Les propos qui sont tenus ici n’engagent que leur auteur. Les textes sont actualisés régulièrement et corrigés en cas d'erreur. Bonne visite

10 Mai 2020, Journée nationale des mémoires de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

"Cela semble toujours impossible, jusqu'à ce qu'on le fasse." "Être libre, ce n'est pas seulement se débarrasser de ses chaînes ; c'est vivre d'une façon qui respecte et renforce la liberté des autres." "La plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute." Nelson Mandela

Le président de la République française français, Jacques Chirac, avait décidé de faire du 10 mai la Journée commémorative de l'abolition de l'esclavage en métropole : l'occasion pour la France métropolitaine d'honorer le souvenir des esclaves et de commémorer l'abolition de l'esclavage.

Au-delà de l'abolition, la journée devrait engager une réflexion générale sur l'ensemble de la mémoire de l'esclavage, longtemps refoulée, pour la faire entrer dans notre histoire. L'occasion aussi de s'interroger sur la façon dont la mémoire de l'esclavage peut trouver sa juste place dans les programmes de l'école primaire, du collège et du lycée. La volonté également de développer la connaissance scientifique de cette tragédie. Enrichir notre savoir, c'est le moyen d'établir la vérité et de sortir de polémiques inutiles.

La date du 10 mai correspond à l'adoption par le Parlement, le 10 mai 2001, de la loi Taubira "reconnaissant la traite négrière transatlantique et l'esclavage".

Les Esclaves

Ils avaient dans les yeux;
Un peu de leurs pays, des lueurs du passé;
Les couleurs d'une terre, d'un visage fraternel
Arrachés dans les cris à des mains maternelles,
Ne laissant derrière eux que ruines et détresses;
Les souvenirs déchirants de leurs villages en flammes;
Embarqué par la force sur des vaisseaux marchands
Sous le joug et la trique de négriers infâmes;
Ils s’en allaient serviles des chaînes à leurs pieds;
Quand des jours sur la mer et quelques nuits sans lunes;
Ils arrivaient meurtris sur des rives inconnues;
et pour une pacotille, Amérique ou Antilles,
livrés les poings liées à des bourreaux iniques
Dans leurs regards perdus un nouvel horizon;
Celui des cannes à sucre et des champs de coton;
Des années de labeur et des vies de douleurs,
Bâtissant des fortunes au prix d'une infortune;
N'échappant à leurs maîtres, à la meute des chiens;
Qu'au seuil de la tombe, au terme du chemin;
Et dans un dernier souffle, dégagés des entraves;
N’ayant pour seule prière et pour uniques mots,
Enfin tu viens à nous, ô chère liberté !

Olivier HEBERT

SOURCE:https://www.journee-mondiale.com/11/journee-commemorative-de-l-abolition-de-l-esclavage-en-france-metropolitaine.htm

Dans le perspective du tracking .....

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

“L’ordinateur a de la mémoire mais aucun souvenir.” Anonyme 

Ce dessin résume tout, pas de commentaires superflus

SOURCE :https://www.les-bits.com/, le blog des bits

Mais  #1MASQUEPOURTOUS OUI! 

Reprise illustrée de l'école , lundi 11 Mai ou Mardi 12

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .


« NE VOUS DÉCOURAGEZ PAS,  C’EST SOUVENT LA DERNIÈRE CLEF DU TROUSSEAU QUI OUVRE LA PORTE. » PAULO COELHO

Ce dessin résume tout, pas de commentaires superflus

SOURCE : @JDTweetJD

Mais  #1MASQUEPOURTOUS OUI! 

COVID-19 : mise au point sur ce que l'on sait et ce que l'on ne sait pas

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

«Il y a des inconnus connus, c’est-à-dire des choses que nous savons que nous ne savons pas. Mais il y a aussi des inconnus inconnus, des choses que nous ne savons pas que nous ne savons pas.» Donald Rumsfeld

D'après une conférence à la ville de Strasbourg du  Pr Jean Sibilia, Immuno Rhumatologiste, Président de la Conférence des Doyens ,30 Avril 2020.

Plus de 10 000 articles scientifiques publiés en 4 mois, venant de Chine principalement mais aussi d'Europe et d'ailleurs, France comprise.

Stimulation majeure des scientifiques pour analyser ces données : le problèmes c'est qu'il s'agit  de connaissances additives et soustractives, la vérité d'hier n'est plus la vérité d'aujourd'hui. Ce ne  sont pas forcément des "Infoxs" , mais il s'agit d'une acquisition jour après jour à un instant "t"  qui donne des informations différentes.On apprend tous les jours ensemble à connaître ce virus, de même pour le traitement puis après demain pour la vaccination.

Les point forts de cette pandémie 


* Est ce que l'on peut assurer qu'il y aura une deuxième vague demain ? Personne ne peut le dire, personne ! On ne connaît pas la vie du virus, sa saisonnalité et les comportements des populations Par exemple les asiatiques ont l'habitude pour toutes épidémies, de  la protection, de la distanciation etc, que nous n'avons pas.
* En cas de deuxième vague notre systéme de santé ne la supportera pas.
* Sommes nous tous égaux par rapport à cette infection et notre capacité à la transmettre ? Il y a des facteurs de risque identifiés  : l'âge, le diabète, l'HTA, l'obésité, le risque Cardio-Vasculaire....Il y a aussi des facteurs individuels qui peuvent expliquer l'hospitalisation d'enfants entre 2 et 10 ans, 2% de l'ensemble des hospitalisations
* Retenons que cette affection est bénigne dans l'immense majorité des cas 85 à 90%, mais 10 à 15% de formes très sévères qui peuvent être à l'origine de décès même chez des gens bien portants.
* Les enfants : ils portent le virus avec une charge virale aussi importante que les adultes mais ils transmettent moins que les adultes sans savoir pourquoi. Dans la grippe les enfants sont le foyer majeur de contagion.
* Sommes nous protégés après avoir été COVID-19 + ?   On dispose  de données sur les  anticorps mais pas de données cellulaires qui sont les plus importantes, on sait que 2/3 des personnes inféctées par le virus ont des anticorps et 1/3 n'en n'ont pas.
* Ceux qui ont des anticorps sont ils protégés?  On ne sait pas
* Donc le passeport immunitaire n'est pas valide scientifiquement.
* Malgré le fait d'avoir des anticorps, les patients restent porteurs du virus et peuvent le diffuser, jusqu'à 6 semaines maximum et donc rester contagieux.
* Application par tout le monde des  MESURES BARRIERES  ,DISTANCES, MASQUES, LAVAGES des MAINS, ces mesures sont EFFICACES car c'est un virus respiratoire qui est projetté par le nez, la bouche.
* A t on des médicaments aujourd'hui ? Progrès techniques de réanimation, mais  pas de traitement antiviral efficace. Par contre, contre l'orage inflammatoire, évolution qui amène les patients en réanimation, on commence à avoir des traitements efficaces.
* A t on une vaccination ?  Non, pas avant la fin de l'année ou plus tard.
* On a besoin de gagner la confiance des gens , il faut rassurer la population par de la pédagogie simple et clair avec honnêteté et humilité, le virus tue, donc il génère de la peur, il faut essayer d'appaiser les patients mais aussi les engager à être disciplinés avec les mesures de protection.

MOTS-CLEFS : pandémie, inattendue, imprévisible, un virus qui tue, qui ne ressemble à aucun autre ,à l'origine d'une affection ubiquitaire , un virus qui  ne possède que 15 gènes, contre 30 000 dans le génome humain. Mais c'est un virus sévère, en effet les réponses aux questions qu'il soulève peuvent remodeler à la fois les soins de santé et la société dans son ensemble.


#1MASQUEPOURTOUS la base de la protection

Communiqué de l'Académie Française : Le covid 19 ou La covid 19 ?

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

"On se moque de moi quand je prête mon cahier disait Ludovic ; mais si Votre Excellence daignait me dicter l'orthographe des mots lettre à lettre, les envieux ne sauraient plus que dire : l'orthographe ne fait pas le génie."  La Chartreuse de Parme (1839) de  
Henri Beyle, dit Stendhal


Le 7 mai 2020
dico
Covid est l’acronyme de corona virus disease, et les sigles et acronymes ont le genre du nom qui constitue le noyau du syntagme dont ils sont une abréviation. On dit ainsi la S.N.C.F. (Société nationale des chemins de fer) parce que le noyau de ce groupe, société, est un nom féminin, mais le C.I.O. (Comité international olympique), parce que le noyau, comité, est un nom masculin. Quand ce syntagme est composé de mots étrangers, le même principe s’applique. On distingue ainsi le FBI, Federal Bureau of Investigation, « Bureau fédéral d’enquête », de la CIA, Central Intelligence Agency, « Agence centrale de renseignement », puisque dans un cas on traduit le mot noyau par un nom masculin, bureau, et dans l’autre, par un nom féminin, agence. Corona virus disease – notons que l’on aurait pu préférer au nom anglais disease le nom latin morbus, de même sens et plus universel – signifie « maladie provoquée par le corona virus (“virus en forme de couronne”) ». On devrait donc dire la covid 19, puisque le noyau est un équivalent du nom français féminin maladie. Pourquoi alors l’emploi si fréquent du masculin le covid 19 ? Parce que, avant que cet acronyme ne se répande, on a surtout parlé du corona virus, groupe qui doit son genre, en raison des principes exposés plus haut, au nom masculin virus. Ensuite, par métonymie, on a donné à la maladie le genre de l’agent pathogène qui la provoque. Il n’en reste pas moins que l’emploi du féminin serait préférable et qu’il n’est peut-être pas trop tard pour redonner à cet acronyme le genre qui devrait être le sien.

Commentaire
: on parle du virus et non de la maladie donc le COVID-19 ça se défend.

On devrait donc dire la covid 19, et #1MASQUEPOURTOUS

Chronique du jour, mon village 'free mask"

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

"Vous ne sortirez jamais d'ici étrangers ! Ce tombeau sera votre tombeau !" Astérix et Cléopâtre

"De la discipline ! De l'ordre ! Vous massacrerez suivant le réglement ! Je ne veux pas le genre fantaisie charmante !"Astérix et la Zizanie


Le déconfinement va être dur, dur....reconfinement en perspective si la situation du jour s'aggrave!

Ce samedi 9/05/2020 , je fais les provisions dans mon village  ou petite ville, mais elle a des airs de village (10 000 habitants) et ce que je vais vous raconter, c'est ...malheureusement vrai.

J'ai été effaré: 

* 70% des gens sans masque.
* Certains ont un masque mais au poignet, je fais une remarque, "ce n'est pas la place du masque", réponse "je le mettrai si je vois la police"
* D'autres ont un masque dans leur panier, à quoi ça sert,réponse "je l'ai mais je suis contre"
* Des commerçants sans masque (pas tous)  alors que la Mairie en a mis à la dispostion des commerçants
* Des masques au raz du nez mais la bouche est libre, pourquoi "c'est pour mieux parler"
* Des masques sous le nez , de la bouche au menton, ....no comment ! 
* Des attroupements avec un mix de personnes masquées et d'autres non ; mais comme on m'a dit devant mon regard insistant "on est cousins......." c'est vrai que le virus ne s'immisce pas dans les réunions familiales .....
* Je croise des voitures, une personne au volant ,seule , une sur deux porte un masque......qui quelque fois est enlevé dès que la personne sort de  sa voiture pour faire ses courses ...no comment !
* Question à une personne  qui n'a pas de masque, "je fais des allergies au masque et au cyprés",double peine
* Un ami très lettré , pas de masque et il me dit "j'ai tout lu à ce sujet, ça ne sert à rien".....
* J'ai remarqué en me promenant que les pigeons et les tourterelles étaient en groupe de moins de 10 ...no comment

* Autre anedcocte mais pas du jour, il faut noter la difficulté de compréhension des gens quand on fait allusion à des porteurs possibles COVID-19 asymptomatiques...réponse fréquente "ça n'existe pas, ils l'ont dit à la TV......si on est porteur c'est qu'on est très malade et si je rencontre quelqu'un que je ne connais pas , je m'en apercevrai tout de suite........."

Et on est encore en période de  confinement, qu'est ce que ça va être lundi matin, je pronostique un laissez aller total, une "libération" excessive. Je suis un peu angoissé par les patients que je dois voir lundi en consultation......

A noter qu'en Allemagne , ils évoquent aujourd'hui une reprise  possible du confinement si la population ne rectifie pas les choses : le respect des règles barrières.

Le bel exemple des autorités : 

EXkiKBnXQAEJRNq#1MASQUEPOURTOUS, c'est pas compliquer pourtant , en extérieur avec qui que ce soit, amis et familles

STOP-COVID : pour l'instant NON ! Mais.........

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

"La série TV US  "Person of Interrest" a été précurseur sur le tracking de la population"
 
"L'ère numérique, la vie privée doit être une priorité. Est-ce juste moi, ou la surveillance générale des services secrets est-elle obscure et scandaleuse?" Al Gore


personinterst

Suite à la pression exercée par l'opposition, un vote autour du "tracking" aura bien lieu à l’Assemblée nationale. En attendant son lancement prévu pour le 2 juin prochain, la CNIL  souhaite également des "garanties supplémentaires". Le gouvernement planche actuellement sur une application pour smartphone développée dans le cadre du projet Stop Covid. Dans un entretien pour Le Monde, Cédric O a confié que cette application, utilisable "sur la base du volontariat", permettrait d’alerter les français qui le souhaitent afin de savoir s’ils ont été en contact, pendant une certaine durée, avec une personne infectée par le Coronavirus. Plus concrètement, ce projet de tracking des malades permettra de "limiter la diffusion du virus en identifiant des chaînes de transmission". "L’idée serait de prévenir les personnes qui ont été en contact avec un malade testé positif afin de pouvoir se faire tester soi-même et si besoin d’être pris en charge très tôt, ou bien de se confiner", avait ainsi expliqué le secrétaire d’Etat au Numérique Cédric O pour Le Monde
Beaucoup,d'affaires à suivre avec le COVID-19, en voilà une de plus, donc affaire à suivre

Statistiques : Aujourd'hui 163 - Hier 1030 - Cette semaine 163 - Ce mois-ci 6311 - Total 725970