Les propos qui sont tenus ici n’engagent que leur auteur. Les textes sont actualisés régulièrement et corrigés en cas d'erreur. Bonne visite

Ménopause précoce

le le . .

iconographie : Ménopause par Nick Youngson CC BY-SA 3.0 Pix4free.org

MenopauseCitationDiaz 1024x1024
Rappel : 
Une ménopause qui survient avant l’âge de 40 ans est considérée comme précoce. L’insuffisance ovarienne prématurée (ou la ménopause précoce) concerne environ une femme sur 10'000 avant 20 ans, une femme sur 1000 avant 30 ans et une femme sur 100 avant 40 ans.

https://www.chuv.ch/fr/fertilite/umr-home/consultations-specialisees/menopause/menopause-precoce#:~:text=Une%20m%C3%A9nopause%20qui%20survient%20avant,sur%20100%20avant%2040%20ans.

Shin J, Han K, Jung JH, et al.Citation:Age at Menopause and Risk of Heart Failure and Atrial Fibrillation: A Nationwide Cohort Study. Eur Heart J 2022;Aug 4:[Epub ahead of print].

Summary By Debabrata Mukherjee, MD, FACC
article libre d'accès
https://academic.oup.com/eurheartj/advance-article/doi/10.1093/eurheartj/ehac364/6646730

Âge à la ménopause et risque d'insuffisance cardiaque et de fibrillation auriculaire


Synthèse
  • Un antécédent de ménopause précoce était associé à un risque plus élevé d'IC ​​et de FA incidente, par rapport à ceux sans antécédent, après ajustement pour les facteurs de risque cardiovasculaire traditionnels.
  • L'association entre la ménopause prématurée et le risque d'IC ​​était plus forte dans le groupe d'âge <65 ans, les non-fumeurs et les personnes obèses par rapport aux autres groupes.
  • Les facteurs  tels que la ménopause prématurée et l'âge à la ménopause doivent être pris en compte en plus des facteurs de risque traditionnels lors de l'évaluation du risque futur d'IC ​​et de FA.

Question

Quelle est l'association entre la ménopause précoce et l'âge à la ménopause avec le risque d'insuffisance cardiaque (IC) et de fibrillation auriculaire (FA) ?

Méthodes

Les enquêteurs ont inclus un total de 1 401 175 femmes ménopausées, qui avaient subi un examen de santé fourni par le Service national d'assurance maladie coréen, et leurs antécédents reproductifs ont été recueillis. Des modèles multivariables de risque proportionnel de Cox ont été réalisés pour déterminer les rapports de risque (HR) et les intervalles de confiance (IC) à 95 % de l'IC et de la FA incidents, en fonction des antécédents de ménopause prématurée et de l'âge à la ménopause.

Résultats

À un suivi moyen de 9,1 ans, il y avait respectivement 42 699 (3,0 %) et 44 834 (3,2 %) nouveaux cas d'IC ​​et de FA. Les femmes ayant des antécédents de ménopause précoce présentaient un risque accru d'IC ​​(HR, 1,33 ; IC à 95 %, 1,26-1,40) et de FA (HR, 1,09 ; IC à 95 %, 1,02-1,16), par rapport aux femmes sans antécédent. Par rapport aux femmes âgées de ≥ 50 ans à la ménopause, celles âgées de 45 à 49 ans, 40 à 44 ans et < 40 ans à la ménopause ont montré une tendance significativement accrue des RR pour le risque d'incident à la fois d'IC ​​et de FA (p pour la tendance < 0,001). La robustesse des résultats d'une série d'analyses de sensibilité renforce encore les principaux résultats.

 

MNOFAFA

Conclusion :

Les auteurs ont rapporté que les femmes ménopausées ayant des antécédents de ménopause prématurée ou d'âge ménopausique précoce peuvent avoir un risque accru d'IC ​​et de FA.

Perspective:

Cette étude rapporte que les antécédents de ménopause prématurée étaient associés à un risque plus élevé d'incidence d'IC ​​et de FA, par rapport aux personnes sans antécédent, après ajustement pour les facteurs de risque cardiovasculaire traditionnels. De plus, il y avait des associations dose-réponse entre l'âge précoce de la ménopause et le risque de développer une IC et une FA. L'association entre la ménopause prématurée et le risque d'IC ​​était plus forte dans le groupe d'âge <65 ans, les non-fumeurs et les personnes obèses par rapport aux autres groupes. Les facteurs de reproduction tels que la ménopause précoce et l'âge à la ménopause doivent être pris en compte en plus des facteurs de risque traditionnels lors de l'évaluation du risque futur d'IC ​​et de FA, afin de prévenir la maladie et d'établir des stratégies thérapeutiques chez les femmes ayant des antécédents de ménopause précoce.

ehac364ga1

Commentaire
FEMMAPLCAGIR1agir2Le Parcours Coeur Arteres Femmes 30 1

Document issus de https://vimeo.com/showcase/7482226/video/645828787
Pr Claire Mounier Véhier

Six consultations clés vont se succéder dans un parcours cardio-vasculaire & gynécologique jalonnant la vie d’une femme, le médecin traitant étant le chef d’orchestre de la prise en charge.

La consultation longue de la première contraception
La consultation de renouvellement de la contraception
La consultation pré conceptionnelle
La consultation du post-partum, à distance de l’accouchement
La consultation à la péri-ménopause
La consultation de suivi de la ménopause

A la préménopause, à la ménopause, quelles sont les recommandations actuelles quant à la prévention cardio vasculaire hormonale ?comment et quand proposer un traitement hormonal ?

Parmi les traitements symptomatiques de la ménopause, le traitement hormonal transdermique à base d’estrogènes naturels et de progestérone naturelle (en l’absence d’hystérectomie) est le plus efficace, avec une action démontrée sur la prévention de l’ostéoporose mais aussi sur les bouffées vasomotrices, les troubles de l’humeur et du sommeil, les douleurs articulaires. Prescrit moins de 10 ans après le début de la ménopause, chez des femmes de moins de 60 ans, symptomatiques sur le plan du climatère, il est également associé à une réduction de la mortalité cardio-vasculaire sur les études de cohortes prospectives. Néanmoins, il ne peut être prescrit à une femme ayant des antécédents d’accident cardiaque, cérébral, artériel ou veineux, ou d’antécédents néoplasiques gynécologiques d’où la nécessité de faire un bilan cardio-vasculaire et gynécologique avec la prescription.



https://medvasc.info/1516-entretien-avec-le-pr-claire-mounier-v%C3%A9hier-le-c%C5%93ur-des-femmes

Ces différents points montrent tout l'importance et la necessité d'une consultation cardiologique et de médecine vasculaire, en cas de ménopause précoce, à la pré ménopause et à la ménopause. L'article sus cité vient le confirmer si cela était nécessaire
 "cette étude rapporte que les antécédents de ménopause prématurée étaient associés à un risque plus élevé d'incidence d'IC ​​et de FA, par rapport aux personnes sans antécédent, après ajustement pour les facteurs de risque cardiovasculaire traditionnels". Donc PRE MENOPAUSE, MENOPAUSE PRECOCE et MENOPAUSE , justifient d'un bilan cardio vasculaire systématique.
énén

Statistiques : Aujourd'hui 350 - Hier 814 - Cette semaine 3356 - Ce mois-ci 27243 - Total 574783