Les propos qui sont tenus ici n’engagent que leur auteur. Les textes sont actualisés régulièrement et corrigés en cas d'erreur. Bonne visite

COVID-19 et les enfants

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

Jusqu'à présent pas de trop de données mais un article venant de cHINE fait l'état des lieux chez 2143 chinoius de moins de 18 ans (https://pediatrics.aappublications.org/content/early/2020/03/16/peds.2020-0702) . Cet travail associe des cas confirmés (30%) et des cas suspectés (70%). Age moyen 7 ans (0-18 ans), partiquement autant de garçons que de filles,90% de formes légères; 10% de formes sévères et critiques. Le rapportr formes critiques enfant / adultes monte que peu d'enfants ont été concernés et diminue avec l'âge, 1.6% avant 1 an et 3% avant 15 ans. Les nourrisons de 1 an constituent un  groupe à haut risque repésentant 1/10° des formes sévères ou critiques. On ne peut plus dire que le COVD-19 éparge les enfants, les nourrissons  < 1 an étant à haut risque. Mais faible recul, de plus 30% d'enfants avec un cas confirmé.Dans cette étude pas de cas mortels.Pour les nourrissons il n'est pas spécifié si  la mère était COVID-19 +.Cette première étude confirme que les enfants et plus particulièrement les nourrissons sont des cibles COVID-19. Mais le message c'est la rareté et l'absence décès à priori.
 
 

Mr UDERZO !

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

PLANTU toujours au top , tout est dit !

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

 

Le SARS-Cov-2 survit 3 jours sur le plastique et l'acier !

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

"Dans l'industrie plastique, rien n'est biodégradable. Exceptée la chirurgie plastique."
Nabil Alami

C'est ce qui ressort de cette étude américaine pubiée dans le New England Journal of Medicine : https://www.nejm.org/doi/pdf/10.1056/NEJMc2004973?articleTools=true

Dans le texte exact : Our results indicate that aerosol and fomite transmission of SARS-CoV-2 is plausible, since the virus can remain viable and infectious in aerosols for hours and on surfaces up to days (depending on the inoculum shed). These findings echo those with SARS-CoV-1, in which these forms of transmission were associated with nosocomial spread and super- spreading events,5 and they provide information for pandemic mitigation efforts.
Neeltje van Doremalen, Ph.D.
Trenton Bushmaker, B.Sc.
National Institute of Allergy and Infectious Diseases
Hamilton, MT
Dylan H. Morris, M.Phil.
Princeton University
Princeton, NJ
Donc tenir compte de cet article dans votre vie de tous les jours.....

STOP aux polémiques !

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

"La vérité ne se dégage pas de la polémique, mais des oeuvres qu'on a faites "
Paul Gauguin

Concentrons nous sur l'essentiel ? Toutes les polémiques trop nombreuses à ce jour font perdre la tête à beaucoup de gens qu'ils soient responsables ou irrésponsables. Que ce soit les masques (pénuries), le gel hydro-alcoolique, le confinement (trop ou pas assez) ,la distanciation entre 50 cm et 100 m,  les traitements (hydroxycloroquine or not hydroxychloroquine), les pros et anti Raoult, les responsabiliés des dirigeants (on en en train de remonter à 1918), tous coupables ou non coupables,les journalistes médicaux (un peu médicaux et surtout plateauTV Vore) , les experts de tout bord à babord et à tribord, la TV qui nous COVID à mort, les journaux qui avec les mêmes titres font l'actualité en direct, l'Europe qui existe et qui n'existe plus, Trump grand guignol qui ne fait même plus rire, Castro et Poutine qui sauvent l'Italie, de la Chine qui nous sauve, la Corée du sud qui aseptise tout ,Singapour qui mets des bracelets électroniques au COVID+, et pendant ce temps là que fait Kim Jong-un, il tire des missiles, quant aux instituts de sondage elles sondent n'importe quoi.......STOP, on n'en peu plus !

Nous devons nous recentrer sur l'essentiel, arrêter ces discours anxiogènes, revenir simplement au COVID-19 avec pragmatisme, ne pas s'égarer dans des querelles stupides et contre productives. la polémique ça freine toutes les décisions utiles, c'est toujours contre productif. Et pendant de temps là chaque jour des morts et encore des morts.....
 
Nous avons une pandémie à gérer et cela tourne à des querelles de famille stupides et inutiles  :STOP  !
Nous avons besoin de sérénité, d'humilité ,de respect de compassion, 
STOP au show COVID-19
Arrêter de dire JE, pensez NOUS, pensez à nous : MERCI !

Echographie thoracique et COVID-19

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

"Quelle déconvenue pour l'ultrason d'être silencieux !"  Gaëtan Faucer
"Echographie, examen Ecologique" Michel Dauzat

COVID-19: Mise au point sur la place de l'échographie thoracique
La Société Française de Radiologie ne recommande pas l'usage de l’échographie pour l'évaluation pulmonaire des patients atteints ou suspects de COVID-19
- Cette technique, contrairement au scanner, ne permet pas la distinction entre pneumopathie virale, atteinte bactérienne ou oedème interstitiel d'origine cardiogénique qui peut survenir en cas de myocardite virale.
- Elle impose un contact prolongé avec le patient, à risque de contamination pour l'opérateur, ce qui n'est pas le cas du scanner.
- Son intérêt est de permettre en réanimation, chez des patients non transportables, d'identifier des complications de la ventilation (pneumothorax) et d'évaluer les épanchements pleuraux.
- Les performances de l'échographie thoracique chez ces patients sont encore peu connues et la place exacte de cet examen reste à définir.
Pr O Lucidarme pour la Société Française de Radiologie - SFR

Donc et c'est clair pas d'échographie thoracique pour diagnostiquer le COVID-19, cela aurait peu être un raccourci diagnostique intéressant mais NON, donc INUTILE !  Je suis le dossier attentivement.

COVID-19 et Scanner Pulmonaire

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

"Grâce à mon imagerie mentale, je peux diviser 13 par 97 (0,1340206...) et voir peu ou prou jusqu'à une centaine de décimales."Daniel Tammet

En dehors de la clinique et de la positivité au tes PCR, le scanner pulmoniare est l'examen référence en matière de COVIV-19, la radiographie du thorax est inutile.  Le scanner thoracique est réservé aux patients où il y a un impact sur la prise en charge, en cas de signes de sévérité (désaturation) ou pour éliminer les autres indications urgentes (pneumopathies bactériennes, insuffisance cardiaque, embolie pulmonaire par exemple…), en attente des résultats de la PCR ou en première intention si les délais deviennent trop longs. Les sensibilité et spécificité du scanner thoracique sont estimées à 80-90 % et 60-70 % respectivement.  Les signes évocateurs sur le scanner sont les suivants : Des opacités en « verre dépoli » bilatérales sous pleurales postérieures .Un aspect de « crazy paving » (mosaïque) : aspect de verre dépoli associé à des épaississements intra et interlobulaires  Des condensations parenchymateuses de forme linéaire . Un aspect de pneumopathie organisée, tardivement (source Institut Gustave Roussy, https://www.gustaveroussy.fr/fr/covid-19-news-20-mars-2020).

Il ne faut donc pas hésiter sur l'indication du scanner thoracique c'est l'xamen de référence comme l'angio scanner pour l'embolie pulmonaire++++.

Statistiques : Aujourd'hui 589 - Hier 1030 - Cette semaine 6116 - Ce mois-ci 22613 - Total 299871