Les propos qui sont tenus ici n’engagent que leur auteur. Les textes sont actualisés régulièrement et corrigés en cas d'erreur. Bonne visite

Qu'est ce que la Kakistocratie ?

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

 
Au hasard des lectures, des émissions TV, des journaux, d'Internet le confinement nous a permis de découvrir mille et une choses. La kakistocratie est une de ces choses que  je ne connaissais pas, donc j'ai lu et relu à ce sujet et vous allez voir que c'est assez étonnant dans le monde COVID-19. . Par contre je connaissais le Principe de Peter : dans une hiérarchie, tout employé a tendance à s'élever à son niveau d'incompétence, avec pour corollaire que avec le temps, tout poste sera occupé par un employé incapable d'en assumer la responsabilité. Nous évoluons dans un monde où les maitres mots sont compétence, réussite,engagement, exigence , performance . Le personnel de santé a répondu présent pour toutes ces qualités. Par contre au niveau de l'autorité de santé beaucoup de défaillance : masques, lits de réanimation, respirateurs, tests de dépistage,  trop longtemps aux abonnés absents, hésitation permanente. Y 'aurait il de la kakistocratie derrière tout cela ?  C'est ce que nous allons voir. 

La kakistocratie (Kakistos = le pire et Kratos = le pouvoir)  
correspond bien à ce que nous constatons, du moins en France.  C'est un journaliste italien Diego Gambetta qui a décrypté, dans un premier temps la mafia, puis il a adapté les résultats au monde "responsable". Le mécanisme de la kakistocratie repose sur le fait de récompenser un mauvais et ainsi de créer une dette, ce qui garantit un ascendant sur le long terme. Nommer un incompétent c'est une manière de se protéger dans la mafia.Dans l'université on place ses éléves, pas forcémment les meilleurs ,ce qui permet de garder sur eux un ascendant. La caste dirigeante est  formée pour l’essentiel dans les mêmes écoles, dites « Grandes », elle est bien une sorte d’aristocratie inversée. L’ampleur du phénomène touche toutes les grandes administrations de l’État comme des régions ou des départements.On assiste à du copinage, qui préside aux nominations. Point n’est besoin de connaître le système de santé, pour se trouver à la tête de la plus grande agence de santé du pays, tout comme il n’est pas nécessaire d’avoir jamais enseigné pour se trouver, grâce à un corps électoral irrégulièrement constitué, élu président d’une université. De toute manière, les juges administratifs qui auraient à examiner la chose, sont issus des mêmes origines endogamiques et font carrière dans les mêmes réseaux .Les kakistocraties nient les qualités individuelles au profit de dispositifs collectifs, dilution des responsabilités et même régulation de l'incompétence ! On peut se croire un compétent jouant le 
jeu de l’incompétence alors que l’on est réellement devenu incompétent. Ce qui est important c'est que l’ensemble tienne et se perpétue, même si c’est au détriment de la performance globale et du développement. Tout cela fait peur, mais regardez autour de vous...et vous allez comprendre ce qui vous paraissait incompréhensible. Le mot m'a plus mais cette réalité on la connaît depuis trop longtemps.

Tout ceci peut "et ce n'est qu'une hypothèse de travail", expliquer "les failles d'en haut" au cours de la pandémie. Il faudra donc faire le ménage en ces hauts lieux où la kakistocratie est parfois une véritable institution. Il y a suffisamment en France de personnes géniales, inutile d'en chercher ailleurs. Il faut briser les usines a gaz des adminisatrations qui sont aussi des usines à kakistocratie. Il y a du travail mais on peut le faire. Nous avons les femmes et les hommes pour reconstruire et pour éradiquer à la fois la kakistocratie et le principe de Peter.

SOURCE : 
https://www.cairn.info/revue-des-sciences-de-gestion-2019-5-page-1.htm   
https://www.xerficanal.com/strategie-management/emission/Isabelle-Barth-La-promotion-par-l-incompetence-la-kakistocratie_3746365.html         
https://fr.wikipedia.org/wiki/Principe_de_Peter  
http://www.annales.org/gc/2006/gc85/gambetta.pdf

RAPPEL : #1MASQUEPOURTOUS ,ça concerne aussi les "usines à gaz" et celles et ceux qui les font fonctionner .

Street Art et Masques

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

Le MASQUE des politiques : où est il ?

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .


Nouvel épisode masque.
Je ne sais pas si vous avez remarqué mais dans les cérémonies officielles avec des représentants du pouvoir peu ou pas de masques durant la confinement et ajourd'hui au cours du déconfinement encore moins . Le numéro 1 c'est bien entendu Donald Trump qui refuse tout masque pour une raison simple (de son point de vue), il doit montré au peuple américain qu'il est très fort, le virus ne lui fait pas peur. Il est invincible mais rappelons lui ce que diasit Sun Tzu :  "Connais l'adversaire et surtout connais toi toi-même et tu seras invincible", le virus il ne veut pas le connaître ni le reconnaître quant à lui même,  très très haute opinion !On a l'impression que nos gouvernants pensent la même chose notamment Jupiter. J'ai vu récemment à la TV un commentateur politique très pertinent que j'apprécie beaucoup, on lui demandé s'il allait mettre un masque : non ce n'est pas seyant.......no comment.  E Macron lors de la cérémonie où il est devenu gaullien Il a essayé de marcher dans les pas du Général de Gaulle ( à noter un  problème de pointure de chaussure......si ce n'était que les chaussures...) . Il aurait  demandé  aux politiques présents d'enlever leur masque, Xavier Bertrand ayant refusé,vrai ou faux, mais c'est tout à fait possible. Mais que ce soit vrai ou faux cela ne change rien , ouvrez votre TV et regardez les "directs" .Les exemples se multiplient et  décidemment les autorités ne montrent pas le bon exemple. Ils sont atteints d'immaturité humaine, quant à la maturité poitique ???? Dans une situation difficile , de détresse pour les uns et les autres, on ne doit pas être provocateur, c'est de l'irrespect caractérisé. (cf Mr Castaner le 7 Mai, visite d'une usine de masque !!!).
casatanerAlors Mesdames et Messieurs les politiques montrez toujous le bon exemple et non le mauvais exemple au moins en public si vous en êtes capables.......on peut  topujours rêver..

#1MASQUEPOURTOUS c'est valable pour tout le monde, autorités et politiques compris !


COVID-19 : quid des asymtomatiques ?

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

“Un test, c’est quand on vous fait faire des petits dessins pour voir si vous n’êtes pas fous.” Emile Ajar

“L'intelligence, ce n'est pas seulement ce que mesurent les tests, c'est aussi ce qui leur échappe.”
 Edgar Morin


Deux études récentes nous en apprennent plus sur les porteurs asymptomatiques du  COVID-19.
 Les chiffres donnés sont "élastiques" mais confirment la réalité des patients asymptomatiques , dans les pays qui pratiquent le testing à grande échelle depuis un certain temps par rapport à la France.....la France est une jeune débutante en matière de testing !!!!
 
Quel est le pourcentage dans la population de ces personnes asymptomatiques ? 

Pour TOPOL (1) la fourchette des taux d'infection est large: de 0,76% pour les résidents d'Islande à 36% pour les résidents d'un refuge pour sans-abri de Boston. Il est toutefois frappant de constater que la proportion d'individus testés positifs pour le SRAS-CoV-2, mais qui ne présentent aucun symptôme de COVID-19 reste constamment élevée: d'environ 31% à 88%, avec une moyenne de 56%. En raison de diverses limites dans les études résumées, cela surestime probablement la moyenne de la population globale, qui, selon certains observateurs, est d'environ 40%.La conclusion de cet article  est sans appel ,en l'absence de la réalisation nationale de tests SARS-CoV-2 d'une ampleur vraiment 
sans précédent, nous risquons de vivre aveuglément sans données cruciales à ce sujet, à nos risques et périls.

cover r4x3w1000 5e712203c6d1e 055 agif335576Une étude australienne (2) affime que le diagnostic dans toutes les études a été confirmé à l'aide d'un test RT-PCR. la proportion de cas asymptomatiques variait de 6% à 41%.Une  méta-analyse  a révélé que la proportion de cas asymptomatiques était de 16% (IC à 95%: 12% - 20%) dans l'ensemble; plus élevé chez le sujet non âgés de 19% (15% - 24%), et plus faible dans les centres de soins de longue durée 8% (4% - 14%). Les estimations de la prévalence des cas asymptomatiques de COVID-19 dans cette étude sont inférieures à celles de nombreuses études très médiatisées, mais restent substantielles.

Ce qu'il ne faut pas faire


De ces deux études, s'il on prend la prévalence moyenne la plus basse de 10%, cela signifie quand même qu'une  personne sur 10 qui vous rencontrerer est porteuse asymptomatique du COVID-19 , e est contaminante, donc attention danger .
drivtest


Sans TESTING systématique et à grande échelle, la seule solution c'est le PORT  SYSTEMATIQUE DU MASQUE en toute occasion, dehors et dedans  si vous êtes en groupe et avec qui que ce soit, famille, amis, inconnus 



Ce qu'il faut faire

Plus que jamais, #1MASQUEPOURTOUS


Le soignant COVID : évolution

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

Le confinement du COVID-19, sientifique et politique

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

"C'est peut-être ça la politique, le compromis perpétuel : entre compromis et compromission" Cabu

#1MASQUEPOURTOUS, scientifiques et politiques

HIKIKOMORI en Espagne et en Italie et ailleurs !

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

"Plus je lis sur le virus (Coronavirus), sur les stratégies de lutte, sur le confinement et ses conséquences à terme, plus je trouve la controverse, et plus je suis dans l'incertitude. Alors il faut supporter toniquement l'incertitude. L'incertitude contient en elle le danger et aussi l'espoir." Edgard Morin

"La résilience, c'est l'art de naviguer dans les torrents" Boris Cyrulnik

« Le plus grand ennui c’est d’exister sans vivre. » Victor Hugo
 
Hikikomori (引き籠もり) est un mot japonais désignant un état psychosocial et familial concernant principalement des hommes qui vivent coupés du monde et des autres, cloîtrés le plus souvent dans leurs chambres pendant plusieurs mois, voire plusieurs années, et ne sortant que pour satisfaire aux impératifs des besoins.

Le syndrome de la cabane : cette situation émotionnelle est pour la première fois décrite en 1900. À cette époque, beaucoup de chasseurs ou de chercheurs d'or aux Etats-Unis, confinés pendant des mois dans des cabanes pouvaient ressentir cette angoisse à l'idée de ressortir. 

COVID-19 et Hikikomori-like  : 
Síndrome de cabina ou syndrome de la cabane en Espagne 
Sindrome del prigioniero ou syndrome du prisonnier en Italie
prionnnnnn
Ces quatre entités rassemblent un et même problème : un état psychologique post confinement qui fait que certaines personnes sont angoissées par l'idée de reprendre contact avec la vie extérieure. En France ce syndrome que l'on appelera le syndrome du déconfinement existe aussi, d'ailleurs il existera dans chaque pays qui aura "subi" un déconfinement long. Au delà de sortir  dehors il y a aussi la crainte de la contagion  par le virus. Mais aussi dans certains cas,  certains n’ont pas peur du Covid-19, mais de revenir à la vie d’avant, aliénante, insensée… Ce sens ils l’ont trouvé grâce au coronavirus dans leur confinement.98200818 3807545182621226 4363873311755599872 oCe syndrome du déconfinement est la 4° vague de la pandémie, il peut s'accompagner d'un burn out, de phobie sociale, de remise en question, c'est un véritable stress post traumatique qui nécessite une prise en charge psychologique adaptée car l'évolution vers une dépression réactionnelle est possible.La clef d'un retour normal à la vie  est la RESILIENCE . 

Voici un effet post COVID-19 qu'il ne faut en aucun cas négliger.
Décidement ce virus est responsable de mille et un maux, à nous d'en trouver les clefs en fonction de notre Karma.

DECONFINEMENT = #1MASQUEPOURTOUS

Statistiques : Aujourd'hui 365 - Hier 814 - Cette semaine 3371 - Ce mois-ci 27258 - Total 574798