un vaccin à adénovirus , ASTRA ZENECA peu de MTVE avec les vaccins à ARN messager.

Il faut signaler que les TV cérébrales et splanchniques avaient le pronostic le plus sombre. Aujourd'hui en France la majorité des vaccinés l'ont été par un vaccin à ARN messager (PFIZER ou MODERNA). Il faut dfférencier la MTEV périphérique "classique"  de la MTEV avec TV cérébrale et ou splanchnique , le mécanisme est tout à fait différent. Cette étude a été réalisée sur 3 mois, période pendant laquelle des millions de personnes ont été vaccinées, 102 patients . Une fois de plus il faut insister sur le bénéfice risque majeur de la vaccination vs la non vaccination. Ces accidents thrombotiques au début surprenants ,nous savon aujourd'hui les gérer au mieux, les patients pas encore vaccinés doivent être rassurés. Rappelons que le traitement de la MTEV  péréiphérique  post vaccinale est identique à la MTEV . Par contre pour les TV cérébrales et lslanchniques (rarissimes) l'approche thérapeutique est très différente et il est important de les  diagnostiquer rapidement . Une fois de plus RIETE estb au rendez voous, aujourd'hui de l'instant présent : chapeau !

Rappel de l'ANSM sur les TV cérébrales et splanchniques post vaccinales anti Covid

Les professionnels de santé doivent être attentifs aux signes et symptômes évocateurs de thrombose associée ou non à une thrombopénie chez les personnes vaccinées par les vaccins Vaxzevria (AstraZeneca) et Janssen afin de réaliser les examens biologiques et d’imagerie adéquats pour une prise en charge la plus précoce possible de ces patients.

Ces thromboses rares atypiques ont été observées de 4 à 28 jours après la vaccination et se caractérisent par :
  • Thrombose veineuse et/ou artérielle (quelle que soit la localisation) associée à une diminution des plaquettes (< 150 G/L)
  • Thromboses veineuses et/ou artérielles de siège inhabituel (localisation, contexte clinique, éventuellement multi-sites, parfois successives), en particulier thrombose veineuse cérébrale et thrombose veineuse splanchnique.
En cas de diagnostic d’une thrombose atypique chez une personne vaccinée, un traitement anticoagulant par des alternatives à l’héparine doit être privilégié, en raison des réactions similaires connues de l’héparine avec le facteur plaquettaire 4. 

Une recherche de la présence dans le plasma d’anticorps anti-FP4 devra être réalisée en parallèle de préférence par un test Elisa adapté.

Source : https://ansm.sante.fr/actualites/vaccins-covid-19-lansm-publie-les-syntheses-du-comite-dexperts-sur-les-effets-thrombotiques
Témoignage  (22 04 2021) du Pr Marc Carrier sur Radio Canada

MCarrRIETE


« 
On prend la pilule anticonceptionnelle et on accepte un risque de 1 sur 1000. Là, on parle d'un risque sur 100 000 ou même de 1 par 250 000, dépendamment des études et des différents groupes d'âge, et on fait plus de vagues. Il faut mettre ça en perspective. » le bon sens absolu

— Une citation de  Dr Marc Carrier, Hôpital d'Ottawa



Quels sont les risques de thrombose?

  • Avec le vaccin d’AstraZeneca : 4 sur 1 million (0,0004 %);

  • avec la pilule contraceptive : 900 sur 1 million (0,09 %);

  • pour le Canadien moyen : 1290 sur 1 million (0,13 %);

  • pour une personne hospitalisée en raison de la COVID-19 : 147 000 sur 1 million (14,7 %)

Source : Thrombose Canada

« Les caillots, c'est juste une petite partie des problèmes de la COVID-19. Si on prend ça de façon globale, c’est sûr que la vaccination est le meilleur risque-bénéfice. », 100% d'accord

— Une citation de  Dr Marc Carrier, Hôpital d'Ottawa

 Source :https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1786664/thromboses-caillot-vaccins-covid-astrazeneca-johnson-corovavirus-risques

 
#VACCINE3.0 + Grippe

Statistiques : Aujourd'hui 428 - Hier 681 - Cette semaine 5149 - Ce mois-ci 19378 - Total 464015