Les propos qui sont tenus ici n’engagent que leur auteur. Les textes sont actualisés régulièrement et corrigés en cas d'erreur. Bonne visite

Petite histoire de la THROMBOSE VEINEUSE, épisode 1

le le . .




"À justice tenir et à droit rendre, sois loyal et raide [droit] à tes sujets […] et soutiens la querelle du pauvre jusqu’à ce que la querelle soit éclaircie. " LOUIS IX (1214-1270), à son fils aîné Philippe, vers 1255

"Marche avec des sandales jusqu'à ce que la sagesse te procure des souliers." Avicenne

"Dieu ne fit la mort que pour des raisons de commodité." Avicenne





Nous avons avec Jean Philippe Galanaud (Toronto, Canada ) et Marc Righini (Genève, Suisse) publié en 2013 dans le Journal of Thrombosis and Haemostasis l'Histoire de la Thrombose Veineuse et ses Traitements
(https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/jth.12127)
 
Voici le premier cas de thrombose veineuse  profonde (TVP) ou phlébite décrit au monde

Contrairement aux varices,aux ulcères de jambe ou aux œdèmes des membres inférieurs, auxquels il existe de nombreuses références dans l'art et la littérature antiques, la première description d'un cas véritablement compatible avec une TVP apparaît pour la première fois au Moyen Âge .

Dans le manuscrit de Guillaume de Saint Pathus intitulé" La vie et les miracles de Saint Louis " il est rapporté qu'en 1271, Raoul, un cordonnier normand de 20 ans a souffert de douleurs unilatérales et d'un gonflement du mollet droit qui s'est prolongé par la suite. jusqu'à la cuisse .Le chirurgien de Raoul, Henri de Perche, lui a conseillé d'attendre et de voir.

Malheureusement, les symptômes du patient se sont aggravés et il a développé un ulcère de jambe. Il a visité le sanctuaire de St Eloi, sans aucune amélioration. Après d'autres tentatives de traitement non spécifiées infructueuses, Raoul a été invité à visiter la tombe du roi Saint Louis. Il a passé plusieurs jours à prier le saint, puis il a décidé de ramasser la poussière qu'il avait trouvée sous la pierre qui recouvrait la tombe, et il l'a appliquée directement sur l'ulcère.
jth12127 fig 0001 m
                                    Raoul, le premier cas de thrombose veineuse profonde (1271)

L'histoire rapporte qu'il a été miraculeusement guéri après cette application directe et qu'il était toujours en vie 11 ans plus tard. Ainsi, ce premier cas rapporté de traitement efficace de la TVP pourrait ne pas être le plus reproductible.

Dans l'Antiquité, ni les médecins grecs célèbres comme Hippocrate et Oribase, ni les médecins romains comme Galien ou Caelius Aurelianus, ont rapporté un cas suggérant un diagnostic de TVP, cela est également vrai au temps de l'Égypte ancienne, de la Perse et de l'Amérique du Sud.

Néanmoins, il est probable que cette maladie soit aussi vieille que l'humanité, et elle peut avoir affecté des personnages historiques célèbres sur la base d'écrits du Nouveau Testament.

Brenner a supposé que Jésus-Christ lui-même avait peut-être souffert d'une EP, mais cette hypothèse est débattu.

Le scientifique oriental Avicenne (980-1037) a mis en garde contre le risque de «migration des particules» dans les cas de chirurgie veineuse, compatible avec l'embolisation d'une TVP, mais n'a fourni aucune description formelle .

Ainsi, bien que la thrombose veineuse soit une maladie fréquente, il semble qu'aucun cas clairement compatible avec le diagnostic de TVP n'ait été rapporté avant la description du cas de Raoul.

Après cette première description incontestable de Guillaume de Saint Pathus, le nombre de cas déclarés de TVP a augmenté rapidement, et les premières hypothèses pathologiques sont apparues, conduisant aux premières tentatives de traitement.

À la Renaissance, les médecins ont émis l'hypothèse que la TVP  était liée à la grossesse, qui était la principale, voire la seule, cause de TVP signalée à l'époque, elle était la conséquence de la rétention de mauvaises humeurs .On pensait également que la TVP post-partum était causée par la rétention de lait non consommé dans les jambes «jambe de lait». Ainsi, dans les années 1700, a été encouragé l' allaitement pour prévenir la thrombose veineuse profonde . Bien sûr, la méthode la plus fréquente et la plus populaire parmi les médecins pour évacuer les mauvaises humeurs au XVIIe siècle était la saignée comme immortalisée dans la pièce de théâtre de Molière «Le Malade Imaginaire"  (1673). Cette technique a été utilisée pour traiter la TVP et de nombreuses autres maladies jusqu'à la fin du 19e siècle.
.

A suivre...

Statistiques : Aujourd'hui 369 - Hier 814 - Cette semaine 3375 - Ce mois-ci 27262 - Total 574802