Les propos qui sont tenus ici n’engagent que leur auteur. Les textes sont actualisés régulièrement et corrigés en cas d'erreur. Bonne visite

Un sondage intéressant mais biasé

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

"L'éducation, c'est la famille qui la donne ; l'instruction, c'est l'Etat qui la doit." Victor Hugo

"Les lois sont très nombreuses lorsque l'Etat est très corrompu." Proverbe Latin

"Celui qui ne peut pas vivre en société, ou qui n'a besoin de rien parce qu'il se suffit à lui-même, ne fait point partie de l'Etat ; c'est une brute ou un dieu." Aristote

"A la question : faites vous encore confiance aux instituts de sondage 
? 64% des Français répondent non. Et 59% répondent oui." Philippe Geluck


Sondage réalisé du 7au 9 mai (IFOP/FIDUCIAL) sur les thémes prioritaires post COVID-19 

- 81%  répondent la SANTE,
c'est l'effet COVID, mais combien de temps va t il perdurer ? C'est vrai que la santé pour laquelle les soignants ont lutté pour la survie de l'hôipital et de la Santé en gén'ral 15 j avant le début de la Pandémie est un thème majeur, tant on a pu voir les difficultés matérielles des hôpitaux. A force de fermer des lits et des postes on aller fermer le systéme de santé. De plus il faut une synergie entre l'hôpital, les cliniques et la médecine de ville, cela n'a pas été le cas au début de la pandémie.Les manifestations des soignants reprennent , il ne veulent pas d' une reprise de l'hôpital telle qu'elle était avant la pandémie. De plus les autorités de santé ont montré leur incompétence totale ,masques etc.Et puis aujourd'hui 15 Mai :  le Président reconnait son erreur depuis 2 ans.....c'est tellement  inattendue qu'il faut apprécier.....attendons de le voir à l'oeuvre....enfin......peut être ou ...pas
- 54% l'éducation qui tangue en permanence, entre les enseignants, les élèves, les réformes, les parents,.L'expérience de l'école "télé assistée" est à développer certainement. Pour le reste le couple enseignant/enseigné doit mieux fonctionner. Pendant ce confinement les parents se sont rendus compte que les enseignants étaient importants et les élèves que  les enseignants leur ont manqué, tout n'est pas perdu. Il faut certainement ré inventé l'enseignement en s'appropriant toutes les nouvelles technologies, en faire un mixte afin de créer de nouveaux outils pédagogiques interfacés avec l'enseignement plus conventionnel, ça devrait matcher .
- 51 % lutte contre le chomage et 50% lutte contre la précarité, ces deux entités sont étroitements associées. Le mouvement des gilets jaunes a été la première alerte mais non entendue, puis les grèves, non entendues et maintenant la pandémie. Espérons que le virus fera enfin réagir le pouvoir. Arrêtons de commencer à négocier après que tout soit décidé afin de stopper la machine infernale des grèves qui générent un blocage nuisible alors que l'économie s'écroule, ce n'est pas le momemt. Il faut écouter les revendications, essayer de les comprendre et ne pas les enterrer par des "débats" vides de prespectives.
11062705 p
- 48% la sauvegarde des services publics. Le tentation à la fois de leur privatisation et de leur réduction explique ces 48%, on en a besoin.
-  On peut regrouper les 46% pour  la sécurité et la lutte contre le terrorisme, les 44% pour la lutte contre la délinquence, les  38 % pour la lutte contre l'immigration clandestine. et 34% pour  l'amélioration de la situation des banlieues. La sécurité intérieure est un souci constant, le civiisme en fait partie,mais la précarité et le chomage mais aussi l'immigration interagissent sur la sécurité mais aussi avec l'enseignement et l'emploi. Tout est lié ce qui accentue les difficultés et complexifie les solutions.
- 45%,la protection de l'environnement. La pandémie  et le confinement nous ont fait redécouvrir la nature, les animaux,les odeurs. Le virus va t il être à l'origine d'un choc pour l'environnement ? ,Un choc anti-pollution ?. Le "il est temps de..." de Mr Hulot n'est pas la solution.
-  34% la maîtrise des impôts et 25% la réduction de la dette publique, question dette publique c'est l'envol vers des sommets qu'on n'aurait jamais du atteindre. Quel sera l'effet boomerang ? Et à quel prix ? 
- Enfin l'Europe, 19% la délaisse mais 41% ajoute que c'est un problème important. Il n'y a pas eu de maîtrise de l'Europe vis à vis de la pandémie, l'Europe était aux abonnés absents.
sS0ED6 ofzkkurzNyhH76CHXD8A
En fait sur toutes ces questions le prioritaire et le plus l'important comptabilisent largement plus de 60 à 70% des avis. Cette enquête est biaisée par l'effet COVID-19 , elle reflète l'instant actuel, à distance de l'effet COVID-19 .Qu'en sera t-il demain ? On n'espère pas un retour à la situation d'AVANT, toute thématique confondue.Quant aux envolées lyriques de Jupiter on peut s'en passer, on a besoin de concret , du solide, de l'efficacité et du pragmatisme "éclairé" par la pandémie. Mais réfléchissez, chacun des items est étroitement lié à la majorité des autres. Un exemple on réouvre les écoles, c'est bien mais on prend un risque sanitaire, mais en même temps plus de personnes au travail, mais l'économie de doit pas entrainer de risque sanitaire etc. Les diplomes c'est la meilleure manière de réduire le chomage et la précarité, réduction associée de la délinquence etc. C'est vrai que ce n'est pas facile mais il faut profiter de la pandémie pour évoluer dans le bon sens. Les politiques en sont ils capables ? Les Français le veulent ils ? JOKER pour les deux questions.
#1MASQUEPORTOUS c'est PRIORITAIRE

S’EN SORTIR EN SORTANT !!!

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

Signé Dr Joëlle Yvette LAFFONT ,  Médecin Vasculaire, Toulouse

« Un homme fait ce qu’il a à faire malgré les conséquences sur sa vie : les obstacles, les dangers la pression : c’est la base de toute morale humaine ». (John Fitzgerald Kennedy).

De cet épisode de confinement à haute dose virale, on va en sortir
- Les cheveux plus longs ou plus blancs ou les deux ! … mais avec un désir de coiffeur … ou pas,
- Les mains lavées, asséchées par le gel hydro alcoolique,
- les maisons propres dépouillées de ce qui est inutile, comme après un vrai nettoyage de printemps,
- de « vieux » vêtements sur le dos avec l’envie de renouveler le contenu des armoires mais pas le porte-monnaie plein pour pouvoir le faire.

De cet épisode de confinement à haute dose virale, on va en sortir c’est sûr puisqu’on nous pousse dehors mais avec
- la peur et l’envie d’être dehors,
- la peur et l’envie de rencontrer enfin quelqu’un que nous ne pourrons ni toucher ni embrasser évidemment puisque c’est pas permis … et pourtant la saveur de l’interdit c’est tellement tentant.

De cet épisode de confinement à haute dose virale, on va en sortir puisqu’il faut bien une fin
- les poches vides, les garde-mangers pleins.
- Nous saurons pétrir le pain pour la famille, faire la pizza maison, (re)cuisiner des menus alléchants et sains, et pourtant d’aucuns auront une irrépressible envie de Mac Do !!

 - nous saurons ne pas gaspiller la nourriture puisque nous aurons appris à accommoder les restes avec talents.

De cet épisode de confinement, on va en sortir. Est-ce que nous nous souviendrons
- Que les médecins tous confondus, les personnels infirmiers aide-soignantsaides-soignants quelles que soient leurs structures d’activités, les pompiers, les policiers et gendarmes, les caissières et tous les autres petits et sans gardes qui ont fait vivre ce pays malgré tous et contre les autres....devraient être applaudis plus qu'une équipe de footballeurs. Applaudis et protégés aussi.
- Que le travail d'un bon professeur, ne peut être remplacé par un écran.
- Que coudre des masques, à certains moments, c'est plus important que de faire de la haute couture. - Que la technologie est très importante, voire vitale, quand elle est bien utilisée, mais qu'elle peut être néfaste si quelqu'un veut l'utiliser à ses propres fins.
- Qu'il n'est pas toujours indispensable de monter dans la voiture et de fuir vers on ne sait où ce que l’on ne connait pas, au risque de le retrouver dans cet ailleurs.

Avant de sortir de cet épisode inattendu imprévu angoissant déstabilisant, on se regardera dans le miroir et on décidera que peut-être les cheveux blancs ne sont pas si mal ; que le masque peut être un accessoire séduisant qui recentre vers le regard reflet de l’âme où tout est déjà inscrit à qui sait observer et voir; que la vie en famille ce n’est pas si mal puisque nous aurons retrouvé la parole l’écoute et les échanges ; qu’il est bon de respecter certaines règles de cohabitation ; que consommer pour consommer n’est pas une fin en soi puisque nous nous en sommes passés pendant 55 jours ..

De ce virus nous aurons appris qu’un masque, des gants lorsque chacun en dispose sans mendier, constituent le seul rempart face à un agent inconnu aux intentions nuisibles. Nous aurons appris à mieux regarder autour de nous, proches et inconnus, pour mieux protéger ceux que nous aimons et nous-mêmes.

De ce coronavirus, on sortira vivants et plus seuls, mais avec l'envie d'être ensemble pour franchir les obstacles présents et à venir.

« Si ce n’est pas encore le moment de sortir tous ensemble. C’est le moment de s’en sortir ensemble. »

Aurons-nous retrouvé des valeurs oubliées ? Et ce matin où le soleil aimerait briller (ici il pleut des cordes et c’est mieux parce que çà n’invite pas à sortir) je veux espérer que tout soit possible et que l'on puisse changer en mieux … Et pourtant en regardant autour de moi ce matin je doute.

« Emporte dans ta mémoire, pour le reste de ton existence, les choses positives qui ont surgi au milieu des difficultés. Elles seront une preuve de tes capacités et te redonneront confiance devant tous les obstacles.» (Paulo Coelho – Manuel du guerrier de la lumière)

Rappel : sortir avec #1MASQUEPOURTOUS 

Les INDEGIVRABLES parlent aux français !

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

"La seule façon raisonnable de vivre en ce bas monde, c’est en dehors des règles."

The Dark Knight: Le Chevalier noir, le Joker à Batman

 
Mais #1MASQUEPOURTOUS et #1PQPOURTOUS

Retour de "1984" en 2020 : à propos encore du masque

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

 Thèse : "Car je suis un homme, Jupiter, et chaque homme doit inventer son chemin. La nature a horreur de l'homme, et toi, toi souverain des Dieux, toi aussi tu as les hommes en horreur. "Jean Paul Sartre, un visionnaire !

Antithèse :" Le futur appartient à ceux qui croient à la beauté de leurs rêves. Eleanor Roosevelt

Synthèse :" La vie doit être vécue en regardant vers l’avenir, mais elle ne peut être comprise qu’en se retournant vers le passé". Sören Kierkegaard


Une technologie de reconnaissance faciale a été déployée depuis mercredi dernier dans la station de métro  Châtelet-Les Halles. Objectif : produire des données pour orienter les décisions politiques. Le dispositif va servir, à partir du 11 mai et pour trois mois, à mesurer en temps réel le taux d'adoption de la protection faciale dans cette station centrale et donc riche en enseignements. Il permettra aussi de juger de la distanciation.  Ce logiciel est aussi utilisé dans la  ville de Cannes (cinéma non !) .Ne stockant pas d'images la CNIL n'aurait rien à dire . C'est toujours le même refrain, pas d'images stockées donc tout est permis.....mais est ce que les images ne seront pas stockées that is the question ?

Extrait de 1984 d'Orwell   " il décrit un avenir sombre dans lequel la technologie n’existe dans le domaine public que comme seul outil de surveillance permettant à quelques élites de contrôler toute la société. « Le télécran recevait et transmettait simultanément. Il captait tous les sons émis (...) au-dessus d’un chuchotement très bas. (...) Naturellement, il n’y avait pas moyen de savoir, si, à un moment donné, on était surveillé. Combien de fois, et suivant quel plan, la Police de la Pensée se branchait-elle sur une ligne individuelle quelconque personne ne pouvait le savoir. On pouvait même imaginer qu’elle surveillait tout le monde, constamment. Mais de toute façon, elle pouvait mettre une prise sur votre ligne chaque fois qu’elle le désirait. On devait vivre, on vivait, car l’habitude devient instinct, en admettant que tout son émis était entendu et que, sauf dans l’obscurité, tout mouvement était perçu ».Poussons l'expérience de nos jours : si vous êtes palots la Police de la Santé viendra vous prendre en charge, si vous êtes en retard au travail, la Police du Travail viendra vous rappeler les horaires, si vous faites "la gueule" la Police du Bonheur viendra vous détendre.....et si vous êtes avec votre secrétaire, la Police des moeurs ouvrira une enquête et j'en passe et des meilleurs, tout est possible,nous approchons du Paradis, Merci à la COVID-19.

Réalité : le COVID-19 accélère tout et même tout ce qui peut être qualifié d'intrusif. On sait que l'on peut tout détecter à distance à l'insu de la personne : aujourd'hui, le port du masque,la distanciation , la température. Demain l'ethnie, les paroles, les itinéraires, la manière de s'habiller..... La Police sera derrière des écrans, qui analysera tout de vous, à la moindre suspicion ....pour rien ou pas grand chose, une brigade va vous tomber dessus pour un contrôle inapproprié,un systéme liberticide. Merci au virus de ces avancées "à potentiel très dangereux". On n'arrive pas à connaître complétement le virus mais on va arriver à nous dépouiller de notre identité d'une certaine manière. Les chinois ont déjà l'habitude de ces technologies dites avancées mais ils n'ont rien à dire, dictature oblige.C'est toute la différence entre eux et nous....pour l'instant. Mais avec le virus,en dehors de l'affection proprement dite ,le pire est à venir. Vous pouvez me dire encore Orwell, oui car il a anticipé, il a écrit le mode d'emploi de ce que sera demain et le gouvernement en fait une lecture très précise , pour lui c'est le mode d'emploi de gestion de crise ou mieux c'est sa nouvelle feuille de route. 

SOURCE : 
http://www.leparisien.fr/high-tech/la-detection-automatique-du-port-du-masque-testee-dans-le-metro-parisien-08-05-2020-8313348.php
https://www.lopinion.fr/edition/politique/reconnaissance-faciale-dans-sphere-publique-big-brother-is-watching-200762

COVID-19 chez les centenaires

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .


« Pour devenir centenaire, il faut commencer jeune. » Proverbe russe


Plusieurs centenaires ont présenté des formes graves du COVID-19 et s'en sont très bien sortis, le record une espagnole de 107 ans qui avait eu la grippe espagnole......Les centenaires qui sont passés à travers le COVID-19 nous interpellent : quel est leur secret ? 

(Giséle Casadessus, comédienne 102 ans à joué jusqu'à 100 ans) 
ZMR2PIBJBEKC77AOR76GNBOGOE

En 2019, la revue "American Journal of Medicine" a publié un article sur les 10 secrets pour une longue vie. Pendant des siècles, il y a eu une recherche continue pour identifier les secrets de la longue vie et 
du vieillissement sain . Ce dernier point est le plus important le vieillissement sain, voici la bonne solution.

Les 10 secrets pour bien vieillir : 

1. Génétique (hypothèse) 
2. Antibiotiques, santé publique et vaccins (et oui...les vaccins) 
3. Interventions sur les facteurs de risque de maladie cardiovasculaire
4. Avancées en chirurgie
5. Éliminer ou modifier les comportements à haut risque
6. Soutien familial et social (la précarité est un facteur de risque majeur de maladies) 
7. Éliminer la guerre et la pauvreté (là encore la précarité est présente) 
8. Chance (intervention divine !)
9. Exercice physique au quotidien  et nutrition
10. Cultiver l'optimisme (+++) , méditation

Bien sûr, l'auteur William H. Frishman ne promet pas l'immortalité, car chaque être vivant fini par mourir. L'idée est de maximiser les chances d'atteindre les années que nous sommes censés vivre, notre durée de vie individualisée. La médecine moderne a facilité la réalisation de cet objectif. Cependant, pour atteindre une durée de vie encore plus longue à l'avenir, peut-être même une durée de vie de plus de 120 ans, il faudra des interventions génétiques spécifiques  et des traitements pour prolonger l'activité viable des cellules souches  qui découleront des efforts de recherche biomédicale en cours et futur. Mourir de vieillesse n'est pas la conséquence d'une maladie acquise, mais un hommage aux progrès de la médecine moderne, de la santé publique et de l'activisme politique, fonctions qui ont permis à plus d'individus d'atteindre leur durée de vie naturelle nous rappelle l'auteur.

En 2013, la France comptait 16.273 centenaires. En 2050,
elle devrait en compter 140.000, selon l'Ined (Institut National d'Etudes Démographiques). explique en 2014 le Dr Catherine Evans, auteur principal de l'étude. Au Japon c'est dans l'île d'Okinawa que l'on retrouve le plus de centenaires, on l'appelle l'île des immortels.Au sein de cette île résident 1,5 millions d'habitants dont 1 154 centenaires, dont 12 rien que dans un village. Ici ils sont respectés, valorisés et considérés comme des modèles à suivre.

En consultation il ya plusieurs années on ne voyait jamais de centenaires, mais tout change, depuis 8 à 10 ans il n'est pas rare d'avoir dans sa salle d'attente une centenaire (80% de femmes). J'ai remarqué qu'au niveau artériel les centenaires ont des artères saines (carotides, aorte, fémorales).Les supicions de thrombose veineuse des membres inférieurs le plus souvent n'en sont pas.Leur systéme cardiovasculaire sans être intact est de bonne valeur.Existe-t-il une héridité de la longévité ? Il existe certainement une prédisposition génétique, mais aucun gène de longévité n'a jamais été isolé, mais il existe car les centenaires sont issus de famille où l'on vit longtemps.Les centenaires meurent de vieillesse car ils ont peu de cancer et peu de problèmes cardio-vasculaires .

Pour revenir au COVID-19, la doyenne espagnole de 113 ans , a présenté une forme non grave avec  une infection urinaire et un peu de fièvre associée, mais 
ensuite, le  test de dépistage s'est révélé positif, Les centenaires rescapés du COVID-19 étaient des femmes en majorité  dont on sait que le ou la Covid est moins virulent que chez les hommes.


Alors l'âge est-il  un facteur de risque en cas de COVID ? .....OUI........Mais pas toujours, la preuve ! Il y a encore beaucoup de mystères qui entourent la VIE ! 

Quelque soit l'âge , #1MASQUEPOURTOUS, c'est OUI !
 

La Médaille : itinéraire mémoriel !

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .


"En France tout revers a sa médaille." André Frossard

"Stéthoscope : Croisement improbable entre un casque de walkman et une médaille olympique". Stépane Germain
« Le discours politique est destiné à donner aux mensonges l'accent de la vérité, à rendre le meurtre respectable et à donner l'apparence de la solidarité à un simple courant d'air. » G Orwell


13 Mai 2020 : la grande nouvelle du jour qui va ravir tous les soignants, nouvelle annoncée par Sibeth la folle de JUPITER.
EX6Ff0 WoAIzpTVJUPITER dans sa grande bonté  a décidé de réhabiliter la médaille d'honneur des  épidémies créées en 1885  puis supprimée en 1962. La médaille d'honneur des épidémies est une ancienne médaille française créée le 31 mars 1885 initialement pour récompenser les personnes qui s'étaient dévouées lors de la grave épidémie de choléra de l'année précédente , elle fut ensuite attribuée aux personnes s'étant distinguées dans une période d'épidémie en : « s’exposant à des dangers de contamination, en donnant des soins à des malades atteints d’affections contagieuses » ; « préservant, par une intervention personnelle et digne d’être signalée, un territoire ou une localité de l’invasion d’une maladie épidémique », « contribuant à répandre la pratique de la désinfection ou en participant aux opérations de désinfection, au cours d’une épidémie …
Médaille dhonneur des Épidémies en Or

Ils ne le  savaient pas mais les soignants se battaient contre le COVID-19 pour une médaille, maintenant on le sait . Tout le monde s'est battu pour des VIES et non pour une médaille dont on n' a que faire. Ce dont la Santé a besoin c'est d'être réhabilitée dans son pouvoir d'action, c'est d'étre sécurisée, c'est d'être réorganisée et solidifiée, c'est enfin d'être gérée correctement et humainement. Non aux primes , mais  augmentation des salaires de toutes celles et ceux qui oeuvrent pour la Santé, dont a pu apprécier les efforts au delà du possible. Mais de qui se moque t-on ? JUPITER une fois de plus fait une erreur de jugement, de plus donner une médaille c'est insultant,c'est vraiment se foutre du monde , c'est même blessant, c'est la médaile de la Macronnerie ! . Vu le nombre de personnes qui se sont investies dans le combat anti-Covid 19 il va y en falloir des médaillles........un nouvel emprunt mais on n'est plus à ça près.JUPITER agit comme un monarque," prends  cette médaillle mon ami pour tes bons et loyaux services dans la lutte contre le COVID-19 ".Et après la médaille , rien ne se passera......l'hôpital ne veut pas revenir à la normale d'avant. Je ne pense pas qu'il ait compris la gravité de la situation de la santé .Le porte clef aurait été plus utile, des masques auraient été encore plus utiles, des visières, des sur blouses etc.  Mais maintenant avec la médaille épinglée sur la blouse blanche, le virus va partir en courant car la médaille du Choléra est une arme de dissuasion anti virus, c'est ça le truc et vous n'aviez rien compris, moi non plus d'ail
lleurs. Oh JUPITER, que ta grandeur épingle cette médaille sur mon masque ! Les BRAVOS de 20 h valent 1 million de médailles.

bebe medaille fermer gueule humour drole medailllll

Source : 
https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9daille_d%27honneur_des_%C3%A9pid%C3%A9mies
Médaille Pangolin : Christian Lehmann 
@LehmannDrC et  Christophe Trivalle @CTrivalle
médaidaddaEX MBiGWAAEtZzxEP7xt76WAAAEdK5
2 nouveaux #
#1MEDAILLEPOURTOUS ou #PASDEMEDAILLE ,au choix ! 

COVID-19 : virus tueur

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

"La mort n'est peut-être qu'un changement de place." Marc Aurèle
"La vie est une aventure, elle doit être sans cesse disputée à la mort" Einstein


26% de décès en plus entre début mars et mi-avril 2020, par rapport à la moyenne 2015/2019 pour la même époque, surmortalité très significative.
Ce chiffre est important ,il faudra l'intégrer et le comparer au nombre total de décès sur l'année 2020 par rapport à 2019. La mort provoquée par le COVID-19 il faut en parler. Cette pandémie nous fait cotoyer la mort de près, il est donc inutile de l'occulter, en parler ça apaise.

1312936 infographie la surmortalite en mars avril 2020Chaque soir le nombre de décès est publié, démarche anxiogène qui attise la peur. Ces décès, on peut les dénommer "indus" en rapport direct avec le COVID-19. La mort se manifeste et elle est perçue différement selon qu'elle soit attendue (patients en fin de vie),selon son caractère brutal et inattendu, ou comme pour le COVID-19, mort inattendue en réanimation , mort non brutale, mais par une cause non maîtrisée virale. Ce dernier cas fait poser les questions suivantes aux proches : pourquoi ce virus? Pourquoi l'absence de traitement,? Qui l'a contaminé etc et mille et une questions, toutes justifiées. Mort indue car "hier" ce virus n'était pas présent, indue parce que pas de traitement qui neutralise le virus et indue pour cellle ou celui qui est parti et qui n'était pas prêt à partir de cette manière .

Dans le cas du COVID ce sont des morts en réanimation, mais réanimation n'égale pas perte systématique de vie .En temps normal, on note 20 à 30 % de décès en réanimation. Le personnel de santé a donc cette expérience de la mort. "La mort en réanimation est une mort « particulière » dans le sens où elle ne correspond pas à la « bonne mort » telle qu’elle est définie aujourd’hui dans notre société. Une « bonne mort » est décrite comme une mort douce, sans acharnement thérapeutique et sans violence technique, prenant en compte la personne dans son intégrité. En réanimation, ce n’est pas ce type de mort qui prévaut puisque, les patients y sont souvent non autonomes et inconscients, leur vie est étroitement dépendante des machines et des techniques qui les entourent. La violence symbolique est extrêmement forte et nombreux sont les soignants qui évoquent une « mauvaise mort », une mort « qu’ils ne souhaitent pas à leurs proches ».La mort est ici le plus souvent le fruit d’une décision médicale dans un contexte de haute technicité : cette décision sera une limitation des soins actifs (maintient des soins en cours, sans escalade si la défaillance supplémentaire d’un organe survenait) ou un arrêt des soins actifs (interruption des thérapeutiques de support des fonctions vitales). Mais qui dit « décision » dit aussi «
discussion,». Le processus décisionnel peut être long et le médecin doit assumer de mettre en acte la décision prise. Il doit ensuite assumer cette décision auprès de la famille." (1). Voici ce qu'est la "mort Covid-19" le plus souvent. Il n’existe pas pour autant un « mode d’emploi » pour la mort en réanimation : l’important est non seulement de respecter la dignité du mourant et de ses proches, mais aussi celle des professionnels qui s’en occupent (1).Cette ainsi que les chose se passent. Ce ne doit pas être la partie cachée. La mort fait partie de la vie, la mort fait partie de toutes les pandémies graves comme celle du COVID-19. Il faut en parler, les familles et les soignants, unis dans ce combat, en témoignant aideront les autres victimes de cette pandémie. C'est quelque chose qu'il ne faut pas occulter,ni dissimuler, la franchise et la transparence sont des aides utiles dans ces circonstances. C'est pour cela, qu'il faut continuer les gestes barrières, le port des masques etc. C'est ainsi aujourd'hui que l'on peut lutter efficacement contre le virus. Négliger ces recommandations peut "entrainer la mort". Ce n'est pas exagéré mais  juste réaliste, c'est le côté obscur du Covid-19.
SOURCE : 
https://www.liberation.fr/direct/element/26-de-deces-en-plus-entre-debut-mars-et-mi-avril_113495/
https://www.cairn.info/fins-de-vie-ethique-et-societe--9782749251905-page-217.htm
Mort en Réanimation, Nancy Kentish-Barnes,in Emmanule Hirsch, Fins de vie, éthique et Société, 2016, CAIRN INFO

RAPPEL : #1MASQUEPOURTOUS

Statistiques : Aujourd'hui 329 - Hier 814 - Cette semaine 3335 - Ce mois-ci 27222 - Total 574762