Les propos qui sont tenus ici n’engagent que leur auteur. Les textes sont actualisés régulièrement et corrigés en cas d'erreur. Bonne visite

THALIDOMIDE News express

le le . .


“Plus une découverte est originale, plus elle semble évidente par la suite.”
Arthur Koestler

“Les plus belles découvertes cesseraient de me plaire si je devais les garder pour moi.” Sénèque


"Toutes les grandes découvertes sont faites par ceux qui laissent leurs émotions devancer leurs idées.”
C. H. Parkhurst


COMMUNIQUÉ DE PRESSE 

La thalidomide est un traitement efficace pour les malformations sévères artério veineuses 
Case report Study of thalidolmide therapy in 18 patients woth severe arteriovenous malformations

Laurence M. Boon, Valérie Dekeuleneer, Julien Coulie, Liliane Marot, Anne-Christine Bataille, Frank Hammer, Philippe Clapuyt, Anne Jeanjean, Anne Dompmartin & Miikka Vikkula, Nature Cardiovascular Researchs 2022

logo thalidomie
Rappel : qu'est ce que la thalidomide
https://thalidomide.ca/quest-ce-que-la-thalidomide/




https://www.eurekalert.org/news-releases/955305
https://www.nature.com/articles/s44161-022-00080-2
https://www.deduveinstitute.be/about/news-events/new-treatment-severe-vascular-disease-proves-effective

CONGRES SOCIÉTÉ EUROPÉENNE DE GÉNÉTIQUE HUMAINE

Vienne, Autriche : Les mêmes propriétés qui provoquaient des malformations congénitales lorsqu'il était administré aux femmes enceintes, l'inhibition de la formation de vaisseaux sanguins (anti-angiogenèse), ont suscité un intérêt pour l'utilité thérapeutique de la thalidomide dans d'autres domaines

Lors de la conférence annuelle de la Société européenne de génétique humaine dimanche, le professeur Miikka Vikkula, de l'Institut de Duve, Université catholique de Louvain, Bruxelles, Belgique, a présenté les résultats d'une étude sur l'utilisation de la thalidomide chez des patients atteints de malformations artério-veineuses graves (MAV). 

Ces résultats, publiés aujourd'hui dans Nature Cardiovascular Research , montrent une réduction frappante des symptômes et une amélioration subséquente de la qualité de vie.

Résumé de l'article : 

Pr Laurence M Boon

  • Division of Plastic Surgery, Center for Vascular Anomalies, Cliniques universitaires Saint-Luc, UCLouvain, VASCERN VASCA European Reference Centre, Brussels, Belgium
  • Human Molecular Genetics, de Duve Institute, UCLouvain, Brussels, Belgium

Pr Miikla Vikkula 
  • Division of Plastic Surgery, Center for Vascular Anomalies, Cliniques universitaires Saint-Luc, UCLouvain, VASCERN VASCA European Reference Centre, Brussels, Belgium
  • Human Molecular Genetics, de Duve Institute, UCLouvain, Brussels, Belgium
  • @MiikkaVikkula



"Les malformations artério-veineuses (MAV) sont des lésions à flux rapide qui peuvent être destructrices et sont les anomalies vasculaires les plus difficiles à traiter. L'embolisation suivie d'une résection chirurgicale est couramment utilisée; cependant, une résection complète est rarement possible et une résection partielle conduit souvent à une aggravation dramatique. L'accumulation de données implique une activité angiogénique anormale dans le développement des MAV. La thalidomide a été rapportée comme inhibiteur de la prolifération vasculaire. Nous rapportons ici une étude observationnelle expérimentale prospective testant les effets de la thalidomide, un inhibiteur de l'angiogenèse, sur 18 patients présentant une MAV sévèrement symptomatique réfractaire aux thérapies conventionnelles. Tous les patients ont connu une réduction rapide de la douleur, un arrêt des saignements et une cicatrisation de l'ulcère. L'insuffisance cardiaque a disparu chez les trois patients concernés. Une vascularisation réduite à l'artériographie a été observée chez deux patients. Une MAV semblait guérie après 19 mois de thalidomide et un suivi de 8 ans. Huit MAV étaient stables après un arrêt moyen de la thalidomide de 58 mois et quatre lésions ont récidivé après 11,5 mois. Le traitement combiné avec l'embolisation a permis une réduction de dose chez cinq patients avec une amélioration clinique. Les effets secondaires de grade 3 étaient dose-dépendants, y compris l'asthénie (n  = 2) et érythrodermie ( n  = 2).

Les résultats suggèrent que la thalidomide est efficace dans la prise en charge de la douleur chronique, des saignements et de l'ulcération des MAV étendues réfractaires au traitement conventionnel. D'autres études cliniques sont nécessaires pour confirmer l'innocuité et l'efficacité du traitement par la thalidomide dans la MAV."

MIIK1

MIIK2
Les MAV sont des enchevêtrements anormaux des vaisseaux sanguins reliant les artères et les veines qui altèrent le flux sanguin normal. Ils sont très douloureux et provoquent des saignements et des déformations de la partie du corps touchée ainsi que des problèmes cardiaques. Habituellement congénitaux, ils ne sont souvent perceptibles qu'à l'adolescence ou à l'âge adulte, au fur et à mesure que la personne grandit. Le traitement des cas graves repose généralement sur la chirurgie ou l'embolisation (l'injection d'un agent qui détruit les vaisseaux sanguins localement, induisant ainsi des tissus cicatriciels), bien que cela soit rarement totalement efficace et puisse aggraver les choses.

Certaines personnes atteintes de MAV peuvent mener une vie relativement normale, mais même dans les cas moins graves, il existe toujours un risque que les enchevêtrements anormaux de vaisseaux sanguins éclatent et provoquent un accident vasculaire cérébral lorsqu'ils se trouvent dans le cerveau. Environ un patient sur cent souffrant de MAV subit un accident vasculaire cérébral chaque année.

"Notre groupe étudie les causes des anomalies vasculaires depuis 30 ans", explique le professeur Vikkula. « Nous avons identifié plusieurs causes génétiques et avons pu montrer que certaines mutations activent la signalisation à l'intérieur des cellules de la paroi des vaisseaux sanguins et cela favorise la formation anormale de vaisseaux sanguins (angiogenèse). Cela nous a amenés à nous interroger sur la possibilité d'utiliser la thalidomide pour inhiber la formation anormale de vaisseaux sanguins.

Après avoir montré qu'une malformation vasculaire pouvait être corrigée dans un modèle murin, le Professeur Laurence Boon du Centre des Anomalies Vasculaires du CHU Saint Luc à Bruxelles, qui travaille en collaboration avec le Pr Vikkula depuis 30 ans, a recruté 18 patients atteints de MAV pour une étude de l'utilisation de la thalidomide dans leur état. Ils étaient âgés de 19 à 70 ans et tous avaient des malformations graves qui ne pouvaient pas être traitées par les approches conventionnelles. Les patientes devaient accepter d'utiliser une contraception pendant au moins quatre semaines avant de commencer la thalidomide et de continuer pendant quatre semaines après l'arrêt du traitement. La thalidomide étant présente dans le sperme, les hommes devaient également accepter d'utiliser des préservatifs lors des rapports sexuels.

Les patients ont reçu 50 mg, 100 mg ou 200 mg de thalidomide par jour pendant 2 à 52 mois. Huit MAV étaient stables après un arrêt moyen de la thalidomide de 54 mois et quatre ont récidivé après une durée moyenne de 11,5 mois. Le traitement combiné avec l'embolisation, où les artères ou les veines de la MAV sont bloquées par un agent qui détruit les cellules de la paroi vasculaire, a permis de réduire la dose de thalidomide à 50 mg par jour chez cinq patients. Il était important de réduire la dose dans la mesure du possible, explique le professeur Vikkula, car une dose plus élevée était associée à des effets secondaires, en particulier de la fatigue et une neuropathie périphérique, des lésions des nerfs situés à l'extérieur du cerveau et de la moelle épinière qui provoquent une faiblesse et un engourdissement, en particulier dans les mains et pieds.

"Tous les patients ont ressenti une réduction rapide de la douleur, ainsi que l'arrêt des saignements et la cicatrisation des ulcères là où ils étaient présents", explique le professeur Vikkula. « Les trois patients souffrant d'insuffisance cardiaque ont également vu leurs problèmes résolus, et une MAV est apparue complètement guérie après 19 mois de thalidomide et un suivi de huit ans.

« Nous savons que la thalidomide agit par l'intermédiaire du facteur de croissance de l'endothélium vasculaire (VEGF), une protéine de signalisation qui favorise la croissance de nouveaux vaisseaux sanguins. Les taux de VEGF sont élevés dans les anomalies vasculaires telles que les MAV et il est donc probable que la thalidomide réduise la signalisation via les voies favorisant l'angiogenèse. Bien que notre étude ne soit que de petite taille, les résultats sont convaincants et nous espérons qu'ils seront confirmés par des essais plus importants.

Un autre avantage de l'utilisation de la thalidomide dans le traitement des MAV est celui du coût. Deux autres médicaments, récemment mis au point pour être utilisés en oncologie, et testés pour traiter les MAV, coûtent jusqu'à douze fois plus cher, en plus d'avoir de nombreux effets secondaires.

"Nous avions émis l'hypothèse que la thalidomide devrait fonctionner chez ces patients, nos résultats n'ont donc pas été une surprise, mais c'était formidable d'avoir la confirmation clinique que nous avions raison", conclut le professeur Vikkula. "À notre avis, il s'agit d'une découverte révolutionnaire et fournit une base solide pour le développement de traitements moléculaires pour les MAV."

Le professeur Alexandre Reymond, président de la conférence, a déclaré: "Cette étude montre non seulement les avantages sanitaires et économiques de la réutilisation des médicaments - même les plus décriés - mais aussi comment la recherche génétique peut conduire à de véritables percées thérapeutiques pour des conditions difficiles à traiter et pénibles. .”

Commentaire

L'équipe de Laurence Boon et Miikka Vikkula font avancer  la science des malformations vasculaires
Une fois de plus une nouvelle piste thérapeutique 
FELICIATIONS à toute votre équipe ! 
Ce sont les malades qui sont les gagnants, grâce à vous,leurs maux peuvent s'atténuer
En combinant le traitement médical, les techniques d'embolisation voire de chirurgie les malformations artério veineuses seront un peu moins voire moins invalidantes

MERCI pour eux 

Statistiques : Aujourd'hui 846 - Hier 805 - Cette semaine 846 - Ce mois-ci 3075 - Total 500766