Les propos qui sont tenus ici n’engagent que leur auteur. Les textes sont actualisés régulièrement et corrigés en cas d'erreur. Bonne visite

COVID-19 et télémédecine

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

La France vient de découvrir la télémédecine , c 'est fantastique , c'est incroyable , ça change tout on ne verra plus de patient en consultation mais à distance, et en plus c'est un acte remboursé.
Il faut cependant nuancer les choses: 
- Tout d'abord on communique dèjà avec les patients par téléphones  avec  de plus des photos (acte côté et remboursé en Allemagne), par SMS, par mail. Tout ce ci ne peut concerner  que des patients que l'on connâit , que l'on suit, dont on a le dossier. Avec ces moyens relativement facile d'accès, ce n'est pas toujours aisé pour les seniors.
- J'insiste sur le préalable nécessaire de connaître les patients avant de dialoguer avec eux par le biais d'un écran.
- Le COVID-19 impose le CONFINEMENT, donc les patients doivent rester chez eux, toujours la même chose, la télé-médecine est un atout si le patient est l'un de vos patients , que vous ayez son dossier sous les yeux. Dans le cas contraire c'est NON !
- Un patient est un être vivant de chairs et d'os , l'écouter parler le voir, le sentir, le palper donnent des renseignements incommensurables, qu'on se le re dise !
Attention ce dogme est inaliénable ,on ne peut le transgresser.
En 2015 avec mon Maître le Pr Ch Janbon, Intrerniste, CHU Montpellier nous avons écrit un article sur la dérive de l'exercice de la médecine et la ratérfaction de l'examen clinique : "Hippocrate ils sont devenus fous.Notre ADN, c’est la clinique, seule capable de redresser les erreurs de la réflexion ! « L’odeur est l’âme subtile de la clinique. Son langage éveille obscurément, dans l’esprit du praticien, la première idée du diagnostic. C’est un moyen de sémiotique que l’on a employé dès les temps les plus anciens ». Les Odeurs du corps humain (1885), Ernest Monin. Si demain on passe outre l'examen clinique, on va droit dans le mur et la tête la première dans l'écran.
- Ourte le télémédecine il y a l'imagerie à distance, qui fonctionne notamment l'échographie à distance , dans les cas où il n'y a pas de médecin spécialisé en ultrasons, ça c'est génial et on le doit à l'équipe du Pr Ph Arbeille du CHU de Tours. Cette imagerie à distance est utilisée par les médecins impliqués dans les plaies et circarisation, ça fontionne très bien aussi , un exemple à La Réunion le réseau Géco-Plaies (https://appinwaves.fr/realisation/gecoplaies-telemedecine) . Mais n'oublions jamais les fondamentaux de la médecine, les oublier entarinera demin des risques dévastateurs. Alors oui pour la télémédecine quand c'est possible non pas sur le plan technique mais sur le plan clinique.

Pour Henri Poincaré « C'est avec la logique que nous prouvons et avec l'intuition que nous trouvons », tout est dit et bien dit. Enfin n’oublions pas la conclusion de la thèse de Laennec « magni facio soepius repetitam experientiam »,  ce que j'estime le plus, c'est l'expérience très souvent répétés.

 

D'où vient le VIRUS ?

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

   Pangolin : "Malais, penggoling, l'animal qui s'enroule, ce qu'il fait à la manière du hérisson"
   "La chauve-souris n'est pas un oiseau mais elle ne le sait pas et elle continue de voler et de  pondre des oeufs." Cavanna


Le nouveau virus SARS-CoV2 à l’origine de la maladie Covid-19 a été identifié en Chine en janvier 2020. Il fait partie de la famille des coronavirus
qui provoquent des maladies pouvant aller du simple rhume au syndrome respiratoire aigu sévère. On ne sait pas encore exactement d’où il provient mais la piste de l'origine animale est privilégiée .Le nouveau coronavirus SARS-Cov2 à l’origine de la maladie Covid-19 a été découvert pour la première fois en Chine, dans la ville de Wuhan. Les coronavirus sont une famille de virus affectant principalement les animaux. Certains infectent l’Homme et occasionnent le plus souvent des rhumes et des syndromes grippaux bénins. Des scientifiques affirment qu’il ressemble beaucoup à des coronavirus prélevés sur des chauve-souris. La chauve-souris serait probablement l’animal réservoir du virus. Toutefois, le virus retrouvé chez la chauve-souris ne peut pas se transmettre à l’homme. Le SARS-Cov2 aurait été transmis à l’homme par l’intermédiaire d’un autre animal également porteur d’un coronavirus ayant une forte parenté génétique avec le SARS-Cov2. Il s’agit du pangolin, un petit mammifère menacé d’extinction dont la chair, les os, les écailles et les organes sont utilisés dans la médecine traditionnelle chinoise. Des recherches sont en cours en Chine pour confirmer cette hypothèse. Source , copier/coller (https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/Fiche.aspx?doc=coronavirus-d-ou-vient-le-covid-19)

Le Pangolin est un mamifère retroiuvé en Chine et en Afrique, il s'agit d'un animal protégé.  Également appelés fourmiliers écailleux, les pangolins sont des mammifères insectivores édentés, dont le corps est plus ou moins totalement recouvert d'écailles. Leur morphologie les apparente aux oryctéropes et aux tatous.Classé dans la famille des Manidae, le genre Manis se subdivise en cinq sous-genres, composés de huit espèces.Le sous-genre Manis décline deux espèces :- Manis crassicaudata (pangolin indien) que l'on observe sur l'ensemble du sous-continent indien et au Sri Lanka ; - Manis pentadactyla (pangolin chinois) qui vit sur l'ensemble du sud-est asiatique depuis le Bangladesh jusqu'au Myanmar et dans le sud de la Chine .Source , copier/colle (https://www.futura-sciences.com/planete/definitions/animaux-pangolin-14174/) ; La pangolin est chassé pour ses écailles (qui ont une vertu curative et aphrodisiaque) et sa chaire.Ceci explique sont attractivié mais aussi il est à l'origine de traffics en tout genre. Ceci peut expliquer cela.

COVID-19 Explication des "COURBES"

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

Spanish flu death chart

"C'est pareil pour tout. On tire des lignes droites et la vie fait des courbes" Katherine Pancol
 




Vous avez pu voir dans de nombreux journaux les fameuses courbes d'évolution de la pandémie COVID-19. En fait il s'agit de deux courbes . La première représente le nombre de contaminations sans mesure préventive, avec un pic, largement au dessus du seuil de saturation du systéme de santé représenté par une ligne en point tillé.La deuxième émoussée reste en de ça des capacités de santé du fait de la mise place de mesures permettant de ralentir la propagation du virus. Les mesures mises en place peuvent être de 2 types, le CONFINEMENT total ou le DEPISTAGE SYSTEMATIQUE de la population comme en Corée , et CONFINEMENT des sujets positifs. En Italie et en France c'est le confinement qui a été choisi dans le but d'être opérationnel en fonction de nos capacités sanitaires. Mais pour la région de Mulhouse le confinement initial n'a aps été réalisée donc explosions du nombre de cas, qui n'ont pas permis de passer sous le seuil d'efficacité de la pandémie, d' ou  difficulté de traitement (pas assez de lits etc) et l'évacuation de patients par l'armée, espérons que le prolongement du confinement sera plus efficace. Voyons maintenant la deuxième figure  (bas de page) proche de la première, mais qui concerne la grippe espagnole sur Paris, New York, Londres et Berlin en 1918/1919. Rappelons que cette pandémie a fait de 20 à 50 millions de morts selon l'Institut Pasteur, et peut-être jusqu'à 100 millions selon certaines réévaluations récentes, soit 2,5 à 5 % de la population mondiale. Ce qui est intéressant c'est qu'en 2020 on a utlisé le même principe de graphiques qu'en 1918.Certes c'est le taux de mortalité, mais s'il on prend le profil de Paris il est superposable à la situation actuelle de la France.Etonnant non ! En fait on n'a rien inventé en 2020 et l'on s'est inspiré largement des travaux de 1918. L'histoire est un perpétuel recommencent....les leçons du péssé, ne jamais oublier ! 


"Le temps est une invention, ou il n'est rien du tout" Henri Bergson

COVID-19 : les répercussion sur notre société

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

"Il n'y a aucun mal à changer d'avis, pourvu que ce soit dans le bon sens" Winston Churchill

Une telle pandémie va avoir et a déjà eu des répercussions sur notre société : vol de masques , vol de gel hydro alccolique, vols de cabinets médicaux, bagarre dans les supermarchés, vol de pharmacies,cyberattaques des hôpitaux,  une partie de la population réfractaire au confinement (amendes et garde à vue) , exercice du droit de retrait non justifé etc. Cela tient à deux phénomènes importants qui conjugués aggravent la situation : crise sanitaire et crise économique, une véritable crise universelle. Rien n'a été anticipé. On le voit sur le plan médical avec une multitude de dysfontionnements sur lesquels nous ne reviendrons pas. Sur le plan économique, il y a un risque de récession à moyen terme (1% du PIB en 2020) .Les bourses chutes, beaucoup d'entreprises ont déjà des difficultés.Le télé-travail concerne surtout les cadres, les bas salaires sont sur le terrain et en plus non protégés le plus souvent. Des écarts vont se creuser dans la population, tout le monde ne va pas s'en sortir de la même manière. Bref ça va déjà mal et cela risque de s'amplifier. Le Président a tout mélangé CONFINEMENT avec  CONTINUER à TRAVAILLER avec le "en même temps" qu'il affectionne, nouvelle boulette. Le CONFINEMENT est à l'origine d'un coût majeur mais indispensable . Je ne re parlerai pas de l'affaire des masques, du manque de lits de réanimation , du manque de respirateurs, et de la fatigue des équipes médicales avec le stress en plus. Côté économie, déficit de 3% autorisé par la CEE.......on va flirter si tous les pays de la CEE sont dans ce cas là vers un gros crash. Alors que faire pour stopper cette machine infernale? Tout d'abord équiper correctement les médecins et leur donner le pouvoir de faire reculer le virus par des mesures adpatées. Que les scientifiques prennent les choses en main. Au niveau économique cela va être très difficile, nous avons montré notre vulnérabilité économique,mondialisation aidante, il va falloir repenser le travail, halte à la métropolisation du travail par l'augmentation du télé-travail par exemple. On assiste à une injection de plusieurs centaines de milliards de Dollars dans l'économie aux USA, la BCE injecte des milliards d'Euros. Jusqu'à quand ? La planche à billets va t elle résister ? Ne soyons plus dépendants notamment de la Chine pour l'industrie du médicament et d'autres choses. Faisons de l'Europe une nation solidaire et non une collection hétéroclyte d'états. Ne jetons plus les rapports à la poubelle. En 2006 Michel Barnier, a écrit un rapport pour l'Europe, Pour une Force Européenne de Protection Civile : EUROPE AID.Tout avait été anticipé , pandémie comprise, résultat poubelle. Nous avons besoin de politique qui ont une vision et qui anticipe. Dites à notre Président ,n'est pas de Gaulle qui veut ! 

" Le choix appartiendra à ceux qui comprennent" Aurélie Jean

COVID-19 : stress post - traumatique

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .


"Le stress modifie le tempérament d'une personne, il en fait un être désorienté." Amor Abbass

Tous les fléaux, les pandémies, les inondations, les cyclones, les attentats ,les violences physiques, les viols etc. entrainent une situation de stress majeur. Pour le COVID-19 c'est un panique syndrome post COVID, un syndrome post traumatique.Il concerne à la fois la population générale, les personnes en état de faiblesse, les porteurs sains et les malades mais aussi les équipes médicales, médecins compris . Selon l’Institut de veille sanitaire (InVS), l’enquête Santé mentale en population générale, menée en France métropolitaine entre 1999 et 2003, a estimé la prévalence instantanée d’un état stress post-traumatique (ESPT) complet à 0,7 %. Bien évidemment, la prévalence de stress post-traumatique est généralement très importante chez les populations victimes d’événements catastrophiques (pays en guerre, zones touchées par une catastrophe naturelle...). Elle peut concerner 25 à 75 % des victimes directes au cours de l’année qui suit l’événement et 5 à 40 % des membres des équipes de secours intervenus sur l’événement (Annabelle Iglesias, site doctissimo,Journaliste, @annabelle_iglss). En médecine vasculaire le panic syndrom post thrombotique est maintenant bien connue ( @SimonNoble) . Il s'agit d'un état qui se développe après une thrombose veineuse profonde et ou une embolie pulmonaire, il dure environ 1 an. Son traitement repose sur une approche psychologique mais aussi l'EMDR (eye movement desensitization and reprocessing) . Il s'agit d'une thérapie psycho neurobiologique basée sur la stimulation sensorielle. Recommandée par l’Organisation Mondiale de la Santé, elle aide les patients à "ranger" leurs mémoires traumatiques en cas de stress post-traumatique. Cette technique surprenante est venue en aide à beaucoup de rescapés des attentats du 13 novembre 2015 ,http://www.emdr-france.org, , Doctissimo.fr,A Sousa et  J Le Borgne). Un sydrome post traumatique va survenir après la pandémie, l'EMDR pourra être une solution. L' EMDR est possible skype, whatsapp et autres moyens de connection.
ns à distance. .Mais tout ceci sera après la période actuelle mais ce stress peut survenir rapidement pendant la pandémie.A ne pas sous estimer.Les derniers sondages (20/03/2020) montre que 84% des français sont très inquiets par le  Covid-19, le stress est en route....


"La nature est notre meilleur anti-stress" . Keeping-fight

COVID-19 et Vaccin

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .


"Les vaccins de la vie sur les bleus de nos coeurs ont la mélancolie des sols bémols mineurs." Hubert Félix Thiéfaine

Les vaccins représentent la meilleure façon de se prémunir contre des maladies potentiellement dangereuses : poliomyélite, coqueluche, rougeole, tuberculose, méningites, grippe… Soumis à de nombreux contrôles, ils sont fabriqués à partir d’agents infectieux rendus inoffensifs. La vaccination est capable de prévenir 28 maladies infectieuses, dont la grippe. ( https://www.leem.org) . Pour le COVID-19 c'est une urgence mais un peu moins urgent que le traitement dont nous avons parlé. PLusieurs équipes travaillent sur la mise au point d'un vaccin dans le monde entier. En France c'est l'Institut Pasteur qui en est le maître d'oeuvre.Mais il est souhaitable que tous les pays impliqué dnans cette recherche partage leurs informations. Le PARTAGE du SAVOIR est ma devise. Celles et ceux qui ne partagent pas le savoir doivent déménager dans une autre planète. A signaler que la majorité des grandes maisons d'édition scientifique dans le monde ont ouverts leurs portes avec des articles free en pdf, BRAVO et MERCI. J'ose espérer que les anti - vaccins, ces sombres crétins, ne vont pas apporter leurs réflexions néfastes et contre-productives.Le jour où le vaccin sera validé , efficace et sûr, nous aurons enfin une arme de prévention comme pour beaucoup d'autres maladies.Mais le traitement ,c'est une urgence au risque de me répéter.

"On ne lit pas, ni écrit de la poésie, parce que c'est joli. On lit et écrit de la poésie car on fait partie de l'humanité. Et l'humanité est faite de passion. La médecine, le droit, le commerce sont nécessaires pour assurer la vie, mais la poésie, la beauté, la romance, l'amour, c'est pour ça qu'on vit." Le Cercle Des Poètes Disparus - John Keating

Traitement du COVID-19 : où en est-on ?

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

"La maladie ne se guérit point en prononçant le nom du médicament, mais en prenant le médicament" Sankara

Aujourd'hui 21/03/2020, il n'existe pas de traitement dédié au  COVID-19, mais plusieurs pistes sont à l'étude. Mon propos n'est pas de détailler l'une ou l'autre des études mais d'expliquer comment une molécule devient un traitement sûr et efficace en médecine. Trois temps incontournables : RECHERCHE, DEVELOPPEMENT chez l'homme en 3 phases et enfin NAISSANCE du médicament . Lorsque la molécule é été testée in vitro et in vivo chez l'animal, sans problème on passe à l'évaluation clinique chez l'homme : Phase 1 (tolérance et pharmaco cinétique), Phase 2 (actvité biologique et recherche d'un effet thérapeutique (dose), Phase 3 (confirmation de l'effet thérapeutique) puis si tout va bien dépot du dossier d'enregistement , autorisation de mise sur le marché (AMM) puis commercilaisation. Tout cela se fait en moyenne en 10 ans. Dans le cas de COVID-19 on ne peut envisager un tel timing alors on est en train de tester des molécules connues (cf tableau) qui on une AMM pour des affections bien identifiées mais qui pourraient avoir une action thérapeutique vis à vis du COVID-19.L'une d'entre elle fait le buzz depuis le début : l'HYDROXY- CHLOROQUINE, anti-plaludéen associée à l'AZYTHROMICYN, unantibiotique.C'est le Pr Didier Raoult du CHU de Marseille qui est à l'origine de cette indication. Le Pr Didier Raoult, directeur de l’IHU de Marseille, a présenté les premiers résultats du test clinique à l’hydroxychloroquine réalisé sur 24 patients atteints par le coronavirus. Selon les premiers éléments, un traitement à l’hydroxychloroquine permettrait de réduire la charge, et les résultats sont encore plus prometteurs avec de l’hydroxychloroquine et l’Azithromycine, un antibiotique efficace contre les virus. Selon lui, la réduction de la charge virale est centrale dans la lutte contre le coronavirus, il milite pour que davantage de dépistages soient réalisés en France. Le gouvernement va étendre ce essai dans d’autres hôpitaux afin de vérifier son efficacité à plus grande échelle (https://www.20minutes.fr/sante).
Diagnostiquons et traitons, nous incite le Pr Raoult. Il s'agit là d'une attitude inédite. Les effets secondaires de ces deux molécules sont connues, leur utilisation est donc potentiellement  possible sous couvert d'une surveillance adaptée. Tout cela n'empêche pas les autres études de se poursuive. Je pense qu'il faut OSER le traitement du Pr Raoult car le temps presse et que l'on a rien d'autre d'efficace. Certes son expérience repose sur 26 patients et alors. Dans le même temps la FDA américaine sous la direction de D Trump (je suis anti Trump) valide et s'appropie de manière indécente l'Hydroxychroroquine dans le COVI-19 et donne son autorisation, gros coup de poker de Trump , ça passe ou ça casse ! Quelle sera la suite, bien malin qui pourra le dire mais vue l'évolution galopante et mortelle du COVID-29, il faut agir et suivre le Pr Raoult. A moins que vous ayez quelque chose d'autre à proposer maintenant . Au pire cela ne fonctionnera pas mais au moins on aura essayer. Attendons le feu vert des autorités de santé et ne faisons pas n'importe quoi ni n'importe comment mais le temps presse.Affaire à suivre, chaque heure nous améne son lot de mauvaises nouvelles. Attention pas de prescription de l' Hydroxychroroquine avant autorisation mais ça urge !  Il faut FONCER +++++
NEWS du 21/03/2010 : 
Fujifilm a décollé mercredi à la Bourse de Tokyo, après que les autorités chinoises ont déclaré qu'un médicament antigrippal développé à l'origine par le groupe japonais était efficace contre le nouveau coronavirus. La cote de l'action Fujifilm avait été suspendue au début de la séance à Tokyo, en raison d'un afflux d'ordres d'achat, avant de s'envoler de 15,42% à 5.238 yens, le plus haut niveau autorisé sur la séance, qu'il n'a plus quitté jusqu'à la clôture. Le ministère chinois de la Science et de la Technologie a affirmé mardi que des essais cliniques sur favipiravir - le principe actif du médicament antigrippal Avigan de Fujifilm - avaient donné de «très bons résultats» pour traiter le Covid-19 (Figaro Economie). Nouvelle étude canadiene qui débute avec la Colchicine (https://www.cbc.ca/news/canada/montreal/montreal-heart-institute-study-colchicine-1.5506930)
News du 26 03 2020 : L'Espagne et les États-Unis tentent un traitement inventé il y a un siècle; la transfusion plasmatique directe de personnes convalescente de l'infection à des malades graves.
tableau traitement 

"L'hypothèse est le chemin qui conduit à la science" Victor Cherbuliez 

 

Statistiques : Aujourd'hui 43 - Hier 875 - Cette semaine 1660 - Ce mois-ci 11984 - Total 533396