Les propos qui sont tenus ici n’engagent que leur auteur. Les textes sont actualisés régulièrement et corrigés en cas d'erreur. Bonne visite

Bien, Assez Bien, Passable

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

iconographie : FUN

"En politique, on succède à des imbéciles et on est remplacé par des incapables." Georges Clémenceau

"Géométrie politique : le carré de l'hypoténuse parlementaire est égal à la somme de l'imbécillité construite sur ses deux côtés extrêmes." Pierre Dac

"Une femme qui se croit intelligente réclame les mêmes droits que l'homme. Une femme intelligente y renonce.  Colette

C'est ainsi que les résultats de la primaire populaire ont été publiés.  On aurait pu affiner par Très Bien, Assez Bien +, Assez Bien - ,  Passable, Médocre et Nul. Mais comme il n'y avait pas de candidats  très bien, le très bien a été supprimé. C'est bien ,mais qu'elle différence entre assez bien + et assez bien -, aucune ,c'est passable. Mais le passable n'a pas de sens car elles et ils étaient toutes et tous médiocres pour ne pas dire nul.

Choisir un candidat à l'élection présidentielle avec une notation d'école primaire des années 50  c'est plus qu'étonnant, ce n'est même pas passable, c'est juste nul. Restons au pourcentage , c'est plus crédible et informatif.

FKYcumEXoAgxR 8 1
A quoi correspondent ces appréciations ?
Une mention "assez bien" si sa moyenne est égale ou supérieure à 12/20 et inférieure à 14/20.
Une mention "bien" si sa moyenne est au moins égale à 14/20 et inférieure à 16/20.
Une mention "très bien" s'il obtient une moyenne égale ou supérieure à 16/20.
La mention passable est équivalente à l'absence de mention. Elle correspond simplement à une moyenne générale comprise entre 10 et 12.



Nous sommes fixés. Cet épisode de primaire populaire montre que la gauche , celle des intellectuels est au fond du trou, en panne d'idée et de culture, elle fait honte à l'esprit Français, celui des Lumières qui faute d'idée tend à s'éteindre lentement. Cette primaire en est un exemple frappant. Il faut dire qu'à droite c'est pas mieux. Le Général de Gaulle avait raison , on a la droite la plus con du monde , et la gauche vient de rejoindre la droite..... dans la connerie.

Ne riez pas ,car c'est effrayant et inquiétant pour le futur.
 
Dans 20 ou 30 ans, la primaire populaire restera une "anomalie" politique, même pas risible. Elle fera l'objet de thèses et de mémoires à Sciences Po, de centaines d'heures de cours pour essayer de comprendre l'incompréhensible. Le vote populaire sera enseigné dans cette école prestigieuse, comme quoi on enseigne ici et ailleurs tout et n'importe quoi.

Pour la prochaine élection ce sera "PIPI PIGEON"  de Doisneau  pour choisir un candidat de sexe masculin, ce sera  un Très Bien +. Le pigeon lui ne se trompe jamais, normal entre pigeon il y a une certaine solidarité.


 PIGEON
 
Pour chosir une candidate, choisissons l'EXCELLENCE parmi les Nobel de la Paix :  12 femmes en 108 ans !
 
femmes nobel paix 418

Les femmes "LUMIERES" éteignent les hommes qui se prennent pour des LUMIERES en politique .

Mais toutes les femmes  comme tous  les hommes ne sont pas forcément  en politique des LUMIERES. Le vote populaire par les appréciations de plus de 400 000 personnes nous l'a bien montré. De plus la conception même de ce vote est comment dire....loufoque et peu sérieux.

Appréciation générale du vote populaire :  de médiocre à nul, ou inutile +.

Pour la prochaine fois et ce sera plus simple
lottery tikets
 
Ou encore l'oiseau comme seul décideur objectif  pour les femmes comme pour les hommes  !  (oiseau)
femme oiseau 01 720x920

Je rêve d'une femme Présidente de la République pour la France, mais aujourd'hui les candidates font de la politqiuie comme les hommes et elles ont tord. Il existe en France des milliers de femmes qui ont l'envergure pour occuper ce poste mais on ne veut pas de femmes marionnettes des hommes politiques. Mesdames bousculez la politique , faitres une politique autrement? Les pays dirigés par une femme au cours de la pandémie s'en sotenet mieux que les pays dirigés par des hommes. Ne tombez pas dans la caricature comme ce vote populaire, vous méritez mieux que cela. La femme providentielle existe, mais est-ce que les politiques à 75% des hommes, le souhaitent ? C'est la bonne question.

MESDAMES de Grand Corps Malade
Veuillez accepter mesdames ces quelques mots comme un hommage
À votre gente que j'admire, qui crée en chaque homme un orage
Au cinéma ou dans la vie, vous êtes les plus beaux personnages
Et sans le vouloir vous tenez nos cœurs et nos pensées en otage
Veuillez acceptez mesdames cette déclaration
Comme un tentative honnête de réparation
Face au profond machisme de nos coutumes, de nos cultures
Dans le grand livre des humains place au chapitre de la rupture
Vous êtes infiniment plus subtiles, plus élégantes et plus classes
Que la gente masculine qui parle fort, prend toute la place
Et si j'apprécie des deux yeux quand tu balances ton corps
J'applaudis aussi des deux mains quand tu balances ton porc
Derrière chaque homme important se cache une femme qui l'inspire
Derrière chaque grand être humain pressé d'une mère qui respire
La femme est l'avenir de l'homme, écrivait le poète
Eh bien l'avenir s'est installé et depuis belle lurette
Vous êtes nos muses, nos influences, notre motivation et nos vices
Vous êtes Simone Veil, Marie Curie, Rosa Parks, Angela Davis
Vous êtes nos mères, vous êtes nos sœurs, vous êtes caissières, vous êtes docteurs
Vous êtes nos filles et puis nos femmes, nous on vacille pour votre flamme
Comment ne pas être en admirationnet et sans commune mesure
Pour celles qui portent et fabriquent pendant neuf mois notre futur
Pour celles qui cumulent plusieurs emplois et ce sans sourciller
Celui qu'elles ont dans la journée est le plus grand, mère au foyer
Veuillez accepter mesdames cette réelle admiration
De votre force, votre courage et votre détermination
Veuillez accepter mesdames mon aimable faiblesse
Face à votre fragilité, votre empathie, votre tendresse
Veuillez accepter mesdames cette petite intro
Car l'avenir appartient à celles qu'on aime trop
Et pour ne pas être taxé de premier degré d'anthologie
Veuillez acceptez mesdames cette délicate démagogie
You are the only one, you are the only
You are the only one, the only
You are the only one, you are the only one
You are, yes you are
Vous êtes nos muses, nos influences, notre motivation et nos vices
Vous êtes Simone Veil, Marie Curie, Rosa Parks, Angela Davis
Vous êtes nos mères, vous êtes nos sœurs, vous êtes caissières, vous êtes docteurs
Vous êtes nos filles et puis nos femmes, nous on vacille pour votre flamme



“Aucune lutte ne peut aboutir sans que les femmes y participent aux côtés des hommes. Il y a deux pouvoirs dans le monde. L’un celui de l’épée, l’autre celui de la plume. Il en existe un troisième plus fort encore que les deux premiers : celui des femmes.”Malala Yousafzai, prix Nobel de la Paix

A lire : https://www2.assemblee-nationale.fr/decouvrir-l-assemblee/role-et-pouvoirs-de-l-assemblee-nationale/les-institutions-francaises-generalites/l-egal-acces-des-femmes-et-des-hommes-aux-mandats-electoraux-et-fonctions-electives2

A lire sur les femmes : 
https://medvasc.info/488-gestion-covid-19-par-les-femmes
https://medvasc.info/851-pause-avec-mesdmes-de-grand-corps-malade
https://medvasc.info/1154-8-mars-journ%C3%A9e-internationale-pour-les-droits-des-femmes


#VACCINE3.0 + grippe

Il était une fois les enfants et la Covid-19

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

"Un homme n'est jamais si grand que lorsqu'il est à genoux pour aider un enfant." Pythagore

“Les enfants sont des énigmes lumineuses.” Danile Pennac


Quels objectifs définir avec la vaccination pédiatrique ?

On peut considérer que la campagne de vaccination des 5-11 ans répondrait à au moins 3 objectifs clairement définis, qui allient à la fois des bénéfices individuels et collectifs :
lutter contre les formes graves (bénéfice individuel) ;

éviter la fermeture de classes
(bénéfice individuel et collectif) en contribuant à limiter la circulation virale à l’École ..mais la "blanquerisation du virus à l'école et sa prévention", rete hors sol,hors norme. Le ministre se bat pour le titre de champion du monde de l'école ouverte, il se trompe de combat ...


combattre la circulation générale du virus (bénéfice collectif) en réduisant encore la population sans protection vaccinale.

Il doit également être rappelé dans ce contexte de vaccination des enfants de 5-11 ans, que c’est avant tout aux parents et aux adultes de protéger les plus jeunes comme les plus âgés en se vaccinant. Ainsi l’ouverture de la vaccination aux 5-11 ans ne saurait présenter un échappatoire pour les ~5 millions d’adultes qui ont décidé de ne pas se vacciner et de ne pas contribuer à l’effort de santé publique, au détriment des plus jeunes et plus fragiles.

Du côté de la Science

Ces courbes parlent d'elle même...et même plus !

FKWGeCCXMAQk5QV

cocoenf
Quel est le vaccin destiné aux enfants ?
Le vaccin administré aux enfants est la forme pédiatrique du vaccin Pfizer-BioNTech, trois fois moins dosée que la forme adulte du vaccin injectée aux personnes de plus de 12 ans. Les flacons sont munis d'un bouchon orange pour bien les différencier des doses adultes (au bouchon violet) et éviter toute erreur.

Combien de doses ?
Le nombre de doses dépend si votre enfant a déjà contracté le Covid-19 ou non. Un test rapide d'orientation diagnostique (TROD) sérologique, avec une légère piqûre au bout d'un doigt, permet de détecter une infection par le virus en quelques minutes.

Pour un enfant n'ayant jamais été atteint par le Covid-19, le schéma de vaccination complet est de 2 doses de vaccins à 21 jours d'intervalle.

Si l'enfant a déjà contracté le Covid-19, il ne recevra qu'une dose. Un délai de 2 mois doit être respecté entre une infection au SARS-CoV-2 et une vaccination. Une fois le délai de deux mois passé, il faut présenter la preuve d'infection passée (résultat de test PCR, antigénique ou sérologique) ou du résultat positif du TROD.

FKWLn3rXEAUc5U5
Santé Publique France : PIMS ( syndromes inflammatoires multi-systémiques pédiatriques )
 
PIMSSANTEPU
Entre le 2 mars 2020 et le 23 janvier 2022, 932 cas de syndromes inflammatoires multi-systémiques pédiatriques (PIMS ou MIS-C) ont été signalés à Santé publique France, dont 849 en lien avec la Covid-19. Depuis la semaine 49 de 2021 et surtout au cours de ces trois premières semaines de 2022, on observe une très nette augmentation du nombre des cas de PIMS.

372 cas (40%) ont concerné des filles. L’âge médian des cas était de 7 ans (25% des cas avaient ≤ 4 ans et 75% ≤ 11 ans).

Plus de huit cas sur 10 étaient confirmés par une RT-PCR et/ou une sérologie pour SARS-CoV-2 positives (n=778, 84%).

Le lien avec le virus était probable chez 31 patients, soit 3% des cas (contage avec un sujet positif ou scanner évocateur) et considéré comme possible chez 40 patients (4%).

Pour les 83 patients restants (9%), ce lien n’a pas pu être établi.

En France, l’incidence cumulée des PIMS en lien avec la COVID-19 a été estimée à 5,9 cas pour 100 000 habitants dans la population des moins de 18 ans.

Que faire lors d'une suspicion de PIMS ?
PIMS en savoir plus

"La survenue exceptionnelle d'un syndrome inflammatoire multi-systémique pédiatrique (PIMS) post-infectieux dans les 4 à 6 semaines après le début des symptômes chez l'enfant nécessite une hospitalisation d'urgence", indique la Haute Autorité de Santé dans un communiqué du 18 janvier 2022. L'enfant doit être adressé en milieu hospitalier dans les meilleurs délais en cas de signes évocateur voire douteux de PIMS. La prise en charge urgente ne doit pas être différée par la réalisation de test biologiques (y compris la recherche d'infection à SARS CoV-2). "Si l'enfant présente des risques ou des signes de défaillance hémodynamique, le SAMU doit être contacté" explique la DGS. " La prise en charge est multi disciplinaire et a lieu au sein de services pédiatriques. Elle implique le plus souvent des urgentistes, des réanimateurs, des cardiologues, des infectiologues et des rhumatologues."

Commentaire
 
Les enfants ne sont pas épargnés par la COVID 19 , ils sont aussi des transmetteurs. La vaccination adpatée en fonction de l'âge est plus qu'une nécessité. Elle n'est ni dangreuse, ni superflue. Plus de 100 enfant sont en réanimations. Un consensu existe : une voie nationale consensuelle de prise en charge du syndrome multisystémique inflammatoire pédiatrique temporairement associé à la COVID-19 (PIMS-TS) : résultats d'un processus Delphi national (https://www.thelancet.com/journals/lanchi/article/PIIS2352-4642(20)30304-7/fulltext). 

"Le syndrome multisystémique inflammatoire pédiatrique temporairement associé au COVID-19 (PIMS-TS) est une nouvelle affection qui a été signalée pour la première fois en avril 2020. Nous visons à développer une voie de gestion consensuelle nationale pour le Royaume-Uni afin de fournir des conseils aux cliniciens qui s'occupent d'enfants atteints de PIMS -TS.

Un processus Delphi en ligne en trois phases et une réunion de consensus virtuelle ont recherché un consensus sur les priorités d'investigation, de gestion et de recherche des cliniciens multidisciplinaires s'occupant d'enfants atteints de PIMS-TS.

Nous avons utilisé 140 déclarations consensuelles pour dériver une voie de prise en charge consensuelle qui décrit l'investigation initiale des enfants suspects de PIMS-TS, y compris des marqueurs sanguins pour aider à déterminer la gravité de la maladie, un échocardiogramme et un dépistage viral et septique pour exclure d'autres causes infectieuses de maladie. L'importance d'une équipe multidisciplinaire dans la prise de décision pour les enfants atteints de PIMS-TS est soulignée tout au long du guide, ainsi que les options de traitement recommandées, y compris les soins de soutien, l'immunoglobuline intraveineuse, la méthylprednisolone et les thérapies biologiques. Il s'agit notamment des antagonistes de l'IL-1 (p. ex., anakinra), des bloqueurs des récepteurs de l'IL-6 (p. ex., tocilizumab) et des agents anti-TNF (p. ex., infliximab) pour les enfants présentant un phénotype semblable à la maladie de Kawasaki et des présentations non spécifiques. L'utilisation d'un processus Delphi en ligne rapide a permis de générer une voie de consensus national de manière rapide et rentable au milieu d'une pandémie mondiale. Les déclarations de consensus représentent les points de vue des cliniciens britanniques et s'appliquent aux enfants du Royaume-Uni suspectés d'avoir le PIMS-TS. Les preuves futures éclaireront les mises à jour de ces directives, qui, dans l'intervalle, fournit un cadre solide pour soutenir les cliniciens qui s'occupent d'enfants atteints de PIMS-TS. Ce processus a directement informé de nouveaux groupes de traitement spécifiques au PIMS-TS dans le cadre du protocole d'essai adaptatif UK RECOVERY, qui est le premier essai contrôlé randomisé formel de thérapies pour le PIMS-TS dans le monde."

Infographie PIMS (https://adc.bmj.com/content/early/2022/01/09/archdischild-2021-323143)
 
archdischild 2021 323143 F1.large
archdischild 2021 323143 F2.largeMécanismes immunitaires de PIMS-TS. IFNγ, interféron gamma; IL, interleukine; PIMS-TS, syndrome inflammatoire multisystémique pédiatrique temporairement associé au COVID-19, facteur de nécrose tumorale (TNF), facteur de stimulation des colonies de granulocytes macrophages (GM-CSF).

"Bien qu'il s'agisse encore d'une condition relativement nouvelle, l'évolution clinique du PIMS-TS a été bien documentée et les recherches initiales sur les mécanismes immunitaires sous-jacents à la maladie ont été encourageantes, avec plusieurs aspects de l'immunité innée et adaptative d'intérêt identifiés. Le tableau sus jacent montre un résumé des mécanismes possibles. L'identification des facteurs génétiques associés au PIMS-TS nécessitera un profilage concerté à grande échelle des génomes des cas de PIMS-TS de différents pays. Cette infection par le SRAS-CoV-2 fournit un déclencheur pour une libération inappropriée de cytokines inflammatoires, l'implication des lymphocytes T entraînant une inflammation systémique, un superantigène pouvant en être la cause semble plausible. Le rôle des auto-anticorps dans cette inflammation nécessite des recherches plus approfondies. Une meilleure caractérisation des mécanismes cellulaires conduisant au dysfonctionnement cardiaque aigu observé pourrait permettre de découvrir de nouvelles cibles thérapeutiques. Les implications à long terme de la maladie sont encore en cours d'établissement et, à cette fin, toutes les données sur les profils cliniques et immunologiques de ces enfants après leur sortie sont précieuses.

Alors OUI la Covdid-19 chez l'enfant ne sont pas tous des enfant asymptomatiques, ne jamais l'oublier, cela doit renforcer la vaccination chez les enfants.Il faut PROTEGER les enfant qui protegeront à leur tour les adultes. Le combat contre la Covid-19  est un combat  tout âge confondu. Des enfants à nos aînés, tout le monde est concernée "OVER the WORLD".
 

Annexe 
TablVaccA ce tableau il faut maintenatnt, pandémlie oblige rajouter le vaccin anti-Covid. La vaccination est possible pour tous les enfants de 5 à 11 ans avec l'accord d'un seul parent. La campagne de vaccination s'est élargie à l'ensemble des enfants de 5 à 11 ans depuis le 22 décembre 2021. Depuis le 25 janvier 2022, l'accord d'un seul parent est suffisant pour vacciner les enfants de 5 à 11 ans. La vaccination des adolescents contre la Covid-19 est aujourd’hui fortement recommandée par les autorités sanitaires dès l’âge de 12 ans révolus car elle participe à la réduction de la circulation du virus. Elle n’est pas obligatoire. Elle est gratuite, c’est-à-dire qu’elle est intégralement prise en charge par l’Assurance Maladie, sans avance de frais

La vaccination sauve chaque année 2 à 3 millions d’enfants dans le monde, mais 1,5 million meurt encore chaque année de maladies qui peuvent être évitées par cette simple prise en charge. C’est pour cela que l’UNICEF lance la campagne « Objectif 100 % d’enfants vaccinés » afin de protéger tous les enfants du monde en venant à bout des maladies évitables.
Un objectif 100% vital et réalisable. 

1 enfant sur 5 dans le monde n’a toujours pas accès à la vaccination.
Vu sur: https://www.unicef.fr/article/la-vaccination-sauve-2-3-millions-de-vies-par-agissez-avec-l-unicef

La vaccination est l'une des initiatives de santé publique les plus réussies. Chaque année, la vaccination permet d'éviter environ 2 à 3 millions de décès dus à la diphtérie, au tétanos, à la coqueluche et à la rougeole, maladies mortelles qui affectent de façon disproportionnée les enfants

DEMAIN : Face à l'émergence régulière de nouveaux variants de SARS-CoV-2, la recherche se concentre aujourd'hui sur la mise au point de vaccins dits « pancoronaviraux » capables de contrôler l'ensemble de ces variants, présents ou à venir, voire l'ensemble des coronavirus qui menacent l'espèce humaine, le VACCIN UNIVERSEL 

Les vaccins classique s font partie des bagages de la vie, la vaccination anti-Covid aussi, pandémie oblige. Nous devons nous adapter aux nouveaux virus en protégeant les enfants comme par le passé. Ignorer le risque chez les enfants est anti éthique, c'est une faute grave.

Source : 

 
#VACCINE3.0 + Grippe

Entretien avec le Pr Claire Mounier Vehier "le Cœur des Femmes"

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

"Le coeur de la femme est aussi instable qu'une goutte d'eau sur une fleur de lotus" Confucius

"Un coeur n'est juste que s'il bat au rythme des autres coeurs." Paul Eluard

Merci au Professeur Claire Mounier-Vehier d'avoir répondu présent pour https://medvasc.info/ . 

CMVEHIERClaire Mounier-Vehier est cardiologue. Diplômée en 1991 de la faculté de médecine de l'université de Lille 2, elle découvre les maladies cardio-vasculaires chez les femmes au CHU de Lille, et cette thématique ne la quittera pas. Nommée Professeur des Universités - Praticien Hospitalier en médecine vasculaire en 2003, elle est depuis 2005 chef du Service de médecine vasculaire et hypertension artérielle à l’Institut Cœur Poumon du CHU de Lille. Son engagement bénévole à la tête de la Fédération Française de Cardiologie Nord-Pas de Calais lui permet de mener des expériences pilotes en faveur de la santé cardio-vasculaire des femmes, en particulier celles en situation de précarité. Présidente de la Fédération Française de Cardiologie de 2015 à 2019, elle œuvre désormais pour faire partager à toutes les femmes qu’elles sont des actrices essentielles de leur santé.


La santé cardio vasculaire des femmes est sous estimée à toutes les phases clés de leur vie hormonale, c’est ce que l’on peut lire dans les missions du fond de dotation Agir pour le Cœur des Femmes (https://www.agirpourlecoeurdesfemmes.com/). Est-ce que vous pouvez nous en dire plus ?

Les maladies cardio-vasculaires ne sont plus réservées aux hommes. Maladies de l’environnement et du mode de vie, elles sont même devenues en 30 ans la première cause de mortalité chez les femmes, avec plus de 75 000 décès par an en France, ce qui reste encore trop méconnu. A âge égal, les femmes ont davantage de facteurs de risque traditionnels que les hommes, avec des artères plus fines et plus fragiles. Elles sont également soumises à des situations à risque cardio-vasculaires spécifiques, liées à leur vie hormonale dont: contraception, endométriose, âge des première règles, syndrome des ovaires polykystiques, grossesse et ménopause….


La maladie cardio-cérébro-vasculaire est la première cause de mortalité féminine et les femmes meurent plus de maladies vasculaires que les hommes ?

Sur le plan des maladies cardio-cérébro-vasculaires, il y a un réel déficit en termes de connaissances et de sensibilisation du grand public. Étant une maladie que l’on attribuait par le passé plutôt aux hommes, on ne s’imagine pas aujourd’hui qu’elles représentent la première cause de mortalité chez les femmes. Les raisons sont multiples : les femmes adoptent depuis de nombreuses années des comportements à risque avec en chef de file des malfaiteurs le tabac suivi de l’excès de cholestérol, du stress, de la sédentarité….. Elles ont parallèlement de moins en moins de temps pour s’occuper d’elles. Ce sont des maladies de l’environnement ! on ne le souligne pas assez. La prévention est essentielle, car 8 décès sur 10 pourraient être évités avec un meilleur repérage des facteurs de risque et la mise en place d’un parcours de soins cardio vasculaire & gynécologique.

Y a-t-il des signes particuliers de l’infarctus du myocarde chez la femme ?

Près de la moitié des femmes de moins de 55 ans victimes d’un infarctus du myocarde n’ont pas ressenti le symptôme classique des hommes, la douleur brutale en étau dans la poitrine irradiant le bras gauche et la mâchoire.

Les femmes doivent s’alerter face à d’autres symptômes, plus atypiques, encore méconnus et souvent associés surtout quand ils se répètent ou se prolongent :
  • une sensation d’épuisement ou de grande fatigue,
  • un essoufflement progressif à l’effort,
  • une oppression brutale dans la poitrine
  • une douleur aigue dans le haut du dos, entre les omoplates ou dans le cou
  • des palpitations,
  • des sueurs froides,
  • des symptômes digestifs récurrents : nausées, gêne ou brûlure gastrique…

Ces symptômes peuvent survenir lors des activités quotidiennes ou d’un stress psychologique. Ils peuvent aussi réveiller la nuit et être associés à une sensation d’angoisse, qui est souvent un bon signal d’alarme.

Les femmes doivent être particulièrement vigilantes lorsqu’elles cumulent plusieurs facteurs de risque cardio-vasculaire : tabac, inactivité physique, surpoids-obésité, stress, hypertension artérielle, diabète, cholestérol, contraception avec oestrogènes de synthèse…et doivent absolument se faire dépister.

Le fond de  de dotation Agir pour le Cœur des Femmes, dont vous êtes une des fondatrices a pour devise Alerter, Anticiper et Agir. Quelle est la vocation du Bus du Cœur des Femmes ?

Agir4


Le Bus du Cœur des Femmes
offre une prise en charge médicale gratuite aux femmes en situation de vulnérabilité. Il se positionne dans des lieux stratégiques de plusieurs villes de France pour aller à la rencontre de ces femmes. Ce bus équipé permet aux professionnels de santé de repérer les facteurs de risque cardio-vasculaire, les symptômes d’alerte quand ils sont présents, de faire un état des lieux sur le suivi gynécologique. Il donne aussi des conseils de prévention, de gestion du stress, d’alimentation, de sommeil, d’activité physique et aussi de proposer à ces femmes un suivi coordonné cardio-vasculaire &gynécologique, en partenariat avec les acteurs locaux. Si besoin, les femmes sont réinsérées dans un parcours de soin pour suivre certains facteurs de risques qui pourraient engendrer un accident cardio-vasculaire.

Au-delà du dépistage en lui-même, l’objectif de l’opération Bus du cœur des Femmes est de faire prendre conscience aux femmes qu’elles doivent prendre du temps pour elles et pour leur santé, apprendre à s’écouter et à écouter leur corps. Les étapes dans chaque ville sont aussi une formidable opportunité de décloisonner le soin entre la ville et l’hôpital, de fédérer des professionnels de santé ensemble sur le sujet de la santé des femmes tout en impliquant les villes et le tissu associatif

Quelles recommandations pour prendre soin de soi tout au long de sa vie de femme ?

Six consultations clés vont se succéder dans un parcours cardio-vasculaire & gynécologique jalonnant la vie d’une femme, le médecin traitant étant le chef d’orchestre de la prise en charge.


La consultation longue de la première contraception
La consultation de renouvellement de la contraception
La consultation pré conceptionnelle
La consultation du post-partum, à distance de l’accouchement
La consultation à la péri-ménopause
La consultation de suivi de la ménopause


A la préménopause, à la ménopause, quelles sont les recommandations actuelles quant à la prévention cardio vasculaire hormonale ? comment et quand proposer un traitement hormonal ?


Parmi les traitements symptomatiques de la ménopause, le traitement hormonal transdermique à base d’estrogènes naturels et de progestérone naturelle (en l’absence d’hystérectomie) est le plus efficace, avec une action démontrée sur la prévention de l’ostéoporose mais aussi sur les bouffées vasomotrices, les troubles de l’humeur et du sommeil, les douleurs articulaires. Prescrit moins de 10 ans après le début de la ménopause, chez des femmes de moins de 60 ans, symptomatiques sur le plan du climatère, il est également associé à une réduction de la mortalité cardio-vasculaire sur les études de cohortes prospectives. Néanmoins, il ne peut être prescrit à une femme ayant des antécédents d’accident cardiaque, cérébral, artériel ou veineux, ou d’antécédents néoplasiques gynécologiques d’où la nécessité de faire un bilan cardio-vasculaire et gynécologique avec la prescription.

Pour en savoir plus télécharger les recommandations « HTA, Hormones et femmes » de la Société Française d’HTA sur https://www.agirpourlecoeurdesfemmes.com/fonds-de-dotation/media/Consensus-d-experts-HTA-HORMONES-ET-FEMME


L’HTA chez la femme est elle aussi sous diagnostiquée. C’est aussi une maladie de l’environnement. Quels sont les facteurs de risque et les situations à risque de l’HTA chez la femme ?

Le tabac : il est l’ennemi n°1 de la femme.
La sédentarité : les femmes ne sont que 53% à atteindre les recommandations de l'OMS en matière d'activité physique 30 minutes d’activité physique par jour.
Le surpoids et l’obésité : en France, 44% des femmes de 18 à 74 ans sont en surpoids ou obèses (Etude Esteban, Santé Publique France, 2019).
Le stress psychosocial
La contraception avec oestrogènes de synthèse
La grossesse lorsque le placenta ne se développe pas correctement
La ménopause


Quelles sont les complications de l’HTA au décours de la grossesse ?

L’hypertension artérielle gravidique est une élévation anormale de la pression artérielle au cours de la grossesse. Elle apparaît après la 20ème semaine d’aménorrhée. Son diagnostic précoce et son traitement préviennent la survenue d'une pré-éclampsie. Présente dans 5 à 10 % des grossesses, elle doit être prise en charge rapidement après avoir été diagnostiquée, pour en limiter les conséquences.

L'hypertension artérielle survenant lors d'une grossesse est source de complications maternelles mais aussi fœtal pouvant mettre en jeu le pronostic vital de la mère et du foetus. Elle est aujourd’hui considérée comme un facteur de risque indépendant chez la femme.

Quels sont pour vous les recommandations que vous feriez à toutes les femmes pour prévenir les pathologies cardio-cérébro-vasculaires ?

L’hygiène de vie est très efficace pour se protéger : activité physique régulière, pas de tabac, alimentation saine riche en légumes-fruits et appauvrie en sel (5à 6 grammes par jour), gestion du stress, peu d’alcool (moins de 7 UI par semaine), sommeil réparateur (au moins 6 heures par nuit), pratique d’une sieste de 20 minutes si possible quotidienne… Il faut également savoir écouter son corps et reconnaître certains symptômes avant-coureurs et se faire dépister en présence de facteurs de risque, de symptômes d’alerte sans attendre et à l’entrée dans la ménopause.


Merci Claire d'avoir décrypté le "Coeur des Femmes" avec passion.GrandioseEssentialFantail size restricted

Vous être encore sceptiques ?

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

 “Un sceptique est un type qui, s'il rencontrait Dieu, lui demanderait ses papiers.” Edgard A Schoaff

“Les Sceptiques sont un caillou dans la chaussure de l'humanité en marche vers la crédulité.” Jean Dion


Doc : Our World Data, et @EricTopol
FJ46yB8UUAI4VKN
FJ5aK 4VcAQY Dj
FKKYs81VkAA 58q

#VACCINE3.0 + grippe

Focus troubles cognitifs

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

iconographie : Alois

"Alzheimer ... C'est un mal qui vole les coeurs, les âmes et les souvenirs.” Nicholas Sparks

Predictive role of atrial fibrillation in cognitive decline: a systematic review and meta-analysis of 2.8 million individuals, Yu Han Koh, Leslie Z W Lew, Kyle B Franke, Adrian D Elliott, Dennis H Lau, Anand Thiyagarajah, Dominik Linz, Margaret Arstall, Phillip J Tully, Bernhard T Baune, Dian A Munawar, Rajiv Mahajan, Predictive role of atrial fibrillation in cognitive decline: a systematic review and meta-analysis of 2.8 million individuals, EP Europace, 2022; euac003,
https://doi.org/10.1093/europace/euac003

Rôle prédictif de la fibrillation auriculaire dans le déclin cognitif : une revue systématique et une méta-analyse de 2,8 millions d'individus


euac003f7La fibrillation auriculaire est associée à un risque accru de troubles cognitifs. L'association avec la maladie des petits vaisseaux cérébraux et l'atrophie cérébrale secondaire à une cardioembolie et à une hypoperfusion cérébrale peut suggérer un lien plausible en l'absence d'AVC clinique. PROSPERO CRD42018109185.

Statin use and risk of dementia or Alzheimer’s disease: a systematic review and meta-analysis of observational studies, Olmastroni E et Coll,European Journal of Preventive Cardiology (2021) 00, 1–11 ,Elena Olmastroni, Giulia Molari, Noemi De Beni, Ornella Colpani, Federica Galimberti, Marta Gazzotti, Alberto Zambon, Alberico L Catapano, Manuela Casula, Statin use and risk of dementia or Alzheimer’s disease: a systematic review and meta-analysis of observational studies, European Journal of Preventive Cardiology, 2021;, zwab208, https://doi.org/10.1093/eurjpc/zwab208

Utilisation des statines et risque de démence ou de maladie d'Alzheimer : revue systématique et méta-analyse d'études observationnelles


zwab208f4
Ces résultats confirment l'absence de risque neurocognitif associé au traitement par statines et suggèrent un rôle potentiellement favorable des statines. Des essais cliniques randomisés avec une conception ad hoc sont nécessaires pour explorer cet effet neuroprotecteur potentiel.


The Role of Carotid Atherosclerosis in Alzheimer's Disease Progression, Silvestrini M et Coll, 
Journal of Alzheimer's Disease, vol. 25, no. 4, pp. 719-726, 2011https://content.iospress.com/articles/journal-of-alzheimers-disease/jad101968
Le rôle de l'athérosclérose carotidienne dans la progression de la maladie d'Alzheimer

Le but de cette étude prospective de 12 mois était d'établir si une sténose sévère de l'artère carotide interne est associée à une progression plus rapide de la déficience cognitive chez les patients atteints de la maladie d'Alzheimer (MA). Quatre cent onze patients atteints de MA ont bénéficié d'une échographie Doppler carotidienne extracrânienne. La réactivité cérébrovasculaire à l'hypercapnie a été mesurée au moyen de l'indice d'apnée (BHI) chez les personnes présentant une sténose carotidienne sévère à l'aide d'une échographie Doppler transcrânienne. L'état cognitif a été quantifié avec le Mini Mental State Evaluation (MMSE). Quatre-vingt-dix-huit patients avaient une sténose carotidienne sévère, 41 à droite (groupe 1) et 57 à gauche (groupe 2), tandis que 313 n'avaient pas de sténose significative (groupe 3). Les patients des groupes 1 et 2 ont montré une probabilité accrue par rapport aux patients du groupe 3 de développer une démence sévère (scores MMSE < 21) au cours de la période de suivi de 12 mois : OR 2,36 (IC 95 % : 1,14–4,87) et OR 4,90 (95 % IC : 2,65–9,04), respectivement (p < 0,05, analyse de régression logistique multiple). Une valeur BHI ipsilatérale à la sténose < 0,69 prédisait un score MMSE plus mauvais à 12 mois quel que soit le côté de la sténose. Ces résultats suggèrent que la sténose sévère de l'artère carotide interne peut être considérée comme un marqueur d'un taux de progression plus rapide du déclin cognitif dans la MA. Ils indiquent également que l'évaluation hémodynamique cérébrale pourrait être appliquée pour identifier les patients à risque plus élevé de déclincognitif rapide, qui pourraient bénéficier d'un traitement agressif,

H.-C. Li, P.-Y. Chen, H.-F. Cheng, Y.-M. Kuo et C.-C. Huang, "Visualisation in vivo de la vascularisation cérébrale chez les souris atteintes de la maladie d'Alzheimer par imagerie micro-Doppler haute fréquence", dans IEEE Transactions on Biomedical Engineering , vol. 66, non. 12, pp. 3393-3401, déc. 2019, doi : 10.1109/TBME.2019.2904702.In Vivo Visualization of Brain Vasculature in Alzheimer's Disease Mice by High-Frequency Micro-Doppler Imaging,https://ieeexplore.ieee.org/document/8666731


Les troubles cérébrovasculaires sont associés à la maladie d'Alzheimer (MA). L'analyse fonctionnelle de la vascularisation cérébrale nécessite une approche in vivo pour visualiser le flux sanguin dans le cerveau des petits animaux. Cet article propose une technologie d'imagerie micro-Doppler haute fréquence (HFμDI) pour cartographier le système vasculaire cérébral de la souris. Méthodes : HFμDI a utilisé un transducteur de 40 MHz avec une technologie d'imagerie par ultrasons ultrarapide qui a permis la visualisation in vivo du cerveau de la souris jusqu'à 3 mm de profondeur ; en outre, un diamètre de vaisseau minimal de 48 μm a pu être déterminé. Résultats : Les expériences sur les animaux ont déterminé que la densité des vaisseaux corticaux et hippocampiques chez les jeunes souris de type sauvage (WT) était similaire à celle des souris WT d'âge moyen. Cependant, par rapport à la densité des vaisseaux chez les souris WT d'âge moyen, celle chez les souris d'âge moyen atteintes de la maladie d'Alzheimer était significativement plus faible, en particulier dans l'hippocampe. L'observation in vivo de la vascularisation cérébrale a démontré l'efficacité de HFμDI pour l'étude préclinique de la MA, et une voie potentielle pour le diagnostic humain a été fournie.

Association Between Midlife Vascular Risk Factors and Estimated Brain Amyloid Deposition,Rebecca F. Gottesman et Coll, JAMA. 2017;317(14):1443-1450https://jamanetwork.com/journals/jama/fullarticle/2616396  
Association entre les facteurs de risque vasculaires de la quarantaine et le dépôt estimé d'amyloïde dans le cerveau

Les facteurs de risque vasculaire en milieu de vie sont-ils associés au dépôt d'amyloïde cérébral en fin de vie ?
Dans cett étude de cohorte prospective de 346 membres de la cohorte communautaire du risque d'athérosclérose dans les communautés (ARIC)–TEP sans démence, la présence d'au moins 2 facteurs de risque vasculaire en milieu de vie par rapport à aucun était significativement associée à un dépôt amyloïde élevé dans le cerveau (61,2 % contre 30,8 %). Il n'y avait pas d'association significative pour les facteurs de risque de fin de vie.  Ces résultats sont cohérents avec un rôle des maladies vasculaires dans le développement de la maladie d'Alzheimer.
alzzzz
Un nombre croissant de facteurs de risque vasculaire en milieu de vie était significativement associé à une SUVR (e tau-PET standardized uptake value ratios (SUVRs) amyloïde élevée ; cette association n'était pas significative pour les facteurs de risque de fin de vie.

The Alzheimer’s Disease Amyloid-Beta Hypothesis in Cardiovascular Aging and Disease: JACC Focus Seminar,Dimitrios A. Stakos et Coll , JACC, Volume 75, Issue 8, 3 March 2020, Pages 952-967  
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0735109720300632?via%3Dihub#!

1 s2.0 S0735109720300632 fx1 lrg1 s2.0 S0735109720300632 gr1Le continuum des effets cardiovasculaires et neurotoxiques des peptides Αβ
(A) Des peptides amyloïde-bêta (Aβ) 1-42 ont été trouvés dans les dépôts cérébraux parenchymateux et cardiaques et, dans une moindre mesure, dans les vaisseaux. Des dépôts composés de peptides Αβ1-40 ont été décrits principalement dans le cœur et les vaisseaux comprenant plusieurs lits vasculaires allant de : (1) les vaisseaux leptoméningés et corticaux dans l'angiopathie amyloïde cérébrale (CAA) ; à (2) la microvascularisation cérébrale ; (3) artères intracérébrales/cercle de Willis ; (4) artères carotides ; (5) aorte ; et (6) artères coronaires/extracérébrales. (B)Les dépôts Αβ cérébraux déclenchent un certain nombre d'événements impliqués dans le dysfonctionnement neuronal qui se manifeste cliniquement par un déclin cognitif et une démence progressive de type Alzheimer. Les dépôts cardiaques sont associés à un dysfonctionnement des cardiomyocytes. Le dépôt vasculaire d'Αβ induit des modifications fonctionnelles (rigidification vasculaire) et favorise l'inflammation vasculaire et l'athérosclérose. Les maladies cardiovasculaires induites par Αβ associées au vieillissement entraînent une hypoperfusion cérébrale, qui est un facteur de risque de démence vasculaire, d'Alzheimer ou mixte.

Les processus cellulaires et moléculaires liés au vieillissement, y compris l'inflammation de bas grade, sont des acteurs majeurs de la pathogenèse des maladies cardiovasculaires (MCV) et de la maladie d'Alzheimer (MA). Des études épidémiologiques rapportent une interaction indépendante entre le développement de la démence et l'incidence des maladies cardiovasculaires dans plusieurs populations, suggérant la présence de mécanismes moléculaires qui se chevauchent. L'accumulation de preuves expérimentales et cliniques suggère que les peptides bêta-amyloïde (Aβ) peuvent fonctionner comme un lien entre le vieillissement, les maladies cardiovasculaires et la maladie d'Alzheimer. Le dépôt vasculaire et cardiaque lié au vieillissement de Αβ induit une inflammation des tissus et un dysfonctionnement des organes, deux composants importants de l'hypothèse amyloïde de la maladie d'Alzheimer. Dans cette revue, les auteurs décrivent les déterminants du métabolisme de l'Aβ, résument les effets de l'Aβ sur l'athérothrombose et la dysfonction cardiaque

Le vieillissement est le facteur de risque le plus important pour le développement des maladies cardiovasculaires et de la démence. Pourtant, les mécanismes sous-jacents qui se chevauchent ne sont pas complètement appréciés.

L'Aβ, peptide induit par le vieillissement et signe distinctif de l'hypothèse amyloïde de la maladie d'Alzheimer, constitue un facteur de risque cardiovasculaire indépendant.

The Links between Cardiovascular Diseases and Alzheimer's Disease; Leszek J et Coll, Current Neuropharmacology, 2021, 19, 152-169,
 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32727331/

CN 19 152 F1
Carte des facteurs de risque de la maladie d'Alzheimer
La cause profonde de la maladie d'Alzheimer (MA) non héréditaire reste inconnue malgré des centaines d'études de recherche réalisées pour tenter de résoudre ce problème. Étant donné qu'une prophylaxie appropriée demeure la meilleure stratégie, de nombreux scientifiques ont étudié les facteurs de risque susceptibles d'affecter le développement de la MA. Il existe des preuves solides soutenant l'hypothèse selon laquelle les maladies cardiovasculaires (MCV) peuvent contribuer à la progression de la MA, car les maladies coexistent souvent. Par conséquent, un manque de critères diagnostiques bien définis complique l'étude de la relation entre la maladie d'Alzheimer et les maladies cardiovasculaires. De plus, l'inflammation accompagne la pathogenèse de la maladie d'Alzheimer et des maladies cardiovasculaires et n'est pas seulement une conséquence, mais également impliquée en tant que contributeur important à l'évolution des maladies. Il convient de noter que АроЕε4 s'avère être l'un des principaux facteurs de risque affectant à la fois les systèmes cardiovasculaire et nerveux. Selon des études épidémiologiques et d'association à l'échelle du génome, de nombreux facteurs de risque communs ont été associés au développement d'une pathologie liée à la MA. De plus, le risque de développer une MA et des maladies cardiovasculaires semble être augmenté par un large éventail de conditions et de facteurs liés au mode de vie : hypertension, dyslipidémie, hypercholestérolémie, hyperhomocystéinémie, microbiote intestinal/oral, activité physique et alimentation. Cette revue résume la littérature et fournit des liens mécanistes possibles entre les MCV et la MA. microbiote intestinal/oral, activité physique et alimentation. Cette revue résume la littérature et fournit des liens mécanistes possibles entre les MCV et la MA. microbiote intestinal/oral, activité physique et alimentation. Cette revue résume la littérature et fournit des liens mécanistes possibles entre les MCV et la MA.





Fairete un don ! 
Pourquoi donner ? 

5dc591fe6f446

Rappel : A ce jour les causes de la maladie d’Alzheimer restent encore mal connues. En revanche, il est établi qu’avant même l’apparition des premiers symptômes, les neurones sont affectés par deux types de lésions : les plaques amyloïdes que l’on retrouve entre les neurones, et la dégénérescence neurofibrillaire que l’on retrouve à l’intérieur des neurones. Ces deux lésions correspondent à des amas de protéines qui se forment lors du processus normal du vieillissement. Cependant, dans les maladies de type Alzheimer, ces protéines s’accumulent en beaucoup plus grande quantité.

Est-ce que les atteintes cardio vasculaires jouent-elles le rôle d'un accélérateur ? 


Parmi les facteurs de risque associés à l'Azheimer, les facteurs de risques cardiovasculaires: l’hypertension artérielle non traitée, les accidents vasculaires cérébraux, l’hypercholestérolémie, le diabète, le surpoids, l’obésité . Mais ce ne sont que des FDR qui n'entrent pas dans la génése de la maladie, ils sont potentiellement aggravants. 

Commentaire
Les atteintes cadio vasculaires sont souvent intriquées avec la maladie d'Alzheimer mais ne sont pas la cause directe. Ces affections sont des facteurs de risque associé. Pourquoi discuter de maladie vasculaire et de la maldie d'Alzheimer ? Parce que dans la vraie vie chaque fois qu'un patient est adressé pour un examen écho Doppler  des vaisseauc du cou et qu'il est porteur d'un début d'Alzheimer, les familles attendent beaucoup de ce examen quand il est focalisé sur les carotides. Ils repartent déçus car la désobstruction éventuelle d'une carotide ne va jamais régler le problème.
 
Les articles cités objectivent les points suivant  : 
 
- La FA est associée à un risque accru de troubles cognitifs mais sans lien de causalité
- A
bsence de risque neurocognitif associé au traitement par statines . Il est suggèré un rôle potentiellement favorable des statines....à démontrer
- La sténose sévère de l'artère carotide interne peut être considérée comme un marqueur d'un taux de progression plus rapide du déclin cognitif dans la maladie d'Alzheimer...à confirmer
- L'observation in vivo de la vascularisation cérébrale a démontré l'efficacité de HFμDI  (Doppler 40 Mhz) pour l'étude préclinique de la maladie d'Alzheimer est 
une voie potentielle pour le diagnostic humain a été fournie......à démontrer chez l'homme
- La présence d'au moins 2 facteurs de risque vasculaire en milieu de vie par rapport à aucun était significativement associée à un dépôt amyloïde élevé dans le cerveau....possible mais que faire ?
- Le chevauchement possible atteinte CV et maladie d'Alzheimer par l'intermédiaire des peptides bêta-amyloïde (Aβ), une hypothèse à développer 
-  Liens mécanistes possibles entre les MCV et la MA. microbiote intestinal/oral, activité physique et alimentation......
- Ces informations restent insuffisantes pour l'invention et le développement de stratégies thérapeutiques efficaces ; par conséquent, de nombreuses questions vitales restent sans réponse....piur l'intant !

Toutes ces données passionnantes pour l'instant ne sont pas associés à des progrès thérapeutiques et le lien entre atteinte vasculaire et Alzheimer reste discuté pour l'instant. Il faudrait suivre des Alzheimer dont le début de la maladie est très précoce avec un screening cardio vasculaire très précoce. Mais quoiqu'il en soit une prévention cardio vasculaire débutée précocémment dans toute la population est - elle indiquée afin d'agir tôt, que ce soit chez la femme et chez l'homme pour prévenir les atteintes cognitives ? 

Est-ce que le bien-être cardio-vasculaire, le contrôle des FDRCV, la prévention primaire puis secondaire  prévient des atteintes cognitives, la question reste posée ?  Qu'il existe un chevauchement entre ces deux types d'atteinte est probable...certainement ou peut être ?  Work in progress...à accélérer ! 

#VACCINE3.0 + grippe

EP + IR : danger

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

icono : Rein

"Mais c'est là, ça vous ensommeille
Au creux des reins.
Le mal de vivre
Qu'il faut bien vivre
Vaille que vivre."
Barbara

Kidney Disease Improving Global Outcomes (2012) Official Journal of the International Society of Nephrology Kdigo Clinical Practice Guideline for Anemia in Chronic Kidney Disease KDIGO Clinical Practice Guideline for Anemia in Chronic Kidney Disease. Kidney Int Suppl 2:1https://kdigo.org/wp-content/uploads/2016/10/KDIGO-2012-Anemia-Guideline-English.pdf

KIGOTEIN
embolie pulmonaire dans le lobe inferieur gauche artere pulmonaire bloquee par un caillot de sang angiographie thoracique 2dfd1ythttps://www.alamyimages.fr/photos-images/embolie-pulmonaire.html


Prognostic impact of acute kidney injury in patients with acute pulmonary embolism data from the RIETE registry
,Murgier, M., Bertoletti, L., Bikdeli, B. et al. Prognostic impact of acute kidney injury in patients with acute pulmonary embolism data from the RIETE registry. J Thromb Thrombolysis (2022). https://doi.org/10.1007/s11239-022-02633-5

30 532 patients consécutifs atteints d'EP aiguë ont été analysés. 3,6 % ont été classés à haut risque, 34,6 % à faible risque et les 61,8 % restants à risque intermédiaire de mortalité à 30 jours. Au départ, 26 % avaient une IRA. La présence d'IRA était associée à une augmentation significative des taux de mortalité chez les patients à faible risque (de 0,46 % à 3 %), à risque intermédiaire (de 5,4 % à 10 %) et à haut risque (de 9,4 % à 18 %) (p<0,001 pour tous). La présence d'IRA était également associée à un risque accru d'hémorragie majeure dans chaque sous-groupe.

PESI IRCIn summary, the evaluation of acute kidney injury status in patients with acute PE allows to better predict the 30-day mortality and bleeding rates in the three subgroups of risk stratification (hemodynamic instability, normotensive PE patients with a sPESI = 0, normotensive PE patients with a sPESI ≥ 1). Absence of AKI at PE baseline may improvethe safety of outpatient management for patients at low-risk.

Renal dysfunction improves risk stratificatio and may call for a change in the management of intermediate- and high-risk acute pulmonary embolism: results from a multicenter cohort study with external validation: Romain Chopard, David Jimenez, Guillaume Serzian, Fiona Ecarnot, Nicolas Falvo, Elsa Kalbacher, Benjamin Bonnet, Gilles Capellier, François Schiele, Laurent Bertoletti, Manuel Monreal, Nicolas Meneveau Chopard et al. Crit Care (2021) 25:57 https://doi.org/10.1186/s13054-021-03458-z 

Parmi 1943 patients (âge moyen 67,3 (17,1), 50,4 % de femmes), 107 (5,5 %) étaient décédés à 30 jours. La formule à 4 variables de modification du régime alimentaire dans les maladies rénales (eGFR MDRD4 ) a prédit la mort avec le plus de précision. Au total, 477 patients (24,5 %) avaient un DFGe MDRD4 < 60 ml/min. La mortalité observée était plus élevée pour l'EP à risque intermédiaire-faible et à haut risque chez les patients avec ou sans dysfonctionnement rénal. L'ajout de l'eGFR MDRD4information amélioration de l'ajustement du modèle, de la capacité discriminatoire et de l'étalonnage du modèle ESC. Les paramètres de reclassification ont été significativement augmentés, donnant une reclassification de 18 % de la mortalité prédite (p < 0,001). Les reclassifications prévues de la mortalité dans toutes les catégories de risque étaient les suivantes : 63,1 % du risque intermédiaire-faible au risque intermédiaire-élevé défini par l'eGFR, 15,8 % du risque intermédiaire-élevé au risque intermédiaire-faible défini par l'eGFR et 21,0 % du risque intermédiaire-élevé à haut risque défini par l'eGFR. La validation externe dans une cohorte de 14 234 patients éligibles du registre RIETE a confirmé nos résultats avec une amélioration significative de l'indice C de Harrell et des paramètres de reclassification.
INSUFRENEPPPP
In conclusion, the addition of eGFRMDRD4- derived renal dysfunction on top of the ESC prognostic algorithm led to significant risk reclassifications within the intermediate- and high-risk PE categories. The impact of riskstratification integrating renal dysfunction on therapeutic management for acute PE requires further studies.

Frequency and prognostic impact of acute kidney injury in patients with acute pulmonary embolism. Data from the RIETE registry☆Martin Murgier Laurent Bertoletti Michael Darmon Aurora Villalobos Manuel Monreal RIETE InvestigatorsInternational Journal of Cardiology 291 (2019) 121–126 https://www.internationaljournalofcardiology.com/article/S0167-5273(19)30125-1/fulltext

Un patient sur 3 à 4 atteint d'EP aiguë avait une IRA au départ. La présence d'IRA a prédit indépendamment la mortalité à 30 jours. Cette étude suggère que l'IRA pourrait mériter d'être évaluée comme facteur pronostique chez les patients atteints d'EP aiguë.

HGIEPEIRCT
Commentaire : 

Le premiere article nous rappelle la classification des stades de l'insuffisance rénale. Les trois autres nous montrent le rôle délétère de la présence d'une insuffisance rénale associée à l'embolie pulmoniare. Dès lors que l'EP est diagnostiquée , un controle biologique est systématique pour débuter l'anticoagulation, ou au moins dans les 24 h : NFS, plaquettes, créatinine et sa clairance, c'est médico-légal. La clairance va guider le choix de l'anticoagulation et donc le stade de l'insuffisance rénale. Les stades 1, 2, 3a et 3b autorisent tous les anticoagulants, AOD compris .A partir du stade 4 et surtout du stade 5, l'anticoagulation bien que absolument nécessaire et justifiée posera des probèmes. Dans l'étude de Murgier et Bertoletti (2022) , la répartition de l'insuffiance rénale des patients inclus : stade 1 (18%), stade 2 (5.3%) et stade 3 (1.8%); et 74% ne présentaient pas d'insuffisance rénale. Mais il faut ciobler l'insuffisance rénale selon le sPESI = 0, >/= 1 et les patients avec EP sévère.(cf tableau ci dessous) 

MUGNBERTLaurent Bertoletti a abordé ce problème dans la séance RIETE  au CFPV 2021 (Journal de Médecine Vasculaire, Tome 4- Octobre 2021, SUPPLEMENT N° 1, P.S1 à S90. RO5, )

  • L’existence d’une insuffisance rénale est un marqueur de mauvais pronostic :
  • Le risque de décès par EP ou hémorragie augmente avec la baisse de la clearance
  • L’existence d’une insuffisance rénale est puissant facteur de risque hémorragique
  • Le risque d’hémorragie majeure augmente avec le taux sanguin de créatinine
  • Le score RIETE a un rendement similaire au score VTE-BLEED pour prédire les hémorragies majeures
  • Le risque d’hémorragie majeure culmine en cas d’insuffisance rénale sévère, mais il existe une discordance majeure entre les deux principales formules d’évaluation du débit de filtration glomérulaire
  • A la phase initiale de l’EP, un tiers de patients ont une insuffisance rénale aiguë, cette fréquence étant associé à la gravité initiale de l’EP
  • La scintigraphie pulmonaire reste l'examen clé dans le diagnostic de l'EP chez l'insuffisant rénal  , on peut rajouter au stade 4 et 5 de l'insuffisance rénale 
  • La recherche d’une insuffisance rénale aiguë améliore la stratification pronostique (risque de décès multiplié par 2 en cas d’IRA, risque hémorragique <1% si pas d’IRA chez les patients avec sPESI=0)

Il est donc important de moduler le score de gravié  sPESI avec la fonction rénale surtout s'il on envisage un traitement de l'EP à domicile. Le statut rénal pouvant entraîner une contre indication au traitement à domicile. L'étude en cours VERDICT à l'initative de Patrick Mismetti est attendue avec impatience . Il sagit de valider les AOD en cas de MTEV et insuffisance rénale
 
VERDICTBERT
Merci à INNOVTE et à Patrick Mismetti, Laurent Bertoletti, Silvy Laporte de nous montrer la voie......"allez les VERTS" ! 

RIETE, toujours dans la boucle de l'excellence par l'immensité des données mises à disposition.
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/?term=RIETE&filter=years.2010-2022


Aniticoaguler les patients avec une insuffisance rénale au srade 4 et 5, c'est possible, calciparine, AVK, demain très certainement il y aura une place pour les AOD, mais WAIT !, attendons le "verdict de VERDICT" 
 
#VACCINE3.0 + grippe

Prévention MTEV en Médecine : actus

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

Icono alitement

"Les problèmes ne se résolvent pas sur la durée par des pansements, mais par leur prévention." Patrick Louis Richard

« Tout est poison, rien n’est poison, seule la dose compte. » Paracelse


Thromboprophylaxie pharmacologique chez les patients hospitalisés pour une affection médicale aiguë Pharmacological Thromboprophylaxis in Acutely Ill Hospitalized Medical Patients B. Kantor , G. Poénou , L. Plaisance , E. Toledano , Y. Mekhloufi , H. Helfer , S. Djennaoui , I. Mahé∗La Revue de médecine interne 43 (2022) 9–17
,https://www.em-consulte.com/article/1441053/thromboprophylaxie-pharmacologique-chez-les-patien
 
Excellente idée de réactuliser la prévention de la MTEV en Médecine ( ici hors cancer).
 
Les événements thromboemboliques veineux (ETEV) surviennent dans environ 50 % des cas au décours ou à la suite d’une hospitalisation, et sont une cause majeure de morbi-mortalité. Certaines études vont jusqu'à 60%.
 
Une thromboprophylaxie pendant 6 à 14 jours par traitement héparinique ou fondaparinux a démontré son efficacité dans la réduction du risque de survenue d’un ETEV chez les patients hospitalisés pour pathologie médicale aiguë avec réduction de mobilité.

Néanmoins, la recommandation de son utilisation a été progressivement rétrogradée, son bénéfice ayant été démontré principalement sur des événements dépistés par imagerie systématique. Par ailleurs, l’intérêt de la thromboprophylaxie prolongée après la sortie d’hospitalisation reste à démontrer.

A noter qu'effectivement les études comme MEDENOX et pour la plus récente APEX avec le bétrixaban , ont utilisé la recherche d'une TVP asymptomatique en phlébographie puis en écho Doppler. Aujourd'hui que ce soit en médecine ou en chirurgie la recherche de TVP asymptomatique est interdite dans la vraie vie. La Covid a réactualisé cette recherche mais sans réel succés.Que faire avec une thrombose asymptomatique? Vaste problème, non résolu à ce jour. Anticoagulé ou ne pat anticiagulé, si on anticoagule à quelle dose. Il est donc urgent de faire autrement. Une TVP proxiamle asymptomatique entaîne une risque de mortalité accru (HR7.63) , par contre pour les TVP distale asymptomatique on se sait  pas comme il est souligné dans cet article. De plus  
l’étude prospective contrôlée randomisée LIFENOX a posé la question de l’efficacité de thromboprophylaxie en milieu médical sur un critère clinique principal de mortalité Elle a comparé l’énoxaparine 4000 UI vs placebo pendant 10  +/6 4 jours chez 8307 patients. Aucune différence de mortalité toute cause à j30 n’a été observée dans le bars enoxaparine (Kakkar AK, Cimminiello C, Goldhaber SZ, Parakh R, Wang C. Low-Molecular- Weight Heparin and Mortality in Acutely Ill Medical Patients. N Engl J Med 2011;365(26):2463–72.). Pour les études à venir, des critères cliniques (probabilité clinique) , l'activation de facteurs de la coagulation,pourraient être la solution......

Les anticoagulants oraux directs n’ont été évalués que dans le cadre d’une thromboprophylaxie prolongée et n’ont pas de place actuellement dans la thromboprophylaxie en milieu médical.

En pratique, l’évaluation du risque d’ETEV et de saignement chez les patients en milieu médical est complexe. Des scores d’évaluation du risque d’ETEV et de saignement ont été construits, et sont à ce jour non validés.

Afin d’améliorer l’adéquation de la prescription de thromboprophylaxie, l’impact des différentes interventions a fait l’objet de plusieurs études avec des résultats variables. Le but de cette revue est de faire le point sur les indications de la thromboprophylaxie en milieu médical, avec les dernières donnéesdisponibles.

© 2021 Sociéte Nationale Française de Médecine Interne (SNFMI). Publié par Elsevier Masson SAS.

PREV TAVLes outils médicamenteux de la prévention de la MTEV en médecine
RECOPREVASHPREV ASH2Commentaire

Ecellent article qui fait une revue complète ce cete question hautement importante : merci  à Isabelle Mahé et à son équipe
 
La prévention de la maladie thromobo embolique veineuse (MTEV) en médecine doit être un réflexe , au cours d'une hospitalisation, au cours d'une infection ou inflammation aigue à l'origine d'une immobilisation. Mais il faut aller au delà, et à domicile pour des patients qui présentent la même histoire. Pour faciliter la décision on peut utiliser et cela est conseillé le  score de Padoue et ou du score Improve. 

PadoueImprChec-List de la Médecine Vasculoaire, Ed Doin 2020

Ces deux scores sont validés. Dans le domaine hospitalier, une alerte électronique est la meilleure solution pour ne pas oublier cette prévention . Idéalement lorsque l'on crée le dossier patient, si le risque veineux n'est pas évalué, le dossier devrait être bloqué L'extension de cette prévention est à sur-risque hémorragique, toutes les études l'ont montré. Mais dans la pratique au cas par cas cela reste possible si le risque hémorragique et rénal sont bien  évalués et régulièrement . Pour les patients à domicile , une prévention de 6 à 14 j est rarement réalisée, il y a encore beaucoup à faire dans ce contexte. Les AOD ont été en échec donc ne pas les utliser. Leur domaine reste la prévention de la MTEV en chirurgie. N'oublions qu'en  matière de prévention de MTEV en médecine , la compression médicale de classe 2 a sa place , mi bas  pieds ouverts touhours ou par bande Biflex. Pour les voyages en avion de plus de 6 h chez les patients à haut risque de  MTEV on precrivait une compression de classe 2, une HBPM  à dose préventive (au cas par cas)  quelques heures avant la vol le plus long, idem au retour, le tout associé avec une  hydratation , 1 l d'eau pour 6 h de vol. Mais depuis 3 à 5 ans nous sommes nombreux ( et sur une base totalemnt  empirique) à precrire du rivaroxaban 15 mg, 4 h avant le plus long vol, idem au retour. Attention aucune étude, aucune recommandation mais ça fonctionne, j'exerce "mon droit de transgression"  L'empirisme médical existe toujours, il faut toujours respecter pour cette option les contre indications rénales des AOD et les interactions médicamenteuses potentielles.
 
La prévention de la MTEV est souvent sur utilisée et aussi sous utilisée  en EPHAD. La prévention doit se baser sur le score de Padoue et tenir compte des FDR de MTEV chez les personnés âgées
 
FACRMTEAGELe score de Padoue reste décisionnel mais n'oublions pas aussi  l'indice de KATZ , > à 3

KATZhttp://campus.cerimes.fr/geriatrie/enseignement/geriatrie8/site/html/4_44_1.html


chrlson
charlson3
 
 
L'indice de comorbidité de Charlson peut aussi être utilisé pour modulet le choix d'une prévention de MTEV qui ne doit jamais être systématique : https://www.maeker.fr/fr/geriatrie/evaluations/charlson
 
 

HOMEDESNEIGES
Cetr indice de KATZ évalue la mobilité chez les personnes âgées. Une ou un patient âgé avec des facteurs de risque de MTEV, augmente son risque dès lors que sa mobilité se réduit. C'est dans ce type de circonstance que la prévention de la MTE s'impose, durée entre 6 et 14 j avec le respect des contre indications,  du risque rénal et du  risque hémorragique. Le Score de Charlson peut être aussi utilisé en le croisant avec le score de Padoue.

Sujet âgé en soins de suite ou long séjour

Il est plausible que les personnes vivant en institution aient un risque thrombotique élevé, en raison de l'âge et des comorbidités parfois nombreuses conduisant à une baisse parfois très importante de la mobilité. Toutefois, aucune étude randomisée comparant une méthode de prévention à l'absence de prévention (ou placebo) n'a été réalisée.

Les données disponibles sont issues de cohortes rétrospectives ou registres. Ainsi, l'incidence annuelle de la MTEV symptomatique chez les patients vivant en institution est de l'ordre de 1 % par année  ; cette observation n'incite pas à proposer (ni à évaluer) une thromboprophylaxie médicamenteuse.
L'ACCP 2012 suggère, chez les patients chroniquement alités à domicile ou en institution, de ne pas administrer de thromboprophylaxie .

En revanche, lorsque ces patients sont exposés à une affection médicale aiguë, le risque de développer une MTEV est de 1 à 2,4 %, risque comparable à ce que l'on peut observer en services d'hospitalisation en médecine . Dans ce contexte, l'ACCP ne propose aucune recommandation [15], contrairement au consensus Afssaps 2009 qui la propose ( Réf : Chapitre 79: Prévention de la maladie thromboembolique veineuse Francis Couturaud, traité de Médecine Vasculaire;, Ed Elesvier Masson, 2021)

A noter que la durée de vie n'est pas modifiée que ce soit en gériatrie ou en soins paliatifs. Pour le paliatif une prévention de la mTEV ne doit pas être systématique, cas par cas et pendant des durée de 6 à 14 jours.


Surveillance des plaquettes et HBPM : dans le cas d’un contexte non chirurgical, hormis les patients à risques, la surveillance des plaquettes n’est plus systématique. Un contrôle doit, tout de même, être réalisé à l’instauration du traitement (avant ou dans les 24h suivantes) et ne sera renouvelé qu’en cas de manifestation clinique évocatrice de TIH (aggravation ou nouvelle suspicion d’évènements thrombo-emboliques, lésion cutanée douloureuse au point d’injection, réaction anaphylactique systémique). Le risque de thrombopénie induite par l'héparine (TIH) est < 0.1% en prévention et en curatif en médecine. Par contre pour rappel en chirurgie ce risque est > 1% d'où la névessité d'in contrôle renforcé des plaquettes et régulier.
 
Lisez l'article d'Isabelle Mahé et Coll, c'est un mode d'emploi parfait de la prévention de la maaldie thrombo embolique veineuse en médecine . La Chapitre 79 du Traité de Médecine Vasculaire rédigé par Francis Couturaud est aussi à consulter.
 
#VACCINE3.0 + grippe

Statistiques : Aujourd'hui 414 - Hier 681 - Cette semaine 5135 - Ce mois-ci 19364 - Total 464001