Les propos qui sont tenus ici n’engagent que leur auteur. Les textes sont actualisés régulièrement et corrigés en cas d'erreur. Bonne visite

COVID-19 : immunité collective

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .


"On refuse d'admettre le fait-même de la diversité culturelle; on préfère rejeter hors de la culture, dans la nature, tout ce qui ne se conforme pas à la norme sous laquelle on vit."
Claude Levi-Strauss

L'immunité collective, aussi appelée immunité grégaire ou immunité de communauté, de groupe ou de masse, est le phénomène par lequel la propagation d'une maladie contagieuse peut être enrayée dans une population lorsqu'une certaine proportion des individus est immunisée. Ils sont immunisés parce qu'ils ont développé des anticorps après avoir été contaminés ou vaccinés. Plus la proportion de personnes immunisées augmente, plus le risque pour une personne non immunisée de rencontrer un malade et de contracter sa maladie diminue. Au-dessus d'un certain seuil, il devient impossible pour la maladie de se maintenir dans la population et elle finit par disparaître. Ce seuil varie d'une maladie à l'autre et dépend, entre autres, de son degré de contagiosité (http://www.psychomedia.qc.ca/lexique/definition/immunite-collective).

En Europe deux pays ont choisi cette stratégie : les Pays-Bas et la Suéde. Le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte, a annoncé vouloir mettre en place la stratégie de “l’immunité collective”. Un choix qui fait grandement débat dans la communauté scientifique, certains mettant en avant la dangerosité de cette position face à un virus inconnu et sans vaccin, et alors que les Pays-Bas comptent déjà plus de 10.000 cas recensés. (https://www.huffingtonpost.fr/entry/la-suede-et-les-pays-bas-ne-confinent-pas-leurs-habitants-et-cest-tres-culturel_fr_5e86f263c5b6a949183464cd
Témoignage :  Pour Thulan Charras, médecin généraliste française qui vit à Amsterdam depuis plusieurs années, c’est surtout une question culturelle. Les Pays-Bas ont, au fil des jours, adopté des mesures de plus en plus restrictives comme la fermeture des écoles, des bars, des restaurants, et de tous les lieux de rassemblement. Mais les habitants sont encore autorisées à sortir, sans attestation dérogatoire ou contrôle policier. “Un confinement intelligent” possible grâce à la “confiance” et à la grande discipline des Néerlandais, qui pratiquent finalement le confinement sans en être obligés. Rappelons que l'immunité collective n'a pas fontionnée en Anglettre.

Cette attitude est tout à fait opposée à tout ce qui se fait, on peut le dire sur la planète. Question culturelle OUI, quand on voit ce qui se passe en France et dans l'Europe du Nord, on n'est pas.....sur la "même planéte" . Le choix français peut fonctionner à la condition que le confinement soit total, il ne l'est pas tout à fait, qu'à l'extérieur #1MASQUEPOURTOUS ce qui n'est pas le cas, que la distanciation sociale soit une réalité, que l'on dépiste le plus de personnes possibles, ce n'est pas le cas, , que l'on sache qui est immunisé et nous serons les meilleurs....... comme d'habitude.... France Great Again....comme disait l'autre! 

IMMUNITE COLLECTIVE , ça reléve de la PENSEE MAGIQUE

Rappel : #1MASQUEPOURTOUS6UHmYHQm.jpg

 

Instants de vie en CHINE

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .





#1MASQUEPOURTOUS
ES94HvRWsAAxDg_.png

Manuel de prévention et de traitement du COVID-19

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

"Il y a de de grands problèmes qui changent le monde. Si nous travaillons ensemble, cela nous aidera à mieux nous comprendre, à mieux nous apprécier,
à nous aider les uns les autres.
Jack Ma

Ce manuel a été écrit et diffusé par les médecins du First Affiliated Hospital, de Zhejiang University School of Medicine (FAHZU) en Chine. Il rassemble l’expérience de cette institution dans sa lutte contre la COVID-19.parrainé par la fondation AliBaba

Riche, précis, répondant à de très nombreuses questions sur la prise en charge de cette maladie ce document est remarquable. On notera qu’il met sur le même plan les mesures de protection individuelle de chacun, la désinfection, le diagnostic, le traitement, les protocoles infirmiers illustrant très bien ainsi que la lutte contre le COVID-19 est un combat qui associe tous les métiers de l’hôpital en une exemplaire coordination.

 
RAPPEL : #1MASQUEPOURTOUS 
 

Pause : ballade dans la Garrigues

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

Rappel : #1MASQUEPOURTOUS

Oblomovisme

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

INVITE : Dr Alain Viard , Médecin Vasculaire, La Jalie (Lot)

"Non, ta tristesse, ton vague à l’âme, si c’est bien ce que je pense, sont plutôt un signe de force… Les recherches d’un esprit vif et excité tendent parfois à dépasser les limites de l’existence, et, bien sûr, ne trouvent pas de réponses. C’est alors que vient la tristesse… ce mécontentement provisoire de la vie… C’est la tristesse de l’âme qui questionne la vie sur son mystère…" 
Ivan Gontcharov


Oblomovisme : Laisser-aller, procrastination, manque de décision, typiques du personnage d'Oblomov, le roman d'Ivan Gontcharov.

Mon cher Grosjean

L’an passé un redoutable papillon est passé chez moi. Cette pyrale du buis à tout ravagé. Enfin pas tout. Mais elles étaient des milliards. Rendez vous compte une seule femelle pond entre 200 et 400 000 œufs ! Cependant l’ennemi était connu depuis longtemps et de couleur blanche il était visible. Aujourd’hui il reste de nombreux buis chétifs à éliminer par le feu. Début de printemps 2020 un fléau venant de Chine nous oblige à rester confinés et à garder nos distances. Ce fléau Covid 19 ne nous est pas connu, il est invisible et nous n’avons pas de traitement. Les pyrales ont été décimées par des pesticides appropriés et aujourd’hui ce sont les hommes et les femmes quelque soit l’âge qui sont décimées sous les yeux des soignants . Et nos soignants manquent de tout masques , respirateurs, traitements et en plus ils seraient seuls face au mal.

La politique serait l’art de prévoir l’imprévisible…… Et pourtant haro sur le baudet on critique les instances politiques, les individus responsables ou non, l’industrie pharmaceutique, les gourous, tout le monde y passe.

Et moi, dans ma campagne confinée, j’élague mes buis, je restaure mes murs de pierre sèche. Et surtout je procrastine… rien ne presse.

De toute façon pour aller au super marché lieu de première nécessité je dois faire , comme d’habitude avant confinement, 30 Km. Mais maintenant je dois avoir une autorisation. Pour bruler mes débris végétaux je vais devoir obtenir auprès de la mairie, un autorisation. Ça m'énerve, oui ça m'énerve.

Confinement entraine restrictions, pénalités. Ça m'énerve, oui ça m'énerve

Pourtant je suis privilégié dans ma campagne. Le printemps est là, les chênes du causse et les chênes truffiers commencent à ouvrir leurs bourgeons et les orchidées sauvages de ma pelouse vivace calcicole xérophile commencent à pointer leur nez. Depuis quelques jours les Houp oup oup des huppes fasciées résonnent dans le bois voisin.

La vigne débute son débourrage.

Hier je suis passé devant mes magnums de Château Giscours que je pensais servir à mes amis cet été (C’est une pire perversion que de garder une bouteille de vin par devers soit, Y' a des copains au, au bois d' mon cœur, Au, au bois d' mon cœur) et là je m’inquiète vais-je devenir dans ce confinement éthylique pour ne pas laisser perdre ce vin ?. Bien sûr je pourrais l’offrir aux soignants mais s’ils sont ivres comment travailler sereinement ?

Procrastinons donc

Quand serons nous déconfinès ? Ce matin de nouveaux cas de COVID 19 sont réapparus en Chine…. 64 000 décès comptabilisés dans le monde. J’ai honte de mon statut face au COVID 19 mais d’un autre coté ce statut je l’ai choisi. C’est le mien depuis que je suis retired (et non tired) comme disent nous « amis » outre manchots .

Alors je continue l’oblomovisme . C’est moins péjoratif que procrastiner. Comme dis un mien ami : « Nous vivons une époque formidable » Toi qui habite la ville prends soin de toi et reste chez toi.

Meilleures pensées cher Ami.



TWITTER : COVID-19

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

INVITE : signé Dr Guillaume BOZON, Médecin Vasculaire ,Montpellier

"Mon compte Twitter est devenu tellement puissant que je peux forcer mes ennemis à dire la vérité." , vous aurez reconnu Donald Trump ! 

En période de confinement, nous augmentons largement notre temps quotidien d’écran, que ce soit via la TV, les ordinateurs, les smartphones, les tablettes, etc… Le trafic internet aurait augmenté de 70% dans les régions du monde soumises au confinement. Les interactions sociales se font davantage par les écrans et notamment, par les médias sociaux. Toutes les grandes plateformes de médias sociaux notent une croissance des taux d’engagement de leurs utilisateurs. Sur le premier trimestre 2020, twitter annonce 12 millions d’utilisateurs en plus (+8%) par rapport au précédent trimestre et +23% d’utilisateurs actifs quotidiens.

Sur Twitter, les échanges sur les sujets de santé liés au coronavirus explosent, pour le meilleur et pour le pire.

D’un côté, pour le meilleur, l’engagement des médecins, des soignants en général et des scientifiques permet un partage des dernières actualités scientifiques sur le covid19 dans le monde. On a pu voir, notamment via le #doctoctoc, des partages d’iconographies cliniques, radiologiques et biologiques nous offrant une forme ce FMC au plus près de la pratique quotidienne. On a vu se répandre rapidement les documents des médecins urgentistes lanceurs d’alerte de Wuhan, dont le Dr Ai Fen. Des soignants partagent leurs quotidien, leurs craintes, leurs protocoles de précaution et de prise en charge, leurs conseils. En France, ils ont réclamé des mesures de santé publique bien avant l’augmentation du nombre de cas, à la lumière des données de santé publique et des témoignages sur les difficultés rencontrées en Chine et en Italie. Le publique visé peut être strictement limité aux soignants, à nos dirigeants politique ou à la population générale. La twittosphère des personnels soignant débat des dernières publications scientifiques, des propositions gouvernementales, désamorce les fakenews et fakemeds, propose des solutions, alertes sur les difficultés rencontrées au quotidien, discute des informations vraies/fausses publiées sur les comptes des différents média français et internationaux, etc…

De l’autre côté, pour le « pire », des soignants se sont fait le relais de fakenews, ont relayés des interprétations très personnelles et peu rigoureuses de données scientifiques, ont donnés leurs conseils de bon sens d’apparence mais loin de la rigueur critique qu’on peut attendre d’eux. Et pour quoi ? pour capter une attention médiatique ? par narcissisme ? pour promouvoir un ouvrage à paraitre ? ou par maladresse ? Peu importe, la plupart de ces opinions sont maniées de manière assez habile pour ne pas être condamnable sur le fond. En revanche, elles sont un facteur de confusion pour un publique non formé à l’analyse critiques des données scientifiques. Ces opinions s’articulent autour d’argument qui semblent simples, logiques, pleins de bon sens et elles convainquent une partie de la population qui les relaient, parfois les déformes et les érigent au rang de « vérités ». Alors on ne comprend pas et on s’offusque de certaines décisions politiques, pourtant bonnes. À la place, on encourage des mesures populistes, sans fondement scientifiques. Tout ce capharnaüm alimente et donne du poids aux sphères complotistes, via des leviers similaires. Chacun, élevé au rang d’expert en infectiologie, en virologie, en santé publique, donne sa recommandation. Tous experts ! Et gare à ceux qui s’y opposent. Menaces et insultes ont bon vent, et ne sont pas uniquement liés aux trolls. Face à de telles vagues, les arguments les plus censés semble s’y noyer. Ils ne trouvent plus d’écho auprès de la population générale. On aurait pu espérer un peu plus de sagesse de la part de nos représentant politiques, certains ont également versé du côté obscur. Dans un autre registre plus grave encore, les médias sociaux offrant un lieu d’expression sans, Twitter connaitrait une hausse autour de 900% des discours racistes envers les Chinois.

Twitter rassemble le meilleur comme le pire. Dans la situation pandémique actuelle, il peut être un formidable outils d’entraide et de partage pour les soignants. Le confinement attire plus de monde sur les écrans et la peur exacerbe les comportements. La twittosphère des soignant semble bien maigre face à la vague des fakemeds, des fakenews, des insultes, des « experts » autoproclamé et des confusions qu’ils entretiennent, des complotistes, etc… Mais, comme d’habitude, ils assurent et assureront leur travail, malgré les obstacles, malgré les insultes, porté par les plus reconnaissant et les applaudissements de 20h. Espérons plus de sagesse et des interactions sociales apaisées après cet épisode.

TWITTER et lalittérature médicale, le role d'ALTMETRIC 
https://academic.oup.com/eurheartj/article/doi/10.1093/eurheartj/ehaa211/5822563

EWHUB7LXYAAgDAC

Rappel : #1MASQUEPOURTOUS

 

A découvrir : « Tracts Gallimard »

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

"Les bons auteurs ignorent si la peste est contagieuse. Mais ils en ont le soupçon. C’est pourquoi, messieurs, ils sont d’avis que vous fassiez ouvrir les fenêtres de la chambre où vous visitez le malade. Il faut se souvenir simplement que la peste peut être aussi bien dans les rues et vous infecter de la même façon, que les fenêtres soient ouvertes ou non." Albert Camus 

INFO  : https://tracts.gallimard.fr/fr/pages/tracts-de-crise

« Tracts Gallimard » se réinvente durant notre temps commun de confinement et de lutte contre la pandémieChaque jour, durant cette période de crise, « Tracts » publie, sous forme numérique, des textes brefs et inédits d’auteurs déjà publiés dans la collection ou se sentant proches de celle-ci. Ces textes sont proposés gratuitement en téléchargement aux lecteurs ; il sera temps, après la crise, de les réunir et les publier sous forme imprimée, dans un recueil spécial de « Tracts ».Les « Tracts de crise », chacun à leur manière, selon leur tonalité ou leur vision singulières, rendront compte de ce qui se passe pour nous tous. On peut être isolé mais s’adresser à tous ; soyons solitaires et solidaires, ainsi que nous y invitait Albert Camus.Alors qu’aujourd’hui « les événements ont cessé de faire grève », comme l’écrivait Jean Baudrillard en d’autres circonstances (2001), l’écrit a plus que jamais sa place pour nous aider à employer les mots justes ; les mots justes qui nous saisissent autant qu’ils nous libèrent.Ensemble et confinés, solidaires contre l’épidémie, pour les malades et les soignants, pour nous tous.Parution à heures fixes : 10 heures, 14 heures ou 20 heures (pause le dimanche) 

Exhortaion aux médecins de la preste, Albert Camus 
 https://assets.edenlivres.fr/medias/24/dc101f006dd57de33d2f500dcdfcdce1bf7acd.pdf

RAPPEL : #1MASQUEPOURTOUS

Demain les ROBOTS

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .


« L’intelligence c’est la capacité de s’adapter au changement. » Stephen Hawking

Un robot humanoïde pilotable à distance qui permet aux proches de rendre visite virtuellement aux patients en réa et ainsi de maintenir le lien : une expérience de téléprésence rendue possible par @PepperTheRobot ( https://www.softbankrobotics.com/emea/fr/pepper) Hôpital Pitié Salpêtrière - AP-HP @HopPitieSalpe. Une avancée fantastique, qui va transformer la vie à l'hôptal amis aussi en EPHAD.  Un robot conçu pour interagir avec les humains. Du haut de ses 1m20, Pepper n’a aucun mal pour percevoir son environnement et engager le dialogue lorsqu’il aperçoit une personne.L'écran tactile sur son torse affiche du contenu pour renforcer les messages et seconder la parole. Son design tout en rondeurs assure une utilisation sans danger et une très bonne acceptation des utilisateurs.BRAVO à Pepper !  Pourquoi faire appel aux robots humanoïdes dans le secteur de la santé ? De par leur esthétique attrayante, leur taille modeste et leur comportement qui les rapproche des êtres humains, Pepper et NAO nouent facilement un lien d’empathie avec les patients. Et du fait qu’ils sont proactifs, expressifs, sympathiques et mobiles, nos robots se démarquent des autres alternatives numériques en augmentant les interactions tout en renforçant l’implication des patients. Pepper et NAO sont connectés, efficaces, précis et polyvalents. Ils effectuent des tâches répétitives en optimisant les ressources avec, à la clé, des économies sur les frais administratifs. Il ne s'agit pas de remplacer le personnel médical par des robots, mais d'ajouter une plus value dans l'organisation des soins. Un exemple les EPHAD, où des robots de ce type ont été testés avec succès : discussion avec les patients, services....Une fois de plus COVID-19 accélère les développements technologiques de demain car dans ce contexte on comprend mieux les besoins dans la mesure où les êtres humains ne peuvent pas tout faire  e et ils font déjà énormément !? La délégation de tâches médicales ou para médicales aux robots : OUI, c'est une URGENCE !

 RAPPEL : #1MASQUEPOURTOUS

 

PAUSE : ALL you need is love !

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

Il Suffit d’Aimer
Aime, Aime, Aime
Aime, Aime, Aime
Aime, Aime, Aime

Tout ce que tu fais peut être fait Tout ce que tu chantes peut être chanté
Tout ce que tu dis, mais tu peux apprendre comment jouer
C’est facileQuoi que tu fasses, ça peut être fait
Quiconque tu sauves peut être sauvé
Quoi que tu fasses, mais tu peux apprendre à être en mesure C’est facile

Il suffit d’aimer
Il suffit d’aimer
Aimer te suffit
Il suffit d’aimerIl suffit d’aimer
Il suffit d’aimer Aimer te suffit Il suffit d’aimer
4759-wandtattoo-all-you-need-is-love-web-einzel.jpg
Rien que tu saches qui n’ait été su
Rien que tu voies qui n’ait été vu
Où que tu sois c’est où tu étais fait pour aller 
C’est facileIl suffit d’aimer Il suffit d’aimer Aimer te suffit Il suffit d’aimer

Il suffit d’aimer (tous ensemble, là)
Il suffit d’aimer (tous en chœur)
Aimer te suffit Il suffit d’aimer
Aimer te suffit (aimer te suffit) (Aimer te suffit, aimer te suffit) (Aimer te suffit)–
Elle t’aime, oui, oui, oui – (aimer te suffit) (Aimer te suffit, aimer te suffit)

Eh, Oui Oh, Oui Il suffit d’aimer, il suffit d’aimer…

(Traduction – Adaptation : Polyphrène) Envoyer par e-mail BlogThis! Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Pinterest Le 2/26/2012 , http://www.polyphrene.fr/search/label/John%20Lennon

PAUSE NCESSAIRE car : « La maladie la plus constante et la plus mortelle, mais aussi la plus méconnue de toute société, est l'indifférence. » Abbé Pierre

RAPPEL : #1MASQUEPOURTOUS

Statistiques : Aujourd'hui 914 - Hier 711 - Cette semaine 5486 - Ce mois-ci 15983 - Total 242090