Les propos qui sont tenus ici n’engagent que leur auteur. Les textes sont actualisés régulièrement et corrigés en cas d'erreur. Bonne visite

Ne déshabillez pas Pierre pour habiller Paul !

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .


"Qui provoque une pénurie, fait son beurre sur le dos des vaches à lait, qui en font tout un fromage" Serge Zeller

La folie HYDROHLOROQUINE et AZYTHROMICINE pourrait  faire courir aux patients qui ont besoin de l'un ou de l'autre de ne plus pouvoir se soigner. Risque de rupture. C'est le cas des patients atteints de Lupus, de Polyarthrite Rhumatoide, pour l'hydrochloroquine, la Mucoviscidose, les surinfections pulmobaires hors COVID-10 pour l'azythromicine.Alors du bon sens, prescripton médicale stricte ++++ réfléchie. Ben entendu le risque de rupture est faible mais on a déjà vu des pénuries en pharmacie.
 
Le plus simple la base de données des médicaments est à consulter pour les indications, les précautions à prendrs, les effets secondaires etc:  http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/affichageDoc.php?specid=65740799&typedoc=N
 
 

Hydrocloroquine , 2° épisode du 27/03/2020

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

  Le moyen d'être cru est de rendre la vérité incroyable." Napoléon Bonaparte

"Clinical and microbiological effect of a combination of hydroxychloroquine and azithromycin in 80 COVID-19 patients with at least a six-day follow up: an observational study Running title: Hydroxychloroquine-Azithromycin and COVID-19" 1IHU-Méditerranée Infection, Marseille, France, 27/03/2020. Au total, 80 patients avec COVID-19 confirmé ont été hospitalisés à la Méditerranée.  Au total, 80 patients avec COVID-19 confirmé ont été hospitalisés à la Méditerranée Infection University Hospital Institute (N = 77) et dans une unité temporaire COVID-19 (N = 3) avec dates d'entrée du 3 au 21 mars 2020. Tous les patients ayant reçu un traitement par hydroxychloroquine et azithromycine (16) pendant au moins trois jours et qui ont été suivis pendant au moins six jours ont été inclus dans cette analyse. L'âge médian des patients était de 52 ans (allant de 18 à 88 ans) avec un sex-ratio M / F de 1,1. 57,5% de ces patients avaient au moins une maladie chronique connue pour être un facteur de risque de la forme grave de COVID-19 avec l'hypertension, le diabète et les maladies respiratoires chroniques étant les plus fréquents. Le temps entre le début des symptômes et l'hospitalisation était en moyenne de cinq jours, la plus longue temps étant de 17 jours. 53,8% des patients présentaient des symptômes de LRTI et 41,2% avec URTI symptômes. Seuls 15% des patients étaient fébriles. Quatre patients étaient des porteurs asymptomatiques. le la majorité des patients avaient un score NEWS faible (92%) et 53,8% des patients avaient un TDCD compatible avec la pneumonie. La valeur moyenne du Ct de PCR était de 23,4.En conclusion, nous confirmons l'efficacité de l'hydroxychloroquine associée à l'azithromycine dans le traitement de COVID-19 et son efficacité potentielle dans la déficience précoce de contagiosité. Étant donné le besoin thérapeutique urgent de gérer cette maladie de manière efficace et médicaments sûrs et étant donné le coût négligeable de l'hydroxychloroquine et de l'azithromycine, nous estiment que d'autres équipes devraient évaluer d'urgence cette stratégie thérapeutique, à la fois pour éviter propagation de la maladie et de traiter les patients avant de graves complications respiratoires irréversibles prendre. Alors oui plus de patients que la pyblication précédente mais L’absence de randomisation, de double insu et de placebo dans le groupe témoin etc. (https://www.cnge.fr/conseil_scientifique/productions_du_conseil_scientifique/covid_19_y_t_il_une_place_pour_lhydroxychloroquine/)

Je vous laisse seul juge de ce qui est bien et de ce qui n'est pas bien, décret officiel aidant on peut utiliser ce protocole avec toutes le réserves habituelles. Faute de mieux, je pense qu'il faut le prescrire surout à la phase de début ++++., mais ce n'est que mon avis. La vraie vie nous confirmera ou pas cette efficacité, voie très inhabituelle de validation des médicaments, mais.....every thing is now possible ! 

 

 

On fait une petite pause, exit COVID-19, Bienvenue aux BEATLES

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

Voici un petit intermède léger et printanier, tandis que l’hiver semble vouloir relâcher sa morsure. Paul McCartney et John Lennon (The Beatles) ont écrit cette chanson au printemps 1966, GOOD DAY SUNSHINE, pour faire écho à la chanson « Daydream » des Lovin’ Spoonful. N’est-ce pas étonnant – et merveilleux – qu’un rayon de soleil ait ainsi le pouvoir de nous faire voir la vie du bon côté ?

Source : http://www.polyphrene.fr/2012/02/good-day-sunshine.html,  site créeé par Michel Dauzat, site de traduction de tous les tubes anglo saxons , traduction Michel Dauzat

Bonjour, Soleil 
Bonjour, Soleil, Bonjour, Soleil, Bonjour, Soleil

Il me faut rire, alors, la nuit venue
J’ai de quoi rire sans retenue
Je me sens bien ; ce qui m’égaye
C’est mon amour et le grand soleil

Bonjour, Soleil, Bonjour, Soleil, Bonjour, Soleil

Nous-nous promenons ; le sol est brûlant
Sous le soleil, chauffé à blanc

Bonjour, Soleil, Bonjour, Soleil, Bonjour, Soleil

Sous le feuillage, nous nous étendons
Je l’aime, elle m’aime, nous nous aimons
Elle se sent bien ; elle sait qu’elle est belle
Je suis si fier de vivre avec elle

Bonjour, Soleil, Bonjour, Soleil, Bonjour, Soleil

Tracking sanitaire ?

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

On en parle en France mais c'est une réalité en Chine, en Corée du Sud ,à  Singapour et en Israel. Il s'agit de surveiller initialement les déplacements à distance des  individus. Les moyens sont simples, le téléphone permet la géolocalisation , un bracelet électronique, des drones, pour les technologies actuellement utilisées. Dans le contexte du COVID-19, c'est le controle du confinement, c'est la surveillance des patients asymptomatiques. La discussion n'est plus de savoir si c'est possible ou non , c'est possible sans problèmes particuliers. Au delà de l'aspect purement technique il faut se poser la question de nos droits et prévenir tout dérapage. En période de fléau, que ce soit le terrorisme, aujourd'hui une pandémie sévère on est prêt à tout accepter, en se disant que ce sera pour un temps restreint. Détrompez vous cela peut s'installer définitivement. Pour notre sécurité on est prêt à accepter presque tout mais jusqu'à quel point ? La question reste posée. le risque s'il on prend le téléphone comme moyen de surveillance, on risque de résumer un être humain à son téléphone avec tous les secrets que vous lui avez confié, car la géo localisation c'est le point de départ ensuite......tout est possible. La télémédecine fait son entrée en force , initialement c'était un moyen de résoudre en partie les déserts médicaux, demain elle peut devenir la médecine à distance robotisée qui sera au coeur de votre coeur avec une restriction du médecin être humain. le totalitarisme informatique n'est pas une perspective agréable .Tout ceci nous rapproche de 1984 de Georges Orwell, publié en 1948. Dans ce ce livre on parle de  sociétés hypertotalitaires : elles ne contrôlent pas que la vie politique, mais également les moindres détails de la vie privée (il est même interdit d'aimer)."Non seulement la sphère publique est entièrement contrôlée, mais encore il ne reste plus aucun espace propice à la moindre intimité. Contrôle minutieux des pensées, négation de l'amour et de la sensualité par l'ensemble de la société, délation au sein de la famille, torture physique et morale, lavage de cerveau, destruction de la langue par la réduction continuelle du nombre de mots, parti unique, trucage de l'histoire, propagande, télésurveillance. Les hommes sont pires que des robots : ils n'ont plus la moindre humanité." (http://mensekhar.over-blog.com/article-1984-57063077.html). Alors oui c'est le cauchemar extrême, sans aucun doute. Un autre roman Le Meilleur des Mondes de Aldous Huxley (1932) nous donne une vision que nul ne peut imaginer  "Dans cette société, la reproduction sexuée telle qu'on la conçoit de nos jours a totalement disparu ; les êtres humains sont tous créés en laboratoire, les fœtus y évoluent dans des flacons, et sont conditionnés durant leur enfance. Les traitements que subissent les embryons au cours de leur développement déterminent leurs futurs goûts, aptitudes, comportements, en accord avec leur future position dans la hiérarchie sociale" https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Meilleur_des_mondesFort heureusement nous n'en sommes pas là , mais attention, le tracking sanitaire est un petit début, utile aujourd'hui  OUI, mais attention aux dérives vers plus de tracking, Nous ne sommes pas des robots. Les deux ouvrages cités sont cités chaque fois qu'il y a un risque de débordements vers une restriction des libertés et quand les apprentis sorciers ne sont pas loins.Soyons VIGILANTS !
 
le meilleur des mondes

Asymptomatique : signification exacte

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

"La tendance, chez nous, c'est... de faire l'économie du diagnostic et de monter en épingle la petite intuition géniale qui a surgi le matin même".Nicole Notat

En médecine, un symptôme (du grec συμπίπτω, « rencontrer ») ou signe fonctionnel est un signe qui représente une manifestation d'une maladie, tel qu'exprimé et ressenti par un patient. En général, pour une pathologie donnée, les symptômes sont multiples, mais parfois il peut ne pas y avoir de symptôme (la maladie ou le malade est dit dans ce cas asymptomatique ou porteur sain)
 
Concernant le COVID-19 , une ou un patient asymptomatique est soit une personne qui a été testée et qui est négative, soit une personne en excellente santé à priori, non testée mais porteuse (donc mystère). Valeurs du test : alors que les tests PCR positifs sont fiables à 100%, il n'en est pas de même pour les tests négatifs, fiables de 60 à 70% donc a refaire si symptomes, ce qui complique un peu les choses mais le plus important c'est la fiabilité des TESTS POSITIFS

Les asymptomatiques pour le COVID-19 on nous dit qu'ils sont nombreux, mais la majorité n'a jamais été testée et vous avez vu il persiste une incertitude en cas de test négatif.

Donc la solution dans cette histoire c'est un  TEST DE DEPISTAGE FIABLE, RAPIDE ,  d'utilisation large et non restreinte, ce qui permettra de diagnostiquer les vrais asymptomatiques, les porteurs "sains, pour l'instant" mais à CONFINER , sans test c 'est IMPOSSIBLE. 
 
Voici un contre exemple à ce qui se fait en France, je vous laisse lire puis réfléchir : 
L’Allemagne a augmenté le nombre des dépistages du Covid-19 à 500 000 par semaine, a déclaré ce jeudi un virologue. "La raison pour laquelle l’Allemagne compte si peu de décès par rapport au nombre des personnes infectées peut s’expliquer par le fait que nous faisons beaucoup de diagnostics en laboratoire", a expliqué au cours d’une conférence de presse Christian Drosten, un virologue de l’hôpital de la Charité à Berlin. "Nous effectuons un demi-million de tests chaque semaine en Allemagne", a-t-il précisé. L’Allemagne, pourtant fortement touchée par la pandémie provoquée par le nouveau coronavirus avec actuellement officiellement 36 508 cas répertoriés, ne compte en revanche que 198 morts de la maladie. De fait, ce pays connaît l’un des taux de mortalité des personnes souffrant du Covid-19 les plus faible au monde avec 0,5% alors qu’il atteint 5,2% en France et 7% en Espagne par exemple (https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-l-allemagne-effectue-desormais-500-000-tests-par-semaine-6792294)

CQFD.............
 
59887 IMG 30427 HR
 
 
 

Comme quoi rien n'est définitif dans ce bas monde !

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

"L'opinion publique est souvent une force politique, et cette force n'est prévue par aucune constitution" Albert Sauvy .

AUJOURD'HUI on encense les tous les acteurs de la Santé chaque minute, on les applauditl e soir avec raison, hier ces mêmes acteurs se battaient pour continuer d'exister face à des politques immatures et ce en 15 j. Que l'opinion soit versatile , on le sait depuis longtemps. La pandémie redonne du crédit à toutes les personnes, médecins et non médecins qui font lutte contre le COVID-19. La pandémie suscite la peur et la peur entrâine par effet de rebond un retour vers le systéme qui peut éteindre cette peur, en l'occurnace la médecine, l'armée en cas de guerre etc. C'est une attitude logique et attendue. L'opinion publique est liée au systéme médiatique qui la fait et la défait chaque jour. La force des images est un paramètre fort, plus que la parole L'opinion publique est retournée dans un sens ou dans un autre par des experts journalistes de tout bord qui cristallisent leurs discours forcément d'experts sur la peur. Les contacts actuels avec nos patients c'est d'abord la peur ambiante qui les suscitent et nous sommes là pour les  RASSURER, car "ce qu'ils disent à la TV, ça fait peur ! qu'ils nous disent ". Les sondages sont des machines "intelligentes" qui jouent avec et contre l'opinion sans cesse avec déléctations.Ce que pense 1000 personnes bien choisies et représentatives n'a que peu de valeur, peut être uniquement à l'instant "t". Mais à l'instant "t+1" vous aurez le contraire. la dynamique de l'opinion des politiques des autorités et des analystes de tout bord est le prototype de la question.L'opinion est mouvante, elle se déplace sans cesse, ils surfent tous sur la vague, la vague aujourd'hui c'est le COVID-19. et donc la peur. Prenez de la distanciation (aussi)  face à toutes les opinions quelles qu'elles soient et faites vous votre propre opinion TV et Radio en "OFF". Pour revenir sur la Santé et toutes et tous ses acteurs, souhaitons que le vent de l'opinion soit suffisemment important pour que l'on retouve la France avec le meilleur système de Santé au monde, ce qu'elle n'est plus aujourd'hui mais tout peut changer! Il faut avoir CONFIANCE dans toutes les actrices et les acteurs de SANTE .
Je vous conseille cet article pour aller plus loin:  (https://www.cairn.info/revue-hermes-la-revue-2014-3-page-88.htm#) CAIR.INFO, l'opinion publique (Nicole d'Almeida) 
EUEFbS2XQAIh7Ce.jpg
 
 

Groupe sanguin et Covid-19

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

                                       “Le sang est la sueur des héros.” S.G. Champion

Une étude Chinoise
  (https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.03.11.20031096v1) montre que le groupe sanguin O serait un atout contre le COVID-19. Leurs poumons ont mieux resisté . En fait, les groupes O éviteraient le virus quand il est porté par des personnes de groupe A ou B. Ces constats inspirent aujourd’hui des solutions face à l’épidémie : séparer soignants et patients de même groupe sanguin pour réduire les contaminations à l’hôpital mais aussi en administrant aux malades des anti-corps produits grâce ces facteurs biologiques (https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/le-billet-sciences-pourquoi-les-femmes-et-le-groupe-sanguino-resistent-mieux-au-covid-19_3864499.html) . la conclusion de l'article est assez clair , bien que ce soit une pré étude :  "
People with blood group A have a significantly higher risk for acquiring COVID-19 compared with non-A blood groups, whereas blood group O has a significantly lower risk for the infection compared with non-O blood groups, OR 0.680 , IC 0.599- Dans l'étude chinoise les femmes résistent mieux. 0.771)"  Pour l'instant il s'agit de constations, il faudra à l'issue de la pandémie reprendre toutes ces données , afin d'en retirer des applications pratiques pour demain .

Bien que ce soit pas lié il faut rappeler que le groupe O récidive moins en cas de maladie thrombo embolique veineuse que les autres groupes. 


Toutes les pandémies du fait du grand nombre de personnes atteintes suscitent des miliers d'articles scientifiques permettant des analyses multiples, très riches et pleines d'enseignements. S'il on fait une recherche sur PUBMED, avec le terme COVID-19, on retrouve ce matin 1518 articles publiés dans des revues référencées  et cela va continuer. Nous allons ainsi avoir une connaissance parfaite rétrospective pour le futur et en tirer des leçons.
 
Groupe 

Statistiques : Aujourd'hui 559 - Hier 1030 - Cette semaine 6086 - Ce mois-ci 22583 - Total 299841