Les propos qui sont tenus ici n’engagent que leur auteur. Les textes sont actualisés régulièrement et corrigés en cas d'erreur. Bonne visite

Défenseur des droits : Jacques Toubon remet son rapport

le le . .


"Il faut contraindre les hommes à être libres." Jacques Toubon

"Les pays ayant plus d'égalité des sexes ont une meilleure croissance économique. Les entreprises avec plus de femmes leaders se comportent mieux. Les accords de paix qui incluent les femmes sont plus durables. Les parlements avec plus de femmes adoptent davantage de législation sur des questions sociales clés telles que la santé, l'éducation, la lutte contre la discrimination et la pension alimentaire pour enfants. La preuve est claire: l'égalité pour les femmes signifie le progrès pour tous." Ban Ki-moon

"Un film n'est politique que par accident. L'idéologie d'un film vient toujours seconder l'histoire mais elle ne lui emboîte jamais le pas." Michael Cimino


Lundi 22  juin 2020 deux événements :  la réouverture des salles de cinéma, je ne suis ni cinéphile ni cinéphobe, je qualifierai cette réouverture comme un non-événement, parce que l'on peut vivre sans cinéma par contre vivre sans les Livres : NON. Mais respect aux cinéphiles. Un film qui m'a marqué et qui est pour moi le meilleur film que je n'ai jamais vu : "Voyage au bout de l'Enfer" vu et revu maintes fois.  Finalement ce film sympolise d'une certaine manière en forçant le trait , la remise du dernier rapport de Jacques Toubon, le défenseur des Droits,le deuxième évènement .
discetagiLe titre est hautement évocateur : "Discriminations et Origines : l'Urgence d'Agir", un titre dont on ferait bien un film. Ce rapport n'était pas initialement sur la Covid-19 mais comme le souligne l'introduction : "La crise sanitaire actuelle et le confinement qui en a résulté ont mis en lumière les inégalités sociales et exacerbé les discriminations subies en particulier par les personnes d’origine étrangères ou perçues comme telles. Les propos et comportements stigmatisants se sont multipliés, notamment à l’encontre de groupes perçus comme vecteurs du coronavirus." La précarité sociale a augmenté durant la pandémie, le virus a amplifié ce problème."il ressort de toutes les études et données à la disposition du Défenseur des droits que les discriminations fondées sur l’origine restent massives en France et affectent la vie quotidienne et les parcours de millions d’individus, mettant en cause leurs trajectoires de vies et leurs droits les plus fondamentaux.". "En France métropolitaine, l’origine réelle ou supposée constitue le deuxième critère de discrimination après le sexe : 11% des individus déclarent avoir vécu une ou des discrimination(s) en raison de l’origine ou de la couleur de peau au cours des cinq dernières années."La lutte contre les discriminations fondées sur l’origine doit devenir une priorité politique, au même titre que ce qui a été entrepris ces dernières années en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes." D'autres thèmes sont abordés : « l’ampleur des effets délétères de l’évanescence des services publics sur les droits des usagers » "Sur les 103 000 réclamations reçues par cette institution en 2019, 61 596, soit plus de la moitié, étaient liées aux relations avec les services publics." "Le recul de la présence humaine aux guichets des administrations et la dématérialisation des démarches ont encore été, en 2019, la source de nombreuses ruptures d’égalité entre les usagers et de discriminations, faisant prendre conscience, que « rien n’est jamais acquis en matière de droits et de libertés, et leur fragilité suppose une vigilance constante ». Les points importants de ce rapport ultime : précarité sociale démultipliée par la Covid-19, discrimination avec le sexe féminin à tous les niveaux et surtout les discriminations sur la race (logements, emplois , salaires). La République c'est "Liberté, Egalité ,Fraternité"....il y a encore beaucoup de travail à ce niveau. Ce rapport n'est pas un "Voyage au bout de l'Enfer" mais un "Voyage en Terres Méconnues" celui d'une France qui doit actionner certains leviers avant qu'il ne soit trop tard : la lutte contre les discriminations fondées sur l’origine doit sortir du giron de la politique de la ville et devenir une priorité politique, au même titre que ce qui a été entrepris ces dernières années en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes où il existe encore beaucoup de travail. La parité est un leurre car elle ne résout pas tout et elle n'est pas une véritable parité .......les mots ne soignent jamais les maux. Discrimination, un mot qui devra progressivement disparaître du dictionnaire.Nous sommes dans la vraie vie et non dans la fiction.... Nous avons besoin de "lumières" chères au cinématographe. Décidemment la Covid-19 dévoile des choses importantes sur nos sociétés. Sachons avoir la bonne lecture de cette pandémie.L'illéttrisme viral est à éviter. A noter que ce rapport a été à l'origine d'une certaine gêne chez les journalistes........la vérité est toujours difficile à entendre......probablement.
 

Statistiques : Aujourd'hui 593 - Hier 1030 - Cette semaine 6120 - Ce mois-ci 22617 - Total 299875