Les propos qui sont tenus ici n’engagent que leur auteur. Les textes sont actualisés régulièrement et corrigés en cas d'erreur. Bonne visite

COVID-19 : Numérique Oblige, humains connectés

le le . .

“Il n’y a jamais eu de telle période de promesses et de menaces. Nous devons développer une lecture claire et globale quant à l’impact des technologies sur nos vies et comment elles reconditionnent notre environnement économique, social, culturel et humain”Laus Schaw, Founder and Executive Chairman, World Economic Forum.

Le numérique sout toutes ses formes est boosté par la pandémie (effet accélérateur) . On parle d'autorisation de sortie avec QR Code, de tracking de la population, de robots , d'Intelligence Artificielle, bref on entre dans un nouveau monde en urgence. L'urgence n'égale pas pour autant maîtrise : bugs en vue ! Mais restons postitif, il y a de nombreux pays qui utilisent le numérique chaque jour avec succès, la Chine, la Corée du Sud, à un degré moins les USA.L'intérêt majeur du numérique c'est d'effectuer des tâches qui sont de plus en plus difficiles et "times consuming "pour les humains. De plus le numérique apporte rapidité et efficacité quand ça fonctionne bien. C'ette évolution se fait grâce à l'informatique qui reste le moteur de base. L'improvisation en urgence du numérique à une grande échelle ce n'est pas la meilleur des façons pour débuter. Mais urgence oblique. Sortir du déconfinment dont a beaucoup parlé trop tôt va utiliser le tracking sauf changement. « Les applications de “contact tracing” appellent à une vigilance particulière » Pour Marie-Laure Denis, la présidente de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL), « ne doivent être collectées que les données nécessaires à des finalités explicites », premier rappel à l'ordre.(https://www.lemonde.fr/pixels/article/2020/04/05/coronavirus-les-applications-de-contact-tracing-appellent-a-une-vigilance-particuliere_6035639_4408996.html).  En France, l’un des comités scientifiques établis par l’Elysée doit réfléchir à « l’opportunité de la mise en place d’une stratégie numérique d’identification des personnes ayant été au contact de personnes infectées. Toujours ML DenisIl faut se garder de penser qu’une application va tout résoudre, même si les nouvelles technologies peuvent contribuer à une sortie sécurisée du confinement, dans le cadre d’une réponse sanitaire plus globale.Les dispositifs doivent intégrer le droit des personnes à leur vie privée, pas seulement pour respecter l’Etat de droit, mais aussi parce que c’est un gage de confiance, sans lequel les utilisateurs potentiels de ces technologies seront peu disposés à les adopter. S’agissant des applications de contact tracing, elles appellent à une vigilance particulière, car leur incidence sur le respect de la vie privée est très variable"
Nous en sommes là mais tout va bouger dans les prochains jours à la condition sine qua non que le dépistage se généralise rapidement, car ce dépistage sera la base du contact tracing . Après les objest connectés, le temps des humains connectés arrive.

News du 8/04/2020 : 
StopCovid: vers une application de traçage basée sur le volontariat


Recos CNIL : https://www.huffingtonpost.fr/entry/face-au-tracking-contre-le-coronavirus-la-cnil-met-en-garde_fr_5e8b3373c5b6cc1e47790593?utm_hp_ref=fr-homepage
livre non numerique
RAPPEL : #1MASQUEPOURTOUS

Statistiques : Aujourd'hui 883 - Hier 805 - Cette semaine 883 - Ce mois-ci 3112 - Total 500803