Les propos qui sont tenus ici n’engagent que leur auteur. Les textes sont actualisés régulièrement et corrigés en cas d'erreur. Bonne visite

Compass/Voyager, réduction MTEV ?

le le . .

 
icongraphie : SUBLIMINAL

“Chaque crime est un noyau atomique et les éléments récurrents ses électrons, oscillant autour de lui et dessinant une vérité subliminale.”
Jean-Christophe Grangé
 
“Le militant qui ne lit que "sa presse" m'exaspère.” Michel Polac

" Les stastitiques avouent toujours sous la torture" Alfred Sauvy
 
Rivaroxaban 2.5 mg Twice Daily Plus Aspirin Reduces Venous Thromboembolism in Patients With Chronic Atherosclerosis Pogosova, Nana MD; Bosch, Jacqueline PhD; Bhatt, Deepak L. MD; Fox, Keith A.A. MBChB; Connolly, Stuart J. MD; Alings, Marco MD; Verhamme, Peter MD; Muehlhofer, Eva MD; Shestakovska, Olga MSc; Yusuf, Salim MBBS; Eikelboom, John W. MBBS Circulation. 1876 2022;145:1875–1877.
Le rivaroxaban 2,5 mg deux fois par jour plus l'aspirine réduit la thromboembolie veineuse chez les patients atteints d'athérosclérose chronique

L'essai COMPASS (Cardiovascular Outcomes for People using Anticoagulation Strategies) a démontré que, chez les patients atteints de maladie coronarienne chronique et de maladie artérielle périphérique (MAP), l'association de rivaroxaban 2,5 mg deux fois par jour et d'aspirine 100 mg une fois par jour par rapport à l'aspirine 100 mg une fois une réduction quotidienne des décès cardiovasculaires, des accidents vasculaires cérébraux ou des infarctus du myocarde de 24 % et de la mortalité de 18 %, et une augmentation des saignements de 70 %. le  Rivaroxaban 5 mg deux fois par jour n'était pas supérieur à l'aspirine. 

Nous rapportons ici les effets sur la maladie thromboembolique veineuse (MTEV).


Le protocole d'étude a été approuvé par tous les comités d'examen institutionnels concernés, et tous les patients ont fourni un consentement éclairé écrit. Les données à l'appui des conclusions de cette étude sont disponibles auprès de l'auteur correspondant sur demande raisonnable.
Nous avons comparé les caractéristiques de base parmi ceux qui ont subi une TEV et ceux qui n'en ont pas eu en utilisant un test [chi]  pour les variables catégorielles et un test de Wilcoxon à 2 échantillons pour les variables continues. Pour comparer les résultats dans les groupes rivaroxaban plus aspirine et rivaroxaban seul par rapport aux groupes aspirine seule, nous avons utilisé une régression stratifiée des risques proportionnels de Cox pour estimer les risques relatifs et les IC à 95 %, ainsi qu'un test de log-rank stratifié pour tester la signification statistique de toute différence.

Sur les 27 395 patients assignés au hasard, 102 ont subi une TEV. Comparativement aux patients qui n'ont pas subi de TEV, ceux qui ont subi une TEV au cours de l'essai étaient significativement plus âgés (71,2 contre 68,2 ans, P = 0,004), avaient un indice de masse corporelle plus élevé (29,9 contre 28,3 kg/m 2 , P = 0,01), avaient une pression artérielle basse (133/75 contre 136/78, P pour la pression artérielle diastolique = 0,01), étaient plus susceptibles d'être un fumeur actuel ou ancien (78,4 % contre 68,0 %, P = 0,02) et étaient plus susceptibles d'être prendre un diurétique (39,2% versus 29,7%, P=0,04).

L'association de rivaroxaban 2,5 mg deux fois par jour et d'aspirine 100 mg une fois par jour par rapport à l'aspirine 100 mg une fois par jour a réduit le risque de MTEV de 39 % (25 [0,3 %] versus 41 [0,4 %] ; risque relatif, 0,61 [IC à 95 % , 0,37-1,00] ; P = 0,05), avec des estimations similaires de l'effet du traitement pour la thrombose veineuse profonde et l'embolie pulmonaire, ainsi que sur les décès dans les 30 jours suivant la TEV . Les effets étaient constants dans tous les sous-groupes (c.-à-d. aucune interaction significative) définis par l'âge (<=65 contre >65 ans), les antécédents de cancer (oui contre non), les lits vasculaires impliqués (1 contre >=2), le taux de filtration glomérulaire estimé ( <60 versus >=60 mL[point du milieu]min -1 [point du milieu]1,73 m -2), une insuffisance cardiaque (oui versus non) ou un diabète (oui versus non). Le rivaroxaban 5 mg deux fois par jour n'a pas réduit la TEV 


compassvte
Aucun essai n'a été conçu spécifiquement pour évaluer le rivaroxaban 2,5 mg deux fois par jour pour la prévention de la MTEV. Cependant, l'étude VOYAGER PAD (Vascular Outcomes Study of ASA [acetylsalicylic acid] Along with Rivaroxaban in Endovascular or Surgical Limb Revascularization for PAD) portant sur 6564 patients ayant récemment subi une revascularisation pour PAD a démontré que le rivaroxaban 2,5 mg deux fois par jour par rapport au placebo sur un traitement antiplaquettaire a réduit la MTEV de 39 % (25 [0,8 %] contre 41 [1,3 %] ; risque relatif, 0,61 [IC à 95 %, 0,37-1,00]).

Pris ensemble, les résultats de COMPASS et de VOYAGER PAD indiquent que l'association de rivaroxaban 2,5 mg deux fois par jour et d'aspirine réduit la MTEV chez les patients atteints de maladie coronarienne et de MAP.

Les taux d'événements de MTEV chez les patients atteints de maladie coronarienne chronique et d'AOMI inscrits à l'essai COMPASS étaient [presque égaux à] 5 fois inférieurs aux taux d'événements vasculaires artériels.

Dans COMPASS, nous avons recruté 32,5 % des patients (8912/27 395) de 10 pays à revenu intermédiaire ; cela peut expliquer en partie les faibles taux d'événements, car la TEV semble être moins fréquente dans les pays à revenu faible et intermédiaire que dans les pays à revenu élevé. 4Il est également probable que l'utilisation généralisée du traitement antithrombotique (tous les patients ont reçu de l'aspirine, du rivaroxaban ou leur association) dans l'essai COMPASS a contribué au faible taux d'événements.

Dans l'essai VOYAGER PAD, les taux d'événements de Kaplan-Meier à 3 ans pour la TEV étaient de 0,8 % chez les patients assignés au hasard à l'association de rivaroxaban et d'aspirine, contre 1,7 % chez ceux assignés au hasard au traitement antiplaquettaire seul, 3 ce qui est considérablement plus élevé que les taux d'événements de Kaplan-Meier à 3 ans observés dans COMPASS (combinaison 0,56 %, aspirine 0,69 %). Cependant, VOYAGER PAD a inclus des patients dans les 10 jours suivant la revascularisation périphérique qui présentent un risque plus élevé de MTEV que les patients inscrits dans COMPASS, dont la plupart étaient ambulatoires au moment de l'inscription.

Des études antérieures ont démontré que l'aspirine seule réduit le risque de MTEV de 20 % à 30 % chez les patients médicaux et chirurgicaux, et les données présentées ici indiquent que le rivaroxaban 2,5 mg deux fois par jour offre une réduction du risque relatif de 39 % lorsqu'il est ajouté à l'aspirine. Si les bénéfices de ces 2 thérapies sont additifs, on peut s'attendre à ce que l'association du rivaroxaban 2,5 mg deux fois par jour et de l'aspirine 100 mg une fois par jour réduise le risque de MTEV de 60 à 70 %.......ET SI ! ET SI ! ET SI !

Commentaire : BAYER à la commande de cet article (l'un des auteurs travaille chez Bayer) .......ou comment nous faire pendre des vessies pour des lanternes !!!!!!......Je n'en dirai pa plus......mais ça m'exaspère ce genre d'article !!!!!! Et cela démontre une fois de plus que les statistiques avouent toujours sous la torture. L'industrie ne doit pas anticiper les résultats d'études en cours. Par conre faites en sorte que le rivaroxaban soit disponible en France.

Statistiques : Aujourd'hui 89 - Hier 875 - Cette semaine 1706 - Ce mois-ci 12030 - Total 533442