Les propos qui sont tenus ici n’engagent que leur auteur. Les textes sont actualisés régulièrement et corrigés en cas d'erreur. Bonne visite

La cardiologie au féminin

le le . .

"Les femmes ont franchi le plafond de verre et se retrouvent de plus en plus dans les sièges du pouvoir." Aretha Franklin

« Je ne regarde jamais en arrière. Toujours droit devant. »
Steffi Graf

ARTICLE 1 : "LA CARDIOLOGUE"
Women leaders: transforming the culture in cardiology, 
http://orcid.org/0000-0001-8134-1787Parham Eshtehardi, Renee P Bullock-Palmer, Katia Bravo-Jaimes, Biykem Bozkurt, Sharmila Dorbala, Linda D Gillam, Cindy L Grines, Roxana Mehran, Jennifer H Miere8, Toniya Singh and Nanette K Wenger, Open Heart 2022;9:e001967, article libre d'accès 

Dr. Helen Taussig, professor emeritus of pediatrics at John Hopkins University, testifies before a senate committee about the distribution of the drug thalidomide after it was found to cause birth defects
Hellen Taussig
a persisté malgré la dyslexie, la surdité et la discrimination sexuelle. 
En 1924, elle était l'une des 10 femmes acceptées à la Johns Hopkins School of Medicine et a ensuite dirigé le développement du shunt Blalock-Taussig-Thomas et la fondation de la cardiologie pédiatrique. En 1965, elle devient la première femme présidente de l'American Heart Association (AHA), 41 ans après sa fondation. 

Plus de 50 ans plus tard, en 2020, un moment véritablement historique a eu lieu lorsque 10 femmes ont été élues présidentes de grandes sociétés cardiovasculaires. Le domaine de la cardiologie est traditionnellement dominé par les hommes. Malgré les contributions importantes des femmes aux soins aux patients et à la recherche en cardiologie, leur sous-représentation disproportionnée par rapport aux autres domaines de la médecine a entraîné un écart important en matière de recrutement et de promotion. 

Ceci, cependant, semble évoluer lentement, car la prise de conscience accrue de la nécessité d'attirer davantage de femmes vers la cardiologie a entraîné une légère augmentation du nombre de femmes en cardiologie (WIC). Les comités WIC de l'AHA et de l'American College of Cardiology (ACC) ont joué un rôle essentiel dans la direction de ces efforts visant à lutter contre les inégalités entre les sexes en cardiologie, dans le but de créer une main-d'œuvre inclusive et diversifiée. Nous avons interviewé des femmes leaders en cardiologie et les avons interrogées sur les lacunes et les obstacles ainsi que sur les possibilités de surmonter ces inégalités pour renforcer la représentation du WIC. Les comités WIC de l'AHA et de l'American College of Cardiology (ACC) ont joué un rôle essentiel dans la direction de ces efforts visant à lutter contre les inégalités entre les sexes en cardiologie, dans le but de créer une main-d'œuvre inclusive et diversifiée. Nous avons interviewé des femmes leaders en cardiologie et les avons interrogées sur les lacunes et les obstacles ainsi que sur les possibilités de surmonter ces inégalités pour renforcer la représentation du WIC. 

Que nous disent les statistiques sur le WIC ?

Selon le rapport de données sur les spécialités médicales de 2020, seulement 15 % des cardiologues adultes sont des femmes, et la cardiologie est classée 39e sur 47 spécialités en pourcentage de femmes. Bien qu'il y ait eu une augmentation significative du pourcentage de femmes dans les sous-spécialités de la médecine interne, la cardiologie a enregistré l'un des taux de croissance les plus faibles. En 2016, seulement 21 % des boursiers en cardiologie étaient des femmes contre 60 % des boursiers en rhumatologie.  Seuls 4 % des cardiologues interventionnels en 2016 étaient des femmes. Une enquête auprès des boursiers de l'ACC en formation a révélé que le très faible pourcentage de femmes en cardiologie interventionnelle est largement lié à la culture de la cardiologie interventionnelle. Au cours de la dernière décennie, il y a également eu une augmentation constante de la proportion globale de femmes parmi les professeurs à temps plein en médecine universitaire, les directeurs de département et les doyens des facultés de médecine. La cardiologie, cependant, accuse un retard par rapport aux autres spécialités de médecine interne en ce qui concerne le nombre de femmes qui accèdent à des postes de direction. Dans une analyse de 2014, les femmes étaient moins susceptibles que les hommes d'être professeures titulaires après avoir tenu compte de plusieurs facteurs connus pour influencer le rang du corps professoral. Alors qu'il y avait plus de femmes au poste de directeur de programme en 2019 qu'en 1992, seulement 5 % des chefs de division étaient des femmes, et leur représentation à ce poste n'a pas changé depuis 1992......

 

Commentaire et chiffres

Je vous conseille de lire cet article, édifiant sur la place aujourd'hui des femmes en cardiologie

Des chiffres : 7410 cardiologues en France en 2020, 28% de femmes......
https://www.profilmedecin.fr/contenu/chiffres-cles-medecin-cardiologue/ 


En 2016 aux USA , les femmes représentaient 46,4 % des diplômés des écoles de médecine américaines et 42,6 % des médecins résidents en médecine interne, mais seulement 21,5 % des boursiers en cardiologie générale et 12,6 % des cardiologues en exercice .Ce qui est encore plus décourageant, c'est que parmi les opérateurs qui effectuent des interventions coronariennes aux États-Unis, seulement 4,5 % sont des femmes
https://www.ahajournals.org/doi/10.1161/JAHA.120.019431

Tout ceci explique la sous représentation des femmes dans les études scientifiques en tant qu'expertes et en tant que patients.Tout cela explique par exemple que la pathologie CV soit sous estimée, sous diagnostqiuée et sous traitée chez les femmes, nous y reviendrons

En médecine vasculaire, nous avons la parité à 50% entre femmes et hommes. La Médecine Vasculaire est une jeune spécialité (2015), prochainement , les femmes vont être majoritaires et c'est tant mieux. En Juin 2021 on dénombrait actuellement 73 PU-PH (51 chirurgiens et 22 médecins) et 7 MCU-PH (4 chirurgiens et 3 médecins) sont rattachés à la sous-section 51-04 : chirurgie vasculaire, médecine vasculaire.

"Mais il existe  un 
plafond de verre existe au sein  des plus grands groupe hospitaliers français.Les critères de sélection universitaire devraient évoluer pour limiter le désavantage des femmes lié à un engagement familial plus important et à des attitudes moins centrées sur la compétition et la prise de risque"https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02503211/document



openhrt 2022 February 9 1 F1.largeLes 6 piliers d'une plus grande représentation des femmes en cardiologie.

plafond de verre 3

ARTICLE 2 : la FEMME "CARDIAQUE" 
Call to Action for Cardiovascular Disease in

Women: Epidemiology, Awareness, Access, and Delivery of Equitable Health Care: A Presidential Advisory From the American Heart Association, Nanette K Wenfer et Coll, Circulation. 2022;145:e1059–e1071
Appel à l'action pour les maladies cardiovasculaires chez les femmes : épidémiologie, sensibilisation, accès et prestation de soins de santé équitables : un avis présidentiel de l'American Heart Association

Combler les lacunes omniprésentes dans les connaissances et la prestation des soins pour réduire les disparités fondées sur le sexe et atteindre l'équité est fondamental pour l'engagement de l'American Heart Association à faire progresser la santé cardiovasculaire pour tous d'ici 2024.

Cet avis présidentiel sert d'appel à l'action pour l'American Heart Association et d'autres parties prenantes à travers le monde pour identifier et supprimer les obstacles à l'accès et à la qualité des soins de santé pour les femmes.

Un résumé concis et à jour des données existantes dans les domaines du risque et de la prévention, de l'accès et de la prestation de soins équitables, et de la sensibilisation et de l'éducation fournit un cadre pour examiner les lacunes dans les connaissances et les besoins de recherche essentiels à la réalisation de progrès significatifs pour la santé et le bien-être des toutes les femmes.

Les maladies cardiovasculaires restent aujourd'hui la cause la plus fréquente de décès chez les femmes et les hommes aux États-Unis  , comme c'était le cas il y a 30 ans. 

Au cours des 5 dernières décennies, des découvertes fondamentales et des études de recherche clinique ont révélé d'importantes différences biologiques entre les femmes et les hommes, ainsi que des différences dans leurs réponses respectives aux stress sociaux, environnementaux et comportementaux.

La sous-représentation des femmes dans tous les aspects de la recherche biologique (du laboratoire aux enquêtes sur la population) a retardé le rythme de ces découvertes et entravé une traduction efficace.
Par conséquent, le rôle des facteurs génétiques, moléculaires, cellulaires et physiologiques, y compris le sexe et le genre, les déterminants sociaux de la santé (DSS), les comportements, l'environnement et les politiques sur la santé des femmes commencent seulement à être compris.

Il est urgent de combler ces lacunes omniprésentes dans les connaissances et la prestation des soins afin de réduire les disparités fondées sur le sexe et de parvenir à l'équité. En tant que championne de l'équité en santé, l'American Heart Association (AHA) s'est engagée à faire progresser la santé cardiovasculaire pour tous d'ici 2024, notamment en dressant un tableau de la santé cardiovasculaire et en identifiant et en supprimant les obstacles à l'accès et à la qualité des soins de santé. Pour atteindre cet objectif, il faut faire progresser la découverte et la traduction, sensibiliser, responsabiliser et impliquer les communautés, et plaider sans relâche pour garantir l'accès aux soins de santé et une santé de qualité pour tous.

CALL
Prévalence de certains facteurs de risque cardiovasculaire chez les adultes américains. Prévalence des facteurs de risque cardiovasculaire chez les femmes et les hommes ( A ) et chez les femmes selon la race et l'origine ethnique ( B ). C , Prévalence du diabète chez les femmes et les hommes. D , Prévalence du cholestérol LDL élevé (>=130 mg/dL) chez les femmes et les hommes. E , Prévalence de l'hypertension chez les femmes et les hommes. F , Prévalence du surpoids et de l'obésité chez les femmes et les hommes. Les barres pleines indiquent les données de prévalence pour les femmes américaines ; les barres vides indiquent la prévalence chez les hommes américains. LDL indique une lipoprotéine de basse densité ; et NH, non hispanique. Adapté de Virani et al. 1Copyright (C) 2021 American Heart Association, Inc. *Remarque : La cohorte hispanique décrite dans cette figure est composée principalement d'Américains d'origine mexicaine.
De : Wenger : Circulation, Volume 145(23).07 juin 2022.e1059-e1071

cir.0000000000001071.fig03

Appel à l'action pour réduire les risques et le fardeau des maladies cardiovasculaires (MCV) chez les femmes.
De : Wenger : Circulation, Volume 145(23).07 juin 2022.e1059-e1071

Ce document passe en revue les défis persistants et les opportunités émergentes pour atteindre la santé cardiovasculaire et l'équité en matière de santé pour toutes les femmes. L'AHA et ses partenaires s'engagent depuis longtemps dans l'optimisation de la santé cardiovasculaire des femmes tout au long de leur vie. L'intention de ce document est de galvaniser un appel à l'action et de délimiter les éléments essentiels du cheminement vers l'équité en santé ( Figure 3 ). Il s'agit notamment des éléments suivants :

  • Des campagnes de sensibilisation qui sont culturellement sensibles et appropriées avec des traductions pour les publics appropriés doivent être déployées en synergie pour identifier les maladies cardiovasculaires comme la plus grande menace pour la santé des femmes [guillemet simple virgule] et l'éducation doit mettre l'accent sur les avantages étendus de la prévention (80 % -90 % des maladies cardiovasculaires sont évitables) et l'optimisation de la santé cardiovasculaire à vie.

    En France le BUS du COEUR des FEMMES.

    15 busducoeur


  • Pour optimiser la prévention et les soins cliniques, une collaboration interdisciplinaire entre les cardiologues, les neurologues vasculaires, les cliniciens de soins primaires, les obstétriciens-gynécologues et d'autres professionnels de la santé concernés est nécessaire pour améliorer la reconnaissance du risque de MCV chez les femmes tout au long de la vie et améliorer la mise en œuvre de stratégies holistiques de réduction des risques. La formation clinique doit souligner l'importance des facteurs de risque spécifiques ou prédominants chez la femme. Les calculateurs de risque doivent intégrer des mesures quantitatives du risque chez les femmes pour une utilisation tout au long de la vie (visites de puits pendant l'enfance et l'adolescence, visites préconceptionnelles, gestationnelles et post-partum, et visites de soins primaires et gynécologiques).

  • Un recueil de recherches axé sur les femmes et les maladies cardiovasculaires a été publié en 2022.Les ressources seront essentielles pour plaider sans relâche en faveur de la recherche fondamentale, translationnelle, clinique, démographique et de mise en œuvre sur la prévention et le traitement des maladies cardiovasculaires et des accidents vasculaires cérébraux chez les femmes de tous âges, en mettant particulièrement l'accent sur les populations sous-financées et les opportunités très gratifiantes d'améliorations tout au long de la vie. dans la santé cardiovasculaire dès le plus jeune âge. Il sera important de veiller à ce que les études animales incluent des souris femelles avec une stratégie et un plan pour évaluer et diffuser les résultats de toutes ces études dans leur ensemble. Une attention et une priorité supplémentaires doivent être accordées à la garantie que les études scientifiques fondamentales et liées aux omiques utilisent et comparent les cellules individuelles, les lignées cellulaires, les cellules souches et les organoïdes femelles et mâles. L'élaboration de stratégies visant à accroître la participation de diverses populations de femmes aux essais cliniques sera un objectif clé,60 tout comme la participation croissante des femmes plus jeunes et plus âgées.

  • Engager les communautés à optimiser la santé cardiovasculaire tout au long de la vie : les exemples incluent, mais sans s'y limiter, les programmes scolaires qui impliquent les parents et responsabilisent les familles ; rencontrer les groupes sous-représentés là où ils se trouvent au sein des communautés ; faisant appel à nos partenariats avec des communautés religieuses, des salons de coiffure et d'autres groupes. Les départements et les écoles de santé publique doivent être activement engagés et soutenus pour favoriser l'intégration de la santé publique et des soins primaires.

  • Le plaidoyer en faveur de politiques publiques et d'interventions législatives doit se concentrer sur la DSS, y compris l'accès à des aliments sains et la sécurité alimentaire, des espaces sûrs pour l'activité physique, un air intérieur et extérieur pur et l'accès à des soins de haute qualité pour la prévention et le traitement.

  • Des systèmes de surveillance des maladies cardiovasculaires sont nécessaires pour évaluer les progrès et fournir une rétroaction aux principales parties prenantes. Sous les auspices de l'AHA, les éléments constitutifs d'une surveillance efficace des maladies et des facteurs de risque ont été définis.  Nous devons tirer parti des technologies numériques innovantes pour saisir des paramètres de prévention, de résultats et de prestation de soins. Les plateformes de données nationales telles que Research Goes Red sont particulièrement bien placées pour suivre les événements du parcours de vie indépendamment de l'emplacement géographique et seront essentielles à cet égard.

ARTICLE 3 : le saviez vous ? 
Early Coronary Atherosclerosis in Women With Previous Preeclampsia,  Maria G. Hauge et Coll, JACC 2020, Volume 79, Numéro 23 , 14 juin 2022 , Pages 2310-2321
https://www.jacc.org/doi/10.1016/j.jacc.2022.03.381
Athérosclérose coronarienne précoce chez les femmes ayant des antécédents de prééclampsie


Les femmes ayant des antécédents de prééclampsie ont un risque accru de maladie coronarienne plus tard dans la vie.

Objectifs
Cette étude visait à déterminer la prévalence de l'athérosclérose coronarienne chez les jeunes femmes ayant des antécédents de prééclampsie par rapport aux femmes de la population générale.

Méthodes
Les femmes âgées de 40 à 55 ans ayant des antécédents de prééclampsie ont été appariées 1:1 sur l'âge et la parité avec les femmes de la population générale. Les participants ont rempli un questionnaire détaillé, un examen clinique et une angiographie coronarienne par tomodensitométrie (CTA). Le principal résultat de l'étude était la prévalence de toute athérosclérose coronarienne sur CTA coronaire ou un score calcique > 0 en cas de CTA coronaire non diagnostique.
 
Résultats
Au total, 1 417 femmes, d'âge moyen 47 ans, ont été incluses (708 femmes ayant des antécédents de prééclampsie et 709 sujets témoins issus de la population générale). Les femmes ayant des antécédents de prééclampsie étaient plus susceptibles de souffrir d'hypertension (284 [40,1 %] contre 162 [22,8 %] ; P < 0,001), de dyslipidémie (338 [47,7 %] contre 296 [41,7 %] ; P = 0,023), de diabète sucré ( 24 [3,4 %] vs 8 [1,1 %] ; P = 0,004) et un indice de masse corporelle élevé (27,3 ± 5,7 kg/m 2 vs 25,0 ± 4,2 kg/m 2 ; P < 0,001). Une tomodensitométrie cardiaque a été réalisée chez toutes les femmes. La prévalence de toute athérosclérose coronarienne était plus élevée dans le groupe prééclampsie (193 [27,4 %] vs 141 [20,0 %] ;P = 0,001) avec un OR : 1,41 (IC 95 % : 1,08-1,85 ; P = 0,012) après ajustement sur l'âge, la dyslipidémie, le diabète sucré, le tabagisme, l'indice de masse corporelle, la ménopause et la parité.
 
Conclusion
Les femmes plus jeunes ayant des antécédents de prééclampsie avaient une prévalence légèrement plus élevée d'athérosclérose coronarienne par rapport aux femmes appariées selon l'âge et la parité de la population générale. La prééclampsie est restée un facteur de risque indépendant après ajustement sur les facteurs de risque cardiovasculaires traditionnels. (L'étude COPENHAGEN PREeClampsia and cardIOvascUlar disSease [CPH-PRECIOUS] ; NCT03949829 )
 
1 s2.0 S0735109722047507 fx1


Commentaire

"Les femmes leaders changent le visage de la médecine cardiovasculaire, améliorent la culture à prédominance masculine de la cardiologie, réduisent les inégalités sur le lieu de travail et mettent au défi nos entités professionnelles, y compris les universités, l'industrie et les organisations de recherche professionnelle et clinique, de poursuivre l'héritage de Taussig et de démontrer que notre diversité est notre force" Sur le plan pratique , les affections CV chez la femme sont sous estimées, sous évaulées, sous diagnotiquées et sous traitées.

CIAURDES
Des opérations grands publiques comme le "BUS du COEUR des FEMMES" montrent l'exemple.

Après avoir créé le fonds de dotation Agir pour le Coeur des Femmes en mai 2020, le Pr Claire Mounier-Vehier et Thierry Drilhon ont lancé le Bus du Coeur des Femmes à la rentrée 2021

Le Parcours Coeur Arteres Femmes 30 1


Pr Claire Mounier Véhier : "les maladies cardio-vasculaires sont devenues en plus de 30 ans la première cause de mortalité chez les femmes en France, véritable épidémiologique s’explique par une modification de leurs habitudes de vie ainsi que par la méconnaissance desspécificités féminines du risque cardiovasculaire, entrainant des inégalités de prise en charge. Certains facteurs de risque sont aussi plus délétères chez la femme, comme l’HTA, le tabac, le diabète, le stress sont également exposées à des facteurs de risque hormonaux (principalement la contraception, la grossesse et la ménopause). A l’inverse, une hygiène de vie optimisée est extrêmement efficace chez la femme."....

Complément d'infos sur le BUS du COEUR des FEMMES
https://www.agirpourlecoeurdesfemmes.com/agir/media/Les-Bus-du-Coeur
https://www.youtube.com/watch?v=HXB1a6zNv0I&t=4s&ab_channel=AgirpourleCoeurdesFemmes
https://www.portailvasculaire.fr/espace-sfmv/actualite/le-bus-du-coeur-des-femmes
https://medvasc.info/1516-entretien-avec-le-pr-claire-mounier-v%C3%A9hier-le-c%C5%93ur-des-femmes
https://medvasc.info/1461-avc-chez-la-femme-une-in%C3%A9galit%C3%A9-de-plus
https://medvasc.info/1527-entretien-avec-l-auteur-gr%C3%A9goire-detrich%C3%A9-aomi-femme




A lire

Mon combat pour le coeur des femmes 33 1

Statistiques : Aujourd'hui 825 - Hier 805 - Cette semaine 825 - Ce mois-ci 3054 - Total 500745