Les propos qui sont tenus ici n’engagent que leur auteur. Les textes sont actualisés régulièrement et corrigés en cas d'erreur. Bonne visite

FREEDOM Covid-19

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

" Ce qu'on cherche, on le trouve." Sophocle
 
Anticoagulation in Patients With COVID-19: JACC Review Topic of the Week,Michael E. Farkouh, Gregg W. Stone, Anuradha Lala, Emilia Bagiella, Pedro R. Moreno, Girish N. Nadkarni, Ori Ben-Yehuda, Juan F. Granada, Ovidiu Dressler, Elizabeth O. Tinuoye, Carlos Granada, Jessica Bustamante, Carlos Peyra, Lucas C. Godoy, Igor F. Palacios, and Valentin Fuster,J Am Coll Cardiol. 2022 Mar, 79 (9) 917–928,https://www.jacc.org/doi/10.1016/j.jacc.2021.12.023 Accès Libre

Anticoagulation chez les patients atteints de COVID-19

Les résultats cliniques, de laboratoire et d'autopsie soutiennent une association entre la maladie à coronavirus-2019 (COVID-19) et la maladie thromboembolique. L'infection aiguë au COVID-19 est caractérisée par une réactivité des cellules mononucléaires et une pan-endothélialite, contribuant à une incidence élevée de thrombose dans les gros et petits vaisseaux sanguins, artériels et veineux. Des études observationnelles et des essais randomisés ont cherché à savoir si l'anticoagulation à pleine dose pouvait améliorer les résultats par rapport à l'héparine à dose prophylactique. Bien qu'aucun bénéfice de l'héparine thérapeutique n'ait été trouvé chez les patients gravement malades hospitalisés avec COVID-19, certaines études soutiennent un rôle possible de l'anticoagulation thérapeutique chez les patients ne nécessitant pas encore de soutien en unité de soins intensifs. 

Points forts

• Les résultats cliniques, de laboratoire et d'autopsie soutiennent une association entre le COVID-19 et la maladie thromboembolique.
• Les essais randomisés n'ont pas démontré de bénéfice pour l'héparine à dose complète chez les patients gravement malades atteints de COVID-19.
• Chez les patients non gravement malades atteints de COVID-19, les preuves soutiennent une augmentation des jours de soutien sans organe avec l'héparine à dose complète par rapport à l'héparine à dose prophylactique, bien qu'avec une augmentation des saignement

L'étude
fx1 3
FREEDOOMM
Essais cliniques randomisés terminés
SYNTHESE
 
ETUDESRANDO1ETUDESRANDO2ETUDESRANDO3ETUDESRANDO4
Bien que les études observationnelles aient suggéré un avantage pour l'utilisation de l'anticoagulation, le manque de preuves rigoureuses établissant le régime d'anticoagulation optimal a entraîné des pratiques d'anticoagulation variables par les médecins et les institutions chez les patients atteints de COVID-19. Le choix optimal de l'anticoagulant, le dosage et la durée du traitement ne sont toujours pas bien compris plus de 18 mois après le début de la pandémie. Les études observationnelles n'ont pas non plus été en mesure d'établir si la sélection de régimes d'anticoagulation spécifiques devait être adaptée en fonction des facteurs de risque cliniques ou biologiques affectant le pronostic. Plusieurs essais randomisés à grande échelle ont ainsi été lancés pour déterminer l'efficacité et l'innocuité relatives de différentes stratégies d'anticoagulation chez des patients atteints de COVID-19 à des risques variables

L'essai FREEDOM COVID-19 Anticoagulation est une étude comparative de sécurité et d'efficacité multicentrique, ouverte, mondiale, randomisée et de grande puissance évaluant différents régimes d'anticoagulation chez des patients hospitalisés non gravement malades atteints de COVID-19. À ce jour, près de 3 000 patients ont été randomisés, nombre total programmé 3600. L'un des principaux atouts de l'anticoagulation FREEDOM COVID-19 est qu'il est suffisamment puissant pour détecter des différences significatives dans les événements cliniques avec une conception fréquentiste et sans se fier à une échelle ordinale de gravité des symptômes/événements. L'achèvement de l'essai FREEDOM COVID-19 Anticoagulation et d'autres études en cours est essentiel pour déterminer si l'anticoagulation à dose thérapeutique offre un avantage d'efficacité supplémentaire dans la réduction des événements thrombotiques, la prévention de l'intubation, ou améliorer la survie par rapport à l'anticoagulation à dose prophylactique chez les patients hospitalisés non gravement malades atteints de COVID-19, et pour évaluer l'ampleur de l'augmentation progressive inévitable des saignements due à l'anticoagulation à dose complète. De plus, l'essai FREEDOM COVID-19 Anticoagulation permettra de déterminer si l'apixaban est supérieur à l'un ou l'autre des régimes d'énoxaparine. L'essai FREEDOM COVID-19 Anticoagulation a une représentation significative d'Amérique du Nord et du Sud ainsi que d'Europe et d'Asie. Ainsi, les résultats devraient être informatifs pour une représentation diversifiée des pratiques dans divers systèmes de prestation de soins de santé. l'essai FREEDOM COVID-19 Anticoagulation permettra de déterminer si l'apixaban est supérieur à l'un ou l'autre des régimes d'énoxaparine.. L'essai FREEDOM COVID-19 Anticoagulation a une représentation significative d'Amérique du Nord et du Sud ainsi que d'Europe et d'Asie. Ainsi, les résultats devraient être informatifs pour une représentation diversifiée des pratiques dans divers systèmes de prestation de soins de santé.

Commentaire

Cet essai qui arrive à son terme nous dira enfoi quelle est la meilleure prévention de la MTEV chrez les patients Covid-19 hospitalisé graves.Pour les patients en réanimation, la prévention de la mTEV se fait par une HBPM préventive. Il régne une incetitudes pour les patienst hospitaliséds "graves" : HBPM préventive ou curative ou à dose intermédiare. Par contre pour les patients hospitalisés en médecin mais "non graves", pravrion HBPM préventive.

Mais depuis Septembre 2021 nous attendons les résultats de Covi-Dose......il reste encore des patients Covid mais peut être pas pour longtemps ce que tout le monde souhaite .....NANCY, nous avons un problème .......

#VACCINE3.0 + grippe

Journée Mondiale du Lymphœdème : 6 Mars 2022

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

 “La force qui est en chacun de nous est notre plus grand médecin.” Hippocrate
 
Rédaction : Marlène Coupé ,Médecin Vasculaire bénévole, Membre Fondateur , Chargée de communication AVML

La Journée Mondiale du Lymphœdème
 
est un événement mondial qui a pour but de faire sortir d'un anonymat subit les maladies du système lymphatique.

Depuis plusieurs années, l'Association Vivre Mieux le  Lymphœdème et ses bénévoles proposent des activités et des campagnes de communication qui participent à la diffusion de la connaissance du Lymphœdème, et à la prise en compte de ses conséquences sur le quotidien des patients.

A lireAVML

avvmmllPour le 6 mars 2022, nous proposons d'amplifier le mouvement en utilisant au mieux les réseaux sociaux.VOUS POUVEZ PARTICIPER A LA REUSSITE DE CETTE ACTION
Le fil rouge de cette démarche sera “Le lymphœdème, mon quotidien, mon fardeau, ma bataille”.

Nous avons à cette occasion, publié un manifeste qui permettra de présenter à un large public la nature de cette maladie chronique, le combat que nous menons à chaque instant pour vivre mieux et les contraintes qu'elle nous impose. En cliquant sur ce lien, MesOpinions, tous ceux qui y participeront pourront signer ce manifeste de manière anonyme. MesOpinions

Nous vous invitons donc à le diffuser, à partir du 1er mars 2022, auprès de vos bénévoles, de vos adhérents et de vos réseaux.

N'hésitez pas à l'envoyer aux professionnels de santé (médecins, Kinés, Pharmaciens, infirmières, orthésistes...) qui agissent pour le Lymphoedème sur votre territoire.
Pensez aussi à vos partenaires institutionnels (par exemple ARS) ou associatifs (par exemple Ligue contre le Cancer régionale).

Un nombre significatif de signatures de patients, d'aidants, de professionnels et d'anonymes, nous permettra de montrer dans nos actions et nos démarches institutionnelles, qu'une maladie, même rare, impacte de nombreuses personnes.

Si vous le souhaitez, accompagnez le du témoignage du fardeau du Lymphoedème dans votre quotidien.
Vous pouvez facilement en cliquant dans le manifeste sur "Partager avec vos amis", l'envoyer via Facebook, Whatsapp, Twitter, Linkedin ou encore par email.

Pour amplifier cette démarche, invitez les à signer le Manifeste et ajouter les hashtags suivant:
#wld2022 #worldlymphedemaday2022 #avml

Merci pour votre participation !

Nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux, où l'Association Vivre Mieux le Lymphoedème publie très régulièrement.

FACEBOOKINSTAGRAMTWITTER et www.avml.fr

Nous espérons que vous serez nombreux à répondre à ce manifeste.

Amitiés

Le groupe support de communication 

petition img 171056 fr

A l'attention des patients, des pair-aidants, des professionnels de santé et toutes personnes intéressées par les maladies lymphatiques

Le manifeste

Certaines maladies sont visibles, et pourtant vous ne saurez pas lui donner un nom. Alors le visible devient invisible.


La 7ème Journée Mondiale du Lymphœdème aura lieu le 6 mars 2022


L’objectif de cette journée est d’attirer l’attention du grand public, des professionnels de santé et des décideurs sur cette maladie et sur la vie quotidienne des personnes atteintes de lymphœdème.


Aidez-nous en signant le manifeste pour qu’enfin il y ait une réelle reconnaissance de cette maladie chronique.


Le LYMPHŒDÈME


Le lymphœdème est un problème de santé mondial qui affecte plus de 250 millions de personnes et environ 200 000 personnes en France.


Le lymphœdème est une maladie chronique et évolutive du système lymphatique. Il est caractérisé par une augmentation de volume des membres ou de toute autre partie du corps atteinte.

JIMR Lymphoedeme primaire 11.02.2021 768x543

Il peut être d’origine primaire (Maladie Rare) ou secondaire le plus fréquemment, consécutif à des traitements pour un cancer.


Il touche les enfants et les adultes.


Le lymphœdème peut entraîner des déformations physiques importantes, une invalidité et des complications mettant la vie en danger mais également causer des fardeaux psychologiques et économiques.


A ce jour, beaucoup de problématiques demeurent :


  • Parcours du combattant pouvant aller jusqu’à plusieurs années pour avoir un diagnostic
  • Difficulté voire impossibilité pour trouver une prise en charge spécialisée(adaptée)
  • Incompréhension de cette maladie et de son impact sur la vie de ces malades :

        - Répercussion sur la santé
        - Handicap physique et psychique
        - Altération de l’image corporelle
        - Qualité de vie fortement réduite
        - Epuisement par le traitement à vie
        - Douleurs quotidiennes
        - Retentissement sur la vie professionnelle ou scolaire
        - Retentissement financier : reste à charge important de l’ordre de 101€/mois
        - Retentissement sur la vie sociale : isolement, rejet, dépression
 
Mon lymphœdème me demande un travail quotidien qui nécessite du temps et de l’énergie (30 à 45 minutes en moyenne par jour)

Le matin


  • Je dois enlever les bandages qui maintiennent mon œdème durant la nuit
  • Je dois les rouler et les ranger
  • Je prends soin du membre atteint d’un lymphœdème pour éviter une infection
  • Je dois enfiler rapidement le ou les vêtements de compression, que je porte toute la journée
Le soir

  • Je dois enlever mes compressions
  • Je prends soin de ma peau
  • Je dois remettre en place les bandages que je porterai durant la nuit
  • Je dois chaque jour laver contention et compression que je porte nuit et jour

Régulièrement

  • Je dois organiser mon emploi du temps pour faire des soins chez un kinésithérapeute et avoir un suivi médical
  • Je dois continuer à faire de l’activité physique
  • Je dois m’organiser avec mon employeur pour adapter mon poste aux contraintes ou au handicap généré par mon lymphœdème


Je dois continuer à m’occuper de moi, de ma famille et de toutes mes activités sociales et professionnelles, afin que le fardeau produit par mon lymphœdème ne dirige pas ma vie.


Nous soutenons cette journée pour rendre visible cette maladie.


Soutenez-nous pour que notre voix et nos actions portent.
Il est impératif de faire connaître le poids des difficultés quotidiennes qu’entraîne cette maladie chronique.

Mobilisez-vous pour que des actions soient mises en place : 
  • Obtenir un diagnostic précoce et un parcours de soin homogène
  • Meilleure prise en charge financière du lymphœdème
  • Formation des professionnels de santé
  • Reconnaissance de la maladie par les pouvoirs publics
  • Développement de recherche sur de nouveaux traitements

    world lymphedema day

Notre site Web ICI
Nous sommes sur FACEBOOK
Nous sommes sur INSTAGRAM
Nous sommes sur TWITTER

Infos
https://medvasc.info/1299-le-patient-expert
https://medvasc.info/1423-fiche-patient-%C5%93d%C3%A8me-des-mi
https://medvasc.info/1249-lymphoed%C3%A8me-actualit%C3%A9
https://medvasc.info/1296-chirurgie-du-lymphoed%C3%A8me-r%C3%AAve-ou-r%C3%A9alit%C3%A9
https://medvasc.info/1437-pressoth%C3%A9rapie-lymph%C5%93d%C3%A8me
https://medvasc.info/1260-le-drainage-lymphatique-manuel-est-ce-que-%C3%A7a-marche-vraimen-t

Dysplasie Fibromusculaire : 1000

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

"Disséquer le corps humain, c'est détruire sa beauté ; et pourtant, par cette dissection, la science arrive à y reconnaître une beauté d'un ordre bien supérieur et que la vue superficielle n'aurait pas soupçonnée." Ernest Renan

The European/International Fibromuscular Dysplasia Registry and Initiative (FEIRI)-clinical phenotypes and their predictors based on a cohort of 1000 patients,Marco Pappaccogli et Coll 
European/International FMD Registry and Initiative (FEIRI), & Working Group ‘Hypertension and the Kidney’ of the European Society of Hypertension (ESH) (2021). The European/International Fibromuscular Dysplasia Registry and Initiative (FEIRI)-clinical  1000 patients. Cardiovascular Research, 117(3), 950-959. https://doi.org/10.1093/cvr/cvaa102

Les phénotypes cliniques du Registre et de l'Initiative européenne/internationale sur la dysplasie fibromusculaire (FEIRI) et leurs prédicteurs basés sur une cohorte de 1000 patients

Objectifs : Depuis décembre 2015, le registre européen/international de la dysplasie fibromusculaire (DFM) a inscrit 1022 patients de 22 pays. Nous présentons leurs caractéristiques en fonction du sous-type de maladie, de l'âge et du sexe, ainsi que des facteurs prédictifs de maladie généralisée, d'anévrismes et de dissections.

Méthodes et résultats : Tous les patients diagnostiqués avec une dysplasie fibromusculaire(image en collier de perles ou sténose focale dans au moins un lit vasculaire) sur la base d'une angiographie par tomodensitométrie, d'une angiographie par résonance magnétique et/ou d'une angiographie par cathéter étaient éligibles. Les patients étaient majoritairement des femmes (82 %) et des Caucasiens (88 %). L'âge au moment du diagnostic était de 46 ± 16 ans (12 % ≥ 65 ans), 86 % étaient hypertendus, 72 % avaient une DFM multifocale et 57 % multivasculaire. Comparativement aux patients atteints de DFM multifocale, les patients atteints de DFM focale étaient plus jeunes, plus souvent des hommes, avaient moins souvent une  DFM multivasculaire mais plus de revascularisations. 

Comparativement aux femmes atteintes de DFM, les hommes étaient plus jeunes, avaient plus souvent une DFM focale et des dissections artérielles. Comparativement aux patients plus jeunes atteints de DFM, les patients âgés de ≥ 65 ans avaient plus souvent une DFM multifocale, un taux de filtration glomérulaire estimé plus faible et davantage de lésions athérosclérotiques. Les prédicteurs indépendants de la  DFM
 multitronculaire étaient l'âge au moment du diagnostic de la DFM, l'AVC, le sous-type multifocal, la présence d'un anévrisme ou d'une dissection et les antécédents familiaux de DFM. Les prédicteurs d'anévrismes étaient la DFM multivasculaire et multifocale. Les facteurs prédictifs de dissection étaient l'âge au moment du diagnostic de fièvre aphteuse, le sexe masculin, l'accident vasculaire cérébral et la DFM multivasculaire.

Conclusions : Le registre européen/international de la DFM a permis la caractérisation à grande échelle de profils distincts de patients atteints de DFM et, plus important encore, l'identification d'un ensemble unique de facteurs prédictifs indépendants d'une maladie, anévrismale et de dissections , ouvrant la voie à un dépistage, une prise en charge et une prise en charge ciblés. et le suivi de la DFM

Iconographie 

DFM 1L'imagerie

DFM2Répartition,DFM focale /mutifocale

DFM3DFM selon le sexe et l'âge, Prédiction d'atteinte multisite

DFM4Facteurs prédictifs anévrismes et dissectionsDFM5Synthèse

Commentaire 

Ce registre est très important , les données apportées sont riches et surtout elle nous guident pour une meilleure prise en charge. de la DFM.

"L'analyse systématique des artères rénales chez une population de sujets sains normotendus donneurs de rein vivants a trouvé une prévalence de 3 à 6 % . La recherche systématique de DFM dans une population de sujets présentant une hypertension résistante a montré une prévalence de 0,4 % [5]. La proportion de formes n'atteignant que les TSAO est estimée à la moitié de la fréquence des atteintes rénales. Cette maladie atteint essentiellement des sujets jeunes (âgés de 15 à 50 ans) avec un sex-ratio de 10 femmes pour 1 homme .La pathogénie de cette maladie ainsi que les facteurs déclenchants restent inconnus à ce jour." 

ORPHANET

Au cours de la DFM, l’arrangement n’est plus régulier et peut conduire à la déformation de
l’artère et la fragilisation de sa paroi :
  • le rétrécissement (sténose) gêne le passage du sang et, parfois, l’irrigation correcte de l’organe concerné ;
  • la paroi fragilisée peut se distendre (dilatation localisée ou anévrysme, environ 5 % des cas) ou se déchirer (dissection).

Enfin la dissection d'une coronaire dur DFM existe.

La disection coronaire  est responsable de 25 % de toutes les crises cardiaques chez les femmes de moins de 60 ans, la DFM faitn partie des étioologies possibles.Dissection coronaire

Dissection coronairePour en savoir plus

DFM 6Traité de Médecine Vasculaire 2021, Elsevier Masson : Sarah Azancot; Aurélien Lorthioir; Laurence Amar
DFM7

DFM8

Quelque soit le territoire artériel, une DFM peut être diagnostiquée notamment après un épisode de dissection. ou dans le cadre d'un bilan d'extension. L'écho Doppler peut être une premier d'examen, qui devra être confirmé par un angio scanner ou une angio IRM. En cas de forte probablité clinique avec un écho-Doppler négatif il faut aller au delà donc recommander une imagerie radiologique compléte.

Trois diapos complémentaires (Dr Pascal GIORDANA, CHU Nice, Médecine Vasculaire)


DFM9DFM10DFM11Deux diapos complémentaires ; Françoi Becker

DFMCAROTOLIN
DFMARPLOUIN

En pratique

En médecine vasculaire , il faut penser à l'existence d'une DFM dans plusieurs circonstances :
- une HTA chez un sujet jeune, surtout une femme
- Des symptômes atypiques qui orientent vers les TSAO : 
"■ migraines sévères et/ou chroniques, en particulier en présence d'autres symptômes ou signes évocateurs ;
■ acouphènes pulsatiles ;
■ souffle  cervical à l'examen ;
■ accident vasculaire cérébral, accident ischémique transitoire ou amaurose fugace ;
■ douleur unilatérale de la tête/du cou ou anomalies neurologiques focales (par exemple, syndrome de Claude Bernard-Horner partiel avec ptose ipsilatérale et myosis) évocateur d'une dissection de l'artère cervicale. " Traiyé de Médecine Vasculaire 2021
- Chez une ou un patient avec des antécédents de DFM sur le plan familial
- Bilan d'extension à partir de l'existence d'une localisation par exemple carotidienne ou rénale, écho-Doppler des axes iliaques et fémorales notamment.
- . La dysplasie fibromusculaire est plus fréquente chez les personnes atteintes de certaines anomalies du tissu conjonctif (par exemple, syndrome d’Ehlers-Danlos, médianécrose kystique [affection dans laquelle les parois de l’aorte dégénèrent], néphrite héréditaire ou neurofibromatose).
-  Le consensus international préconise de prescrire une imagerie de tous les vaisseaux du cerveau au bassin au moins une fois pour identifier d'autres zones de DFM ainsi que pour dépistage des anévrismes et dissections occultes, notamment les anévrisme intracérébraux, l'imagerie radiologique est alors le passage , angio scanner. , à respecter ++++
- Les atteintes mises en évidence peuvent faire l'objet d'un écho-Doppler dans la mesure où elles sont accesibles : surveillance sténose et ou anévrisme

Source complémentaire : LE CERCLE ULTRASON

Je vous renvois au CERCLE ULTRASONS , les dissections carotidiennes et autres par ultrasons c'est une réalité , inscription gratuite ,il s'agit d'un partenariat  SFMV/HITACHI/FUJIFILM 
http://lecercleultrasons.com/#/

DISSECTION de l'ARTERE RENALE by Micel DADON : http://lecercleultrasons.com/#/fr?media=68

DISSECTION du TABC et de la carotide commune droite by Marie BLANCHARD-COUPRIE 
http://lecercleultrasons.com/#/fr?media=46

La DANSE du VOILE by Jean Pierre LAROCHE, le TM à l'honneur : http://lecercleultrasons.com/#/fr?media=38

ORPHANET https://www.orpha.net/data/patho/Pub/fr/DysplasieFibromusculaireArterielle-FRfrPub5540.pdf

CENTRE Maladies Vasculaires rares https://www.maladies-vasculaires-rares.fr/dysplasie-fibromusculaire-arterielle

Fiche Info Patienthttps://medvasc.info/1426-info-patient-dissection-carotidienne

VACCINE3.0 + Grippe


FAST Track Biblio 15 : spécial RIETE 2022 (7)

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

 
“La médecine est une science basée sur l’incertitude et un art de la probabilité.”
William Osler

"C'est sur le terrain que la vraie vie se passe. Ailleurs, elle n'est que théorie." PL Richard


Rappel sur les 7 premiers articles publiés par RIETE en 2022...en attendant les autres...

RIETE : Registro Informatizado de Pacientes con Enfermedad TromboEmbólica

Riete c'est :101,644 patients in the database, 236 scientific articles ,210 active hospitals

RIETE, c'est  Manuel Monreal , le fondateur et de tous les collabarateurs dont de nombreux français, mais Riete c'est OVER the WORLD

RIETE, c'est la vie réelle, la vraie vie de la MTEV, tous les articles publiés trouvent de nouvelles applications pour notre exercice de la Médecine Vasculaire. 

En Octobre 2021, RIETE a été à l'honneur au CFPV. 

Qu'est ce que RIETE ? 

RIETE : passé et futur - 28/02/20 Doi : 10.1016/j.jdmv.2020.01.003 M. Monreal,Journal de Médecine Vasculaire Volume 45, Supplement, March 2020, Pages S1-S2,https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S2542451320300031


Contexte
Il y a un manque de connaissances en ce qui concerne la présentation, la prise en charge et le devenir des patients présentant une maladie thromboembolique veineuse (MTEV). De nombreux sous-groupes cliniquement pertinents (comme les personnes âgées, les hémorragies récentes et les patientes enceintes) ont été sous-représentés dans les essais cliniques. En outre, le design des essais cliniques est intéressant dans certains scénarios, comme par exemple ceux présentant une embolie pulmonaire (EP) hémodynamiquement instable.

Objectifs
Registro Informatizado Enfermedad TromboEmbolica (RIETE) est un grand registre prospectif et international en cours, conçu pour répondre à ces besoins non satisfaits en utilisant des données représentatives de plusieurs centres.

Créé en Espagne en 2001, RIETE comprend actuellement 206 centres répartis dans 28 pays et a recruté plus de 110 000 patients atteints de MTEV. L’objectif principal est d’améliorer la prise en charge de la MTEV grâce à une meilleure compréhension de la prévention, ainsi que des données démographiques, des comorbidités, des schémas de traitement et du devenir des patients atteints de MTEV.

Résultats

RIETE a contribué à caractériser le modèle de présentation et de devenir de la MTEV, y compris dans les sous-groupes peu étudiés mentionnés précédemment, dans plus de 150 articles de recherche. RIETE a récemment étendu ses activités à la collecte de données sur le devenir à long terme et a élargi ses critères d’inclusion pour inclure d’autres formes de thrombose veineuse (telles que la thrombose veineuse cérébrale et la thrombose veineuse splanchnique). La plateforme RIETE est également utilisée pour mener des études comparatives pragmatiques d’efficacité, notamment des essais randomisés. Les prochaines étapes seraient axées sur la collaboration avec d’autres centres dans le monde et sur les efforts visant à assurer la qualité et l’extension du registre. RIETE devrait continuer à fournir des preuves cliniques pour les sous-groupes de MTEV sous-étudiés et jouer un rôle plus important dans la facilitation d’études multicentriques (et internationales) pouvant être utilisées pour évaluer les variations et les disparités des soins, l’amélioration de la qualité et conduire des études comparatives d’efficacité.

Conclusions
RIETE est un vaste registre, en cours, de patients atteints de MTEV et d’autres affections thrombotiques. Ses résultats pourraient être utiles pour améliorer notre compréhension de l’épidémiologie, des tendances en matière de soins et du devenir des patients atteints de maladie thrombotique.

Analyse des 7 premiers articles publiés en 2022 et référencés (PUBMED)

1/ Prognostic Impact of Active Cigarette Smoking on Mortality in Patients with Acute Venous Thromboembolic Events, Findings from Real World Data, RIETE,Giorgi-Pierfranceschi,
M. Monreal, M. Di Micco, P. Francisco, I. Hernández-Blasco, L. Madridano, O. López-Sáez, J.B. Hernando, E. Meireles, J. Dentali, F.the RIETE Investigators. Prognostic Impact of Active Cigarette Smoking on Mortality in Patients with Acute Venous Thromboembolic Events, Findings from Real World Data. Medicina 2022, 58, 295. https://doi.org/10.3390/medicina58020295
Medicina (Kaunas)  2022 Feb 15;58(2):295., Impact pronostique du tabagisme actif sur la mortalité chez les patients présentant des événements thromboemboliques veineux aigus, résultats à partir de données réelles
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/35208618/

L'influence des habitudes tabagiques sur la mortalité, la récidive de MTEV et les hémorragies majeures chez les patients recevant un traitement anticoagulant pour la maldie thromboembolie veineuse (MTEV) n'a pas été systématiquement évaluée. Cert article  utilisé les données du registre RIETE (Registro Enfermedad TromboEmbólica) pour comparer la mortalité, la récidive de MTEV et le risque d'hémorragie majeure chez les patients fumeurs et non-fumeurs atteints de MTEV aiguë.  50 881 patients (43 426 patients non fumeurs et 7 455 patients fumeurs) ont été inclus. Après un suivi médian de 8,8 mois, 7110 patients sont décédés (EP mortelle 292 et hémorragie mortelle 281), 3243 ont présenté une récidive de MTEV
 et 1579 ont eu une hémorragie majeure. Lors d'une analyse multivariée, le comportement tabagique était associé à un risque de décès plus élevé (HR : 1,28 ; IC à 95 % : 1,19-1,40). Le risque de récidive de MTEV était légèrement augmenté chez les patients fumeurs par rapport aux patients non-fumeurs (1,14 ; IC à 95 % : 1,02-1,27). Les hémorragies majeures ne différaient pas chez les patients fumeurs et non-fumeurs (1,15 ; IC à 95 % : 0,96-1,38). La présence d'un cancer ne semble pas influencer l'association entre le tabagisme et le décès (HR : 1,34 ; IC à 95 % : 1,22-1,47 chez les patients cancéreux et HR : 1,23 ; IC à 95 % : 1,04, 1,45 chez les patients non cancéreux, respectivement )

Le risque de décès après un épisode aigu de MTEV semble plus élevé chez les patients fumeurs que chez les non-fumeurs et ce risque est plus élevé entre les patients présentant une EP au début des symptômes

1026392 evolution de la part des fumeurs en france infographie bighttps://www.stop-tabac.ch/fr/risques-et-maladies/statistiques/des-chiffres-qui-frappent
Encore trop de tabagique en France ....et ailleurs

La consommation de tabac en France diminue lentement. Cependant on connaît ses méfaits : cancer, athérothrombose quelque soit la localisation . Cet article montre que la MTEV est elle aussi concernée. Il est donc important de notifier aux patents que le tabac est un  facteur de risque important, un facteur de gravité en cas de MTEV, y compris de décés.

2/ Comparison of full-dose versus moderate-dose systemic thrombolysis for the treatment of patients with acute pulmonary embolism, Comparaison de la thrombolyse systémique à dose complète versus à dose modérée pour le traitement des patients atteints d'embolie pulmonaire aiguë, Ana Jaureguízar, Cassius Iyad Ochoa Chaar, Alfonso Muriel, Jerónimo Ramón Vela Moreno, Ido Weinberg, Antonella Tufano, José F. Varona, Behnood Bikdeli, David Jiménez, Manuel MonrealChest, 2022, ISSN 0012-3692,
https://doi.org/10.1016/j.chest.2022.02.026.

Pour les patients atteints d'EP nécessitant une thrombolyse, les résultats de cette l'analyse n'a pas montré de différence significative entre la dose modérée et la dose complète de thrombolyse en termes d'efficacité ou de sécurité. Les tendances numériques suggèrent qu'il pourrait y avoir un compromis entre l'augmentation de la mortalité et diminution des saignements avec l'utilisation de la plus faible dose de thrombolyse. Cette tendances devraient être confirmées dans de futures études plus importantes. Le rôle de la dose modérée la thrombolyse systémique, en particulier chez les patients avec un score BACS élevé, nécessite de plus amples recherches.

BACS

Rapel BACS : 
La régression logistique multivariée a identifié quatre facteurs prédictifs d'hémorragie majeure : hémorragie majeure récente ( 3 points), âge > 75 ans (1 point), cancer actif ( 1 point) et syncope (1 point) ( BACS). Parmi 1172 patients recevant un traitement thrombolytique dans RIETE, 446 (38 %) ont été classés comme présentant un faible risque (aucune des variables présentes, 0 point) d'hémorragie majeure selon le score BACS, et le taux global d'hémorragie majeure sur 30 jours de ce groupe était de 2,9 % (IC à 95 %, 1,6 à 4,9 %), contre 44 % (IC à 95 %, 14 à 79 %) dans le groupe à haut risque (> 3 points). Dans la cohorte de validation, 51 % (149/290) des patients ont été classés comme présentant un faible risque, et le taux global d'hémorragie majeure sur 30 jours de ce groupe était de 1,3 %. Dans l'étude RIETE, les taux d'événements hémorragiques majeurs sur 30 jours dans les strates Kuijer et RIETE à faible risque étaient de 5,3 % et 4,4 %, respectivement. Le score BACS est une aide facilement applicable pour la prédiction du risque d'hémorragie majeure dans la population des patients EP qui reçoivent une thrombolyse systémique.https://erj.ersjournals.com/content/early/2020/07/02/13993003.02336-2020

Une fois de plus RIETE nous apporte des notions nouvelles sur le dosage des médicaments . Ici les fibrinolytiques et encore récemment sur la thrombose veineuse superficielle étendue à la jonction saphéno fémorale. Pas de différence entre une dose d'HBPM préventive et curative. La  prochaine cible, les AOD probablement. 

3/  
Outcome of cancer-associated venous thromboembolism is more favorable among patients with hematologic malignancies than in those with solid tumors, Lecumberri R, Ruiz-Artacho P, Tzoran I, Brenner B, Farge Bancel D, Ay C, Rosa V, Iria F, Hernández-Blasco L, Trujillo Santos J, Monreal M. Thromb Haemost. 2022 Feb 21. doi: 10.1055/a-1777-4006. Epub ahead of print. PMID: 35189661.L'évolution de la thromboembolie veineuse associée au cancer est plus favorable chez les patients atteints d'hémopathies malignes que chez ceux atteints de tumeurs solides RIETE 2022, Thromb Hémost .2022 février 21. doi : 10.1055/a-1777-4006. En ligne avant impression. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/35189661/


RIETEKCSOL
En décembre 2020, 16 694 patients atteints de cancer et de MTEV avaient été recrutés. Parmi ceux-ci, 1 062 (6,4 %) avaient des cancers hématologiques. Les patients hématologiques étaient moins susceptibles de présenter initialement une embolie pulmonaire (48 % contre 63 %) et plus susceptibles de présenter une thrombose veineuse profonde des membres supérieurs (25 % contre 18 %). Ils étaient également plus susceptibles d'avoir une thrombopénie sévère au départ (5,6 % contre 0,7 %) ou de recevoir une chimiothérapie (67 % contre 41 %). Au cours de l'anticoagulation (médiane, 150 contre 127 jours), 1 071 patients (6,4 %) ont développé des récidives de TEV, 806 (4,8 %) ont subi une hémorragie majeure et 4 136 (24,8 %) sont décédés. Les patients atteints de cancers hématologiques présentaient des taux plus faibles de récidive de TEV (rapport des taux [RR] : 0,73 ; intervalle de confiance [IC] à 95 % : 0,56-0,95), d'hémorragies majeures (RR : 0,72 ; IC à 95 % : 0,53-0,98) ou entraîner la mort (RR : 0,49 ; IC à 95 % : 0,41-0. 57) que ceux atteints de cancers solides. Les patients atteints de myélome multiple ont montré les meilleurs résultats. Les patients atteints de cancers hématologiques, en particulier de myélome multiple, et de MTEV avaient de meilleurs résultats que ceux atteints de cancers solides. Ces résultats sont pertinents pour l'interprétation des essais cliniques antérieurs et la conception des études futures

La vie réelle, terrain de toutes les études de RIETE, nous apporte une des données très intéressantes. La MTEV est plus grave en cas de tumeurs solides qu'en cas de cancers hématologiques. C'est important pour décider entre autre de la durée de l'anticoagulation.

4/ 
Clinical characteristics, time course, and outcomes of major bleeding according to bleeding site in patients with venous thromboembolism RIETE 2022 , Bikdeli B, Moustafa F, Nieto JA, Lee AI, Ruíz-Giménez N, Lorenzo A, Schellong S, Soler S, Ortíz S, Morales MDV, Bosevski M, Gavín O, Lip GYH, Monreal M; RIETE Investigators.  Thromb Res. 2022 Jan 14;211:10-18. doi: 10.1016/j.thromres.2022.01.007. Epub ahead of print. PMID: 35051831.Caractéristiques cliniques, évolution dans le temps et résultats des saignements majeurs selon le site de saignement chez les patients atteints de thromboembolie veineuse,
RIETEBLEE

L'hémorragie majeure est une complication grave chez les patients atteints de MTEV. Les caractéristiques des patients, l'évolution dans le temps et les résultats variaient considérablement selon le site de saignement. Des études supplémentaires sont nécessaires pour démêler l'impact des facteurs de risque du patient, les schémas thérapeutiques et un effet distinct potentiel du site de saignement.
Points forts
• Dans une vaste étude de patients présentant des saignements majeurs au cours de l'anticoagulation pour thromboembolie veineuse (MTEV), il y avait des distinctions dans l'évolution temporelle des événements hémorragiques selon le site de saignement. Les saignements intracrâniens se sont accumulés progressivement au cours d'une année, alors que la plupart des hématomes et des saignements rétropéritonéaux sont survenus dans les 30 premiers jours.
• Les caractéristiques des patients présentaient des distinctions basées sur le site du saignement, y compris l'âge avancé et une plus grande proportion de femmes parmi les patients qui avaient un hématome.
• Parmi les patients présentant une hémorragie majeure, les taux de mortalité à 30 jours étaient les plus élevés chez ceux qui avaient une hémorragie intracrânienne.

Les facteurs de risque d'hémorragie : thrombopénie, cancer actif, insuffisance rénale, cirrhose. Les sites d'hémorragie majeurs intra crânines et gastro intestinaux.

5/
Imaging modalities for confirming pulmonary embolism during pregnancy: results from a multicenter international study, Modalités d'imagerie pour confirmer une embolie pulmonaire pendant la grossesse : résultats d'une étude internationale multicentrique RIETE, European Radiology (IF5.315), Pub Date : 2021-07-30, DOI: 10.1007/s00330-021-08161-9Ghazaleh Mehdipoor, David Jimenez, Laurent Bertoletti, Jorge Del Toro, Carmen Fernández-Capitán, Alessandra Bura-Riviere, Cristina Amado, Beatriz Valero, Ángeles Blanco-Molina, Remedios Otero, Egidio Imbalzano, Ramin Khorasani, Martin R. Prince, Behnood Bikdeli, Manuel Monreal


4 Figure1 1


7 Figure2 1
Objectifs Nous avons exploré les variations d'utilisation des modalités d'imagerie pour confirmer l'embolie pulmonaire (EP) selon le trimestre de grossesse. Méthodes Nous avons inclus toutes les patientes enceintes atteintes d'EP aiguë confirmée du RIETE, un registre prospectif de patientes atteintes d'EP (03/2001–02/2020). Les modalités d'imagerie comprenaient l'angiographie pulmonaire par tomodensitométrie (CTPA), l'analyse de ventilation-perfusion (V/Q) ou la présence de signes d'EP aiguë avec thrombose veineuse profonde proximale (pDVT) confirmée par imagerie sans imagerie vasculaire pulmonaire. Nous avons comparé les modalités d'imagerie aux patientes post-partum atteintes d'EP et à d'autres femmes non enceintes atteintes d'EP. Résultats Il y avait 157 patientes enceintes (âge : 32,7 ± 0,5), 228 patientes en post-partum (âge : 33,9 ± 0,5) et 23 937 femmes non enceintes non post-partum (âge : 69,5 ± 0,1). Le CTPA était la modalité la plus courante pour confirmer l'EP, de 55,7 % au premier trimestre à 58,3 % au deuxième trimestre et 70,0 % au troisième trimestre. Du premier trimestre au troisième trimestre, la scintigraphie V/Q a été utilisée dans 21,3 %, 16,7 % et 18,3 % des cas, respectivement. La TVP confirmée associée à la présence de signes/symptômes d'EP était la modalité de confirmation de l'EP chez 21,3 % des patientes au premier trimestre, 19,4 % au deuxième trimestre et 6,7 % au troisième trimestre. La proportion de patientes post-partum confirmées par CTPA (85,5 %) était comparable à celle des femmes non enceintes non post-partum (83,2 %). Du premier trimestre de la grossesse à la période post-partum, il y avait une augmentation linéaire de la proportion de patientes atteintes d'EP diagnostiquées avec CTPA (p = 0,039). Conclusion Le CTPA était la principale modalité de confirmation de l'EP à tous les trimestres de la grossesse, bien que son utilisation proportionnelle ait été plus élevée aux derniers stades de la grossesse. Points clés  L'angiographie pulmonaire par tomodensitométrie (CTPA) était la principale modalité de diagnostic à tous les trimestres de la grossesse chez les patientes présentant une embolie pulmonaire confirmée, même au cours du premier trimestre

Incontestablement l'angioscanner est l'examen de diagnostic de certitude de l'embolie pulmonaire au cours de la grossesse. L'écho Doppler à la recherche d'une TVP reste important. Se rappeler d'une chose le diagnostic d'EP au cours d'une grossesse doit être un diagnostic de certitude absolue.

6/ 
Prognostic impact of acute kidney injury in patients with acute pulmonary embolism data from the RIETE registry, Impact pronostique de l'insuffisance rénale aiguë chez les patients atteints d'embolie pulmonaire aiguë données du registre RIETE, Murgier M, Bertoletti L, Darmon M, Zeni F, Valle R, Del Toro J, Llamas P, Mazzolai L, Villalobos A, Monreal M; RIETE Investigators. Frequency and prognostic impact of acute kidney injury in patients with acute pulmonary embolism. Data from the RIETE registry. Int J Cardiol. 2019 Sep 15;291: 121-126. doi: 10.1016/j.ijcard.2019.04.083. Epub 2019 May 21. PMID: 31147192.https://en.x-mol.com/paper/article/1421689763903504384

AKIRIETE
La stratification des risques est recommandée pour les patients atteints d'embolie pulmonaire (EP) et commence généralement par l'évaluation de l'état hémodynamique et l'indice simplifié de gravité de l'embolie pulmonaire (sPESI). L'influence de l'insuffisance rénale aiguë (IRA) sur la stratification pronostique n'a pas été évaluée selon le "Kidney Disease: Improving Global Outcomes" (KDIGO). L'IRA a été calculée selon la définition KDIGO chez les patients atteints d'EP aiguë dans le registre RIETE (Registro Informatizado Enfermedad TromboEmbolica). Les patients présentant une instabilité hémodynamique étaient considérés comme à haut risque. Les patients normotendus ont été stratifiés selon le score sPESI (risque faible : sPESI = 0 ; risque intermédiaire : sPESI > 0). Le critère de jugement principal était la mortalité toutes causes confondues à 30 jours. Les critères de jugement secondaires étaient les saignements majeurs et les récidives de MTEV au cours de la même période. Parmi 30 532 patients atteints d'EP, 1 108 (3,6 %) ont été classés comme étant à haut risque, 10 577 (34,6 %) à faible risque et les 18 847 restants (61,8 %) à risque intermédiaire d'événements indésirables. Au départ, 7 879 (26 %) avaient une IRA. Dans l'ensemble, 1 543 des 30 532 patients (5,1 %) sont décédés au cours des 30 premiers jours. La présence d'IRA a été associée à une augmentation des taux de mortalité dans tous les sous-groupes de patients : chez les patients à faible risque, elle est passée de 0,46 à 3 %, chez les patients à risque intermédiaire de 5,4 à 10 % et chez les patients à haut risque de 9,4 à 18 %. %. La présence d'IRA était également associée à un risque accru d'hémorragie majeure dans tous les sous-groupes

L’existence d’une insuffisance rénale est un marqueur de mauvais pronostic :

* Le risque de décès par EP ou hémorragie augmente avec la baisse de la clairance
* L’existence d’une insuffisance rénale est puissant facteur de risque hémorragique
* Le risque d’hémorragie majeure augmente avec le taux sanguin de créatinine
* Le score RIETE a un rendement similaire au score VTE-BLEED pour prédire les hémorragies majeures
* Le risque d’hémorragie majeure culmine en cas d’insuffisance rénale sévère, mais il existe une discordance majeure entre les deux principales formules d’évaluation du débit de filtration glomérulaire
* A la phase initiale de l’EP, un tiers de patients ont une insuffisance rénale aiguë, cette fréquence étant associé à la gravité initiale de l’EP
* La scintigraphie pulmonaire reste l'examen clé dans le diagnostic de l'EP chez l'insuffisant rénal , on peut rajouter au stade 4 et 5 de l'insuffisance rénale
* La recherche d’une insuffisance rénale aiguë améliore la stratification pronostique (risque de décès multiplié par 2 en cas d’IRA, risque hémorragique <1% si pas d’IRA chez les patients avec sPESI=0)

Le REIN modulateur du risque hémorragique en cas de MTEV, un parmètre de gravité de l'EP, un paramète de récidive.

7/ 
Venous Thrombosis within 30 Days after Vaccination against SARS-CoV-2 in a Multinational Venous Thromboembolism Registry, Thrombose veineuse dans les 30 jours suivant la vaccination contre le SRAS-CoV-2 dans un registre multinational de thromboembolie Veineuse, Bikdeli B, Jiménez D, Demelo-Rodriguez P, Galeano-Valle F, Porras JA, Barba R, Ay C, Malý R, Braester A, Imbalzano E, Rosa V, Lecumberri R, Siniscalchi C, Fidalgo Á, Ortiz S, Monreal M, For The Riete Investigators. Venous Thrombosis within 30 Days after Vaccination against SARS-CoV-2 in a Multinational Venous Thromboembolism Registry. Viruses. 2022 Jan 18;14(2):178. doi: 10.3390/v14020178. PMID: 35215771. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/35215771/



viruses 14 00178 g002
Au 30 avril 2020, 102 patients atteints de TEV post-vaccination avaient été identifiés (28 après vaccination à base d'adénovirus [ChAdOx1 nCov-19 ; AstraZeneca] et 74 après vaccination à base d'ARNm [ARNm-1273 ; Moderna et BNT162b2 ; Pfizer]). Comparativement aux 911 témoins historiques, les patients atteints de TEV après une vaccination à base d'adénovirus avaient plus fréquemment une CVST (10,7 % contre 0,4 %, p < 0,001) ou une thrombose à plusieurs sites (17,9 % contre 1,3 %, p < 0,001), plus fréquemment avaient une thrombocytopénie (40,7 % contre 14,7 %, p< 0,001), et avaient une mortalité à 14 jours plus élevée (14,3 % contre 0,7 % ; rapport des cotes [OR] : 25,1 ; intervalle de confiance [IC] à 95 % : 6,7-94,9) et des taux d'hémorragies majeures (10,3 % contre 1,0 % , OR : 12,03, IC à 95 % : 3,07-47,13). Le site de la thrombose, la thrombocytopénie associée et les taux de mortalité à 14 jours n'étaient pas significativement différents pour les patients atteints de TEV après une vaccination à base d'ARNm, par rapport aux témoins historiques.Par rapport aux témoins historiques, la TEV après une vaccination à base d'adénovirus contre le SRAS-CoV-2 s'accompagne d'une thrombocytopénie, survient dans des sites inhabituels et est associée à de moins bons résultats cliniques.

La majorité des patients ayant présenté une MTEV entre J4 et J30 après la vaccination avaient bénéficié d'un vaccin à adénovirus , ASTRA ZENECA peu de MTEV avec les vaccins à ARN messager. Il faut signaler que les TV cérébrales et splanchniques avaient le pronostic le plus sombre. Aujourd'hui en France la majorité des vaccinés l'ont été par un vaccin à ARN messager (PFIZER ou MODERNA). Il faut dfférencier la MTEV périphérique "classique" de la MTEV avec TV cérébrale et ou splanchnique , le mécanisme est tout à fait différent. Cette étude a été réalisée sur 3 mois, période pendant laquelle des millions de personnes ont été vaccinées, 102 patients . Une fois de plus il faut insister sur le bénéfice risque majeur de la vaccination vs la non vaccination. Ces accidents thrombotiques au début surprenants ,nous savons aujourd'hui les gérer au mieux, les patients pas encore vaccinés doivent être rassurés. Rappelons que le traitement de la MTEV péréiphérique post vaccinale est identique à la MTEV . Par contre pour les TV cérébrales et lslanchniques (VIPIT, rarissimes) l'approche thérapeutique est très différente et il est important de les diagnostiquer rapidement , contre indication formelle des héparines ++++.

Nous attendons impatiemment les articles à venir
 
Merci Manuel de ce travail immense et si utile
Gracias Manuel por este inmenso y útil trabajo.

A lire : 
https://medvasc.info/1313-entretine-avec-manuel
Extrait
Quelle est votre conception Manuel  sur la durée de l'anticoagulation ?
Nous devons mieux identifier les patients à risque accru de récidive de MTEV (en particulier les récidives d'EP) après l'arrêt de l'anticoagulation. Nous devons également mieux identifier quels patients atteints de MTEV présentent un risque accru d'hémorragie majeure au-delà des 3 premiers mois de traitement. Ce n'est qu'alors que nous serons en mesure de fournir quelques recommandations (peut-être seulement suggestions) sur la durée optimale du traitement anticoagulant pour chaque patient. Mais la quantité de variables qui peuvent influencer chacun de ces résultats est importante. Mon sentiment est que nous avons actuellement des recommandations trop simples (3 mois de thérapeutique si facteurs de risque transitoires, indéterminée si cancer ou événement secondaire), et que nous avons besoin de scores pronostiques plus précis (et sophistiqués), accessibles via internet, pour ajuster la durée du traitement anticoagulant aux nombreuses variables : âge, poids corporel, fonction rénale, traitements concomitants, troubles sous-jacents, MTEV initiale , mode de présentation de la MTEV qui peuvent influencer les résultats........

A consulter

https://trombo.info/vte-risk-factors-3/?lang=en
https://rieteregistry.com/what-is-riete-registry/

Annexe : celle et ceux qui font RIETE
RIETELISTE
#VACCINE3.0 + grippe

La Paranoïa de Poutine

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

"La paranoïa des gens connus est sans limites." Bruno Tessarech

"La paranoïa est une caractéristique essentielle du criminel." Edward Bunker

"Même les paranoïaques ont des ennemis. C'est vrai, mais les paranoïaques schizophrènes en ont deux fois plus." Hervé Le Tellier

"Plus je connais les gens, plus j'aime les chiens." Vladimir Poutine

« L’histoire montre que les grands mensonges mènent toujours à une immense tragédie humaine » Anton Shekhovtsov


"La paranoïa dite "de combat" pose un problème non négligeable, car à tous les échelons sociaux (du petit groupe à l’État Nation) des personnalités de ce type cherchent à imposer un pouvoir autocratique et à entraîner les autres dans leur vision persécutive, délirante et complotiste qui aboutit à désigner des ennemis et des boucs émissaires. Ce fonctionnement est malheureusement efficace pour entraîner les masses et très dangereux politiquement. Comme le dit Sophie de Mijola-Mellor, la paranoïa est « toujours un ferment de destruction de la vie sociale ». Elle conduit la personne à convaincre, à entraîner l'entourage dans sa haine contre les ennemis ou à poursuivre des absolus chimériques et destructeurs."
https://philosciences.com/philosophie-et-psychopathologie/psychopathologie-clinique/390-personnalite-paranoiaque
FMhiNG4WYAMQlbM"Les traits de caractère actif et agressif correspondent au paranoïaque de combat, terme suggestif que l’on doit à Genil-Perin. Le trouble de l’estime de soi produit une surestimation, un orgueil, de la prétention, un mépris pour les autres. Il entraîne la recherche de prestige, de distinctions sociales, de filiations illustres, réelles ou fictives.
L’agressivité est importante, exprimée par du mépris, ou sous forme d’injures et d’actes violents. La méfiance et la suspicion sont systématiques. La personne s’attend à ce que les autres lui nuisent et craint toujours une attaque de leur part. Il doute de l’honnêteté et de la loyauté de ses proches et il est jaloux, redoutant sans cesse une tromperie.

Le paranoïaque se sent facilement dédaigné, craint qu’on lui manque de respect. Susceptible, il tolère mal les remarques et critiques. Un désaccord, un jugement défavorable d’autrui déclenchent colère et rancune. Le trouble du jugement empêche l’autocritique. L’environnement est vu au travers du prisme déformant et il a des opinions inébranlables.

En résumé, orgueil, méfiance, susceptibilité, rigidité, irréalisme et fausseté de jugement caractérisent le paranoïaque de combat."

FMmCpMvWYAEJEK9

https://philosciences.com/philosophie-et-psychopathologie/psychopathologie-clinique/390-personnalite-paranoiaque

" un éditorial, le quotidien belge « le Soir » analyse le discours de Vladimir Poutine annonçant l’opération militaire en Ukraine : « Plus grosses seront les assertions accusatrices sans fondement, plus convaincants en espère-t-il les effets ». Sur l’accusation d’un « génocide » perpétré par le gouvernement ukrainien : « Il assène et répète cette aberration avec un tel aplomb qu’on pourrait le croire persuadé de dire la vérité. Sa vérité, en fait. Celle d’un autocrate qui ne croit qu’à la force. » Derrière la prise de parole de Vladimir Poutine, écrit l’auteur de l’article, se dessine un « dictateur populiste belliqueux et paranoïaque ».

"Sur le site de la chaîne américaine CNN, un analyste estime que les fausses accusations d’épuration ethnique proférées par Poutine « rappellent les sombres manœuvres des dictateurs des années 1930 qui ont plongé le monde dans la guerre. Sa référence aux nazis a fait émerger des images de purge politique, et suggère un état d’esprit qui semble frôler la paranoïa ».

"Le plus grand nationaliste en Russie: c'est moi." Vladimir Poutine

FMmBM6NXMAMzncd


« Rien de cette guerre n’était inévitable », déplore le magazine britannique « The Economist », qui estime qu’elle est « entièrement » du fait de Poutine, qui serait « obsédé » par l’alliance qui se joue à l’ouest de la Russie et serait guidé par « l’idée dangereuse, délirante, qu’il aurait un rendez-vous avec l’histoire ». Et de dénoncer l’hypocrisie du président russe, qui « ne peut pas dire à son peuple que son armée se bat contre leurs frères et sœurs ukrainiens qui ont gagné leur liberté. Alors il leur dit qu’ils sont en guerre contre les Etats-Unis, l’Otan et leurs alliés. »

https://www.nouvelobs.com/guerre-en-ukraine/20220224.OBS54945/dangereuse-croisade-dictateur-paranoiaque-la-presse-internationale-tente-de-percer-poutine.html

Kim Jong-Il était l'un des chefs d'Etat les plus paranoïaques de la planète. Les informations et les rumeurs sur sa peur du meurtre ou de l'attentat ont alimenté la chronique de son règne jusqu'à sa mort. Difficile d'imaginer par exemple que son costume militaire rigide n'ait pas été conçu spécialement pour masquer un gilet pare-balle, qu'il portait en toutes circonstances. Selon d'autres informations, Kim Jong-Il a dormi pendant plusieurs années avec un revolver sous son oreiller ou encore disposait de deux sosies pour brouiller les pistes. De son vivant, il se déplaçait le plus souvent en voiture de nuit, pour éviter d'être repéré par des satellites américains. Peu attiré par l'avion, il était aussi connu pour ses déplacements dans un train blindé ultra-sécurisé, spécialement conçu pour ses voyages officiels.

https://www.linternaute.com/actualite/monde/1015928-les-pires-folies-de-kim-jong-il/1015942-basket-avant-tout


"Empereur, guide, « führer », « caudillo », chef, « jefe », commandeur de la foi, commandeur suprême, père des peuples, grand timonier, etc. : le premier trait du dictateur, c’est sa mégalomanie démesurée, sa soif de sacralité, voire de divination. Le dictateur accumule les titres officiels, statues, noms de capitale, jours fériés à son effigie. Idi Amin se faisait appeler « Son Excellence, Président à vie, maréchal Al Hadji, Docteur Idi Amin Dada, Seigneur de tous les animaux de la Terre et des Poissons des Océans et Conquérant de l’Empire britannique en Afrique en général et de l’Ouganda en particulier ». En 1972, Joseph-Désiré Mobutu, qui gouvernait la République démocratique du Congo, se baptisa Mobutu Sese Seko Nkuku Ngbendu Wa Za Banga, signifiant « le guerrier tout-puissant qui, par son endurance et sa volonté inflexible, va de conquête en conquête, ne laissant que du feu dans son sillage ». En 2009, Mouammar Kadhafi, « Guide la Révolution libyenne », s’est fait adouber « Roi des Rois d’Afrique ». Les dictateurs ont le pouvoir de tout (re)nommer : aéroports, villes et même jours et mois de l’année. En Haïti, la ville de Cabaret est devenue « Duvalierville » sur ordre de François Duvalier en 1961 et l’aéroport « François Duvalier Airport » en 1965 ; au Turkménistan, janvier fut renommé en 2002 Turkmenbashi, du nom officiel de son leader Saparmurat Niyazov, et avril Gurbansoltan du nom de sa mère.

https://www.cairn.info/la-dictature-une-antithese-de-la-democratie--9791031803463-page-199.html

"Le xxe siècle a été marqué par au moins 2 exemples de totalitarisme achevé, le nazisme et le stalinisme. Hitler et Staline offrent 2 cas de personnalités paranoïaques, qui ont eu des épisodes délirants à différents moments et à différents degrés. Ils ont cependant été capables de tenir compte de données objectives pour s’emparer du pouvoir et diriger avec succès les affaires publiques. Ils ont organisé une pensée globale pour justifier l’extermination de tous ceux qui étaient suspectés de ne pas être sincèrement adeptes d’un schéma préconçu. La terreur a été une composante fondamentale de ces régimes, mais le soutien populaire relève d’un acquiescement plus général dans l’opinion publique. L’administration reposait sur des équipes et cadres intermédiaires : certains étaient des personnalités paranoïaques typiques, alors que d’autres étaient des hommes ordinaires. L’interprétation psychiatrique est ainsi intéressante, mais dans la mesure où nous gardons à l’esprit une intrication complexe de différentes facettes du pouvoir."

https://www.edimark.fr/Front/frontpost/getfiles/20076.pdf

" Par conséquent la soumission à un dictateur est une maladie qui affecte les individus et
les peuples, à l’image de ce manifestant que j’ai vu paniqué par la démission de Nasser. Par ailleurs les études confirment que, aussi différents que puissent être leur culture, leur origine sociale ou leur niveau d’études, tous les tyrans – une fois au pouvoir – sont faits de la même étoffe Mouammar Kadhafi, Saddam Hussein, Gamal Abdel Nasser, Jean Bédel Bokassa, Adolf Hitler, Benito Mussolini, Francisco Franco et António de Oliveira Salazar, pour n’en mentionner qu’un petit nombre, sont des tyrans apparus dans des pays différents et des circonstances variées, mais une fois arrivés au pouvoir, ils se sont comportés et ont pensé d’une façon semblable. Dans un article intitulé “La psychologie du tyran”, le Dr Azzam Amin déclare que “tous lestyrans souffrent de narcissisme et de mégalomanie,de paranoïa et de sadisme”

https://www.actes-sud.fr/sites/default/files/extraits/9782330137014_extrait.pdf

FMhMaGCXEAQ8jknCommentaire

On peur multiplier les exemples, les récits, la paranoïa occupe le cerveau des tyrans,des dictateurs . Poutine n' y échape pas .Son long monologue avant la déclation de guerre en est la preuve indiscutable . Ce type de monologue est typique chez les dictateurs, rappelez vous les discours d'Hitler, de Castro et. Sa manipulation de l'histoire, l'existence d'ennemis imaginaires autant de signes de paranoïa avancée. Il est allé à menacer la Suéde et la Finlande de tous les maux si ces deux états démocratiques adhérés à l'OTAN . Il a embarqué le peuple ruse dans une tragédie qu'il ne voulait pas. Russes et Ukrainiens sont des frères. Le salut peut vernir de l'intérieur de la Russie, le peuple, le peuple a le pouvoir de retourner la situation , mais à quel prix ? Le peuple ukrainien, le Président courgaux Zelinski qui résistent peuvet aussi être la solution. L'Europe doit isoler rapidement Poutine, c'est aussi une solution. Nous ne pouvons pas rester les mains dans les poches. La vie continue en Europe, nous n'entendons par encore le bruit des canons, mais ils sont proches. "En 1938 les États du monde entier n’ont pas bougé d’un cil et l’on se rappelle avec horreur ce qu’il en est advenu. L’homme fort du Kremlin n’est qu’un paranoïaque qu’il faut stopper avant l’embrasement total de l’Europe et peut-être de la planète. L’histoire, hélas, se répète souvent mais l’humanité, dans son ensemble, ne veut pas s’en souvenir."L'histoire se répète. L'Histoire , nous apporte indirectement toutes les solutions, l'Histoire ne doit jamais être ré-écrite comme le font certains aujourd'hui. L'Histoire c'est notre ADN, ce qui a eu lieu a bien eu lieu. Alors pourquoi la travestir, se l'approprier, la défigurer. C'est ce que fait Poutine en voulant revenir à l'URSS, mais l'URSS , c'est terminé  et Poutine veut la réssuciter. Poutine souffre "du délire de revendication Lorsque la paranoïa, sous la forme d’un délire de revendication apparaît, le sujet, convaincu d’avoir subi un préjudice, va demander une réparation avec de multiples procès. Il se considère comme la victime d’un préjudice ou d’une injustice. Il va œuvrer pour obtenir réparation, faire apparaître la vérité au grand jour ou pour que les coupables soient punis" Il souffre aussi " d
e délires d’interprétation. Le délire interprétatif a pour principal thème, la persécution. Le sujet interprète tout ou presque négativement, qu’il s’agisse, d’une parole, d’un geste, d’un comportement, d’un sourire, pour percevoir des faits et gestes menaçants et dirigés contre sa personne.Les événements n’échappent pas aux interprétations négatives de la réalité, Ils aboutissent chez le paranoïaque, à des déductions, des suppositions erronées et à idées de persécution.Le sujet se sent, alors, persécuté en présumant des complots contre sa personne, avec des persécuteurs issus du milieu familial ou professionnel ou tout simplement du monde en général. Pour lui, certaines personnes veulent lui faire du mal ou veulent sa mort."délire  Inutile d'aller plus loin, mais avons à faire à un problème très sérieux avec Poutine. Jusqu'où ira t il ? Comment le remettre dans le droit chemin, à priori impossible; Seul "son" peuple peut agir, seul l'Europe peut agir en l'isolant, seul le Monde peu agir sans aller jusqu'à la guerre....mais celle-ci malheureusement fait partie des solutions en dernier ressort. Poutine détient l'arme nucléaire de dissuasion pour l'instant. Arme ambivalente, car elle peut devenir une arme de persuasion (l'histoire, toujours et encore).....Mais Poutine sera pris à son propre piége, les ex républiques d'URSS, la Russie elle même, tous manifestent contre la guerre en Ukraine et cela il ne l'avait pas prévu. On se sait pas ce que sera demain...mais isoler Poutine à l'intérieur de sa Russie
c'est une piste qui pourrait être intéressante. Enfin qui soutient Poutine ? Trump, la paranoia association...... Trump : en déclarant que l’invasion des régions ukrainiennes de Louhansk et Donetsk, juste avant l’attaque générale de la Russie, relevait du « génie »...et en plus Donald Trump condamne l'invasion russe mais encense Vladimir Poutine......trop fort. Heureusement que Trump n'est plus aux affaires.......

Ayons confiance dans la destinée de l'humanité et la capacités des peuples à se sauver, on ne peut nous rejouer APOCALYPSE NOW ! 

Mais l'espoir est là : Il y a des mots qui entrent tout seul dans l'histoire. Aux Américains qui proposaient de l'exfiltrer de Kiev, le Président ukrainien Volodymyr Zelinsky devenu Chef de Guerre courageux  aurait répondu cette nuit: «C’est ici qu’est le combat, J’ai besoin de munitions, pas d’un taxi.»


corovirusse
FMhLd4sXEAEoq6K

MTEV et Contraception

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

 iconographie :Contraception

"La beauté particulière est pour chaque femme un sonnet, qu'elle retouche tous les jours." Alphonse Karr ; Les femmes (1853)

"Les femmes n'ont pas tort du tout quand elles refusent les règles de vie qui sont introduites au monde, d'autant que ce sont les hommes qui les ont faites sans elles." Michel de Montaigne



Deux article compémentaires sur cette thématique si importante pour toutes les femme

1/ Combined Oral Contraceptives and Venous Thromboembolism: Review and Perspective to Mitigate the Risk,Laure Morimont, Hélène Haguet, Jean-Michel Dogné, Ulysse Gaspard and Jonathan Douxfils, Frontiers in Endocrinology | www.frontiersin.org 1 December 2021 | Volume 12 | Article 769187, https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fendo.2021.769187/full#h1 article libre d'accès

Contraceptifs oraux combinés et al maladie  thromboembolique veineuse : bilan et perspective pour atténuer le risque


De nombreux facteurs doivent être pris en compte et discutés avec les femmes lors de l'initiation d'une méthode contraceptive et le risque de maldie thromboembolique veineuse (MTEV) en fait partie. 

Cette revue, discute des nombreuses stratégies qui ont été mises en place pour réduire le risque thrombotique associé aux contraceptifs oraux combinés (COC) depuis leur arrivée sur le marché jusqu'à aujourd'hui. Des preuves suggérant que les COC étaient associés à un risque accru de MTEV sont apparues rapidement après leur commercialisation. 

Identifié comme le principal contributeur de ce risque, le dosage de l'oestrogène, c'est-à-dire l'éthinylestradiol (EE), a été significativement réduit. 

De nouveaux progestatifs ont également été synthétisés (ex : désogestrel ou gestodène) mais leur faible activité androgénique n'a pas permis de contrebalancer l'effet de l'EE comme le faisaient les progestatifs initiaux comme le lévonorgestrel. 

De nombreuses études ont évalué l'impact des associations estroprogestatives sur l'hémostase et ont démontré que les femmes sous COC souffraient de résistance à la protéine C activée (APC). 

Par la suite, l'Agence européenne des médicaments a mis à jour ses lignes directrices sur l'investigation clinique des contraceptifs stéroïdiens dans lesquelles elle recommandait d'évaluer ce marqueur biologique.

 En 2009, des COC contenant de l'estradiol ont été commercialisés et l'utilisation de cette forme naturelle d'œstrogène s'est avérée exercer un effet plus faible sur la synthèse des protéines hépatiques par rapport à l'EE. 

En 2021, un nouveau COC basé sur un œstrogène natif, c'est-à-dire l'estétrol, sera introduit sur le marché. Associée à la drospirénone, cette préparation a démontré des effets mineurs sur les protéines de coagulation par rapport aux autres COC contenant de la drospirénone. 

Au moment présent, la norme de diligence lors de la mise en route d'une contraception, consiste à identifier la présence d'une thrombophilie héréditaire uniquement sur la base d'antécédents familiaux de MTEV. 


Cette stratégie a cependant été rapportée comme peu prédictive de la thrombophilie héréditaire. Une perspective rationnelle et abordable qui a déjà été envisagée dans le passé pourrait être la mise en œuvre d'un dépistage de base de l'état prothrombotique pour fournir aux professionnels de la santé des données objectives pour appuyer la prescription de la méthode contraceptive la plus appropriée. 

Alors que cette stratégie était jugée trop coûteuse en raison des solutions de laboratoire limitées, le test de résistance à l'APC basé sur le potentiel de thrombine endogène pourrait désormais représenter une alternative intéressante en cas d'antécédents familiaux de MTEV....WORK in PROGRESS, ne pas demander ce dosage....

saskia5L'histoire du contraceptif oral combiné (COC) et le risque associé de thromboembolie veineuse (TEV). Découverte d'un composé œstrogène et progestatif (en orange) - autorisation de mise sur le marché de contraceptifs oraux combinés (en rouge) - déclaration des autorités (en bleu) - développement du test (en vert). APC, résistance à la protéine C activée ; aPTT, temps de thromboplastine partielle activée ; CHMP, comité des médicaments à usage humain ; CHC, contraceptifs hormonaux combinés ; CMA, acétate de chlormadinone ; COC, contraceptifs oraux combinés ; CPA, acétate de cyprotérone; DNG, diénogest ; DRSP, drospirénone ; DSG, désogestrel ; EE, éthinylestradiol ; EMA, Agence européenne des médicaments ; ETP, potentiel de thrombine endogène ; E2, 17β-estradiol; E2V, valérate d'estradiol ; E4, estétrol; GSD, gestodène ; GNL, lévonorgestrel ; NETA, acétate de noréthistérone ; NGM, norgestimate ; NOMAC, acétate de nomegestrol; PRAC, comité d'évaluation des risques en matière de pharmacovigilance ; TEV, événement thromboembolique veineux.

SASKIA7Concept d'œstrogénicité avec les contraceptifs oraux combinés. CMA, acétate de chlormadinone ; CPA, acétate de cyprotérone; DNG, diénogest ; DRSP, drospirénone ; DSG, désogestrel ; EE, éthinylestradiol ; E2, estradiol; E2V, valérate d'estradiol ; E4, estétrol; GSD, gestodène ; GNL, lévonorgestrel ; NETA, acétate de noréthistérone ; NGM, norgestimate ; NOMAC, acétate de nomegestrol.

SASKIA8
Risque estimé d'événements thromboemboliques veineux (MTEV) avec les contraceptifs oraux combinés (COC).

Au cours des 60 dernières années, des efforts ont été faits pour réduire le risque d'événements thromboemboliques veineux associés aux contraceptifs oraux combinés, et aujourd'hui, toutes les stratégies semblent s'orienter vers une utilisation sûre de ces produits. Avec les nouvelles formulations commercialisées, c'est-à-dire les contraceptifs oraux combinés à base d'estradiol et d'estétrol, l'association de l'éthinylestradiol au lévonorgestrel ne devrait plus être la seule option pour minimiser le risque thromboembolique veineux associé à l'utilisation de contraceptifs oraux combinés. Cela n'a pas été discuté dans cette revue, mais il existe évidemment des alternatives aux combinaisons œstroprogestatives, par exemple, les pilules progestatives ou les dispositifs intra-utérins et, en perspective, une revue discutant en détail les critères d'éligibilité médicale pour l'utilisation de contraceptifs ainsi que les différents méthodes hormonales de contraception, serait d'un grand intérêt. En plus du développement de produits plus sûrs, des tentatives sont faites pour améliorer la prise en charge des patients qui souhaitent commencer une thérapie contraceptive. La proposition d'un test de dépistage global avant l'instauration d'un traitement contraceptif pourrait réduire significativement les 22 000 cas de thrombose observés chaque année en Europe suite à l'utilisation de contraceptifs oraux combinés

2/ Risk of recurrence in women with venous thromboembolism related to estrogen-containing contraceptives: Systematic review and meta-analysis,
Hanke M. G. Wiegers,Jannet Knijp,Nick van Es,Michiel Coppens,Stephan Moll,Frederikus A. Klok,Saskia Middeldorp,J Thromb Haemost. 2022;00:1–8. https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/jth.15661, article libre d'accés


Risque de récidive chez les femmes atteintes de thromboembolie veineuse liée aux contraceptifs contenant des œstrogènes : revue systématique et méta-analyse

Le risque de récidive après une maladie thromboembolie veineuse (MTEV) liée aux contraceptifs contenant des œstrogènes est un facteur clé pour guider les décisions de traitement anticoagulant.

Objectif

Estimer le taux d'incidence de MTEV récurrente après l'arrêt du traitement anticoagulant chez les femmes présentant un premier épisode de TEV lié aux contraceptifs contenant des œstrogènes.

Méthodes

Embase, MEDLINE et CENTRAL ont été recherchés du 1er janvier 2008 au 27 mai 2021 pour trouver des études prospectives et rétrospectives faisant état de la récidive après un premier TEV lié aux contraceptifs contenant des œstrogènes. Le risque de biais a été évalué à l'aide de l'outil QUIPS. Les taux de récidive pour 100 années-patients ont été regroupés à l'aide de la méta-analyse à effets aléatoires de Knapp-Hartung. Les taux d'incidence ont été rapportés séparément en fonction de la durée du suivi de l'étude (≤1 an, 1 à 5 ans et >5 ans) et pour plusieurs sous-groupes.

Résultats

Au total, 4 120 études ont été identifiées, dont 14 ont été incluses. Le taux de récidive combiné était de 1,57 (IC à 95 % : 1,10–2,23 ; I 2  = 82 %) pour 100 années-patients. Les taux de récidive pour 100 années-patients étaient de 2,73 (IC à 95 % : 0,00–3 643 ; I 2  = 80 %) pour les études avec un suivi ≤ 1 an, 1,35 (IC à 95 % : 0,68–2,68 ; I 2  = 44 %) pour les études avec un suivi de 1 à 5 ans, et 1,42 (IC à 95 % : 0,84 à 2,42 ; I 2  = 78 %) pour les études avec un suivi > 5 ans.

Conclusion

Chez les femmes atteintes de MTEV associée aux contraceptifs contenant des œstrogènes, le risque de récidive après arrêt de l'anticoagulation est faible, ce qui favorise une anticoagulation à court terme. De vastes études prospectives sur les taux de récidive de MTEV et les facteurs de risque après l'arrêt des anticoagulants à court terme sont nécessaires.

SASKKIA1SASKIA2

Essentiel

  • Les données sur le risque de récidive après une thromboembolie veineuse liée à l'utilisation d'œstrogènes sont contradictoires
  • Des données récapitulatives avec des estimations précises sont nécessaires pour guider les décisions de traitement anticoagulant
  • Le taux de récidive après arrêt de l'anticoagulation est faible (1,57 pour 100 patients-années)
  • Ces résultats soutiennent l'anticoagulation à court terme


Commentaires 


Le premier article  fait le point  sur les CO et le risque de MTEV de manière exhaustive. Il rappelle l'arrivée  
d' un nouveau COC basé sur un œstrogène natif, c'est-à-dire l'estétrol, sera introduit sur le marché. Associée à la drospirénone, cette préparation a démontré des effets mineurs sur les protéines de coagulation par rapport aux autres COC contenant de la drospirénone.

La FDA des États-Unis a approuvé un contraceptif oral combiné contenant l’œstrogène estétrol et le progestatif drospirénone (Nextstellis – USA; non commercialisé – F, CH, B). L’estétrol est le premier nouvel œstrogène à être commercialisé aux États-Unis depuis 50 ans. La drospirénone est disponible seule (Slinda – F, B; non commercialisé en préparation monocomposée – CH) et en association avec l’œstrogène éthinylestradiol (Jasmine et autres – F; Yasmin et autres – CH, B) pour prévenir les grossesses.(RMS2021) 

Par ailleurs le deuxième point intéressant :
 le test de résistance à l'APC basé sur le potentiel de thrombine endogène pourrait désormais représenter une alternative intéressante. consiste à identifier la présence d'une thrombophilie héréditaire uniquement sur la base d'antécédents familiaux de MTEV.....affiaire à suivre

Le deuxième article fait le point sur Contraception orale et  la MTEV la durée du traitement. La réflexion de départ : l'utilisation de contraceptifs contenant des œstrogènes est associée à un risque multiplié par deux à six de maladie thromboembolique veineuse (MTEV). Cependant, la question de savoir si une MTEV liée à un contraceptif contenant des œstrogènes peut être classée comme « non provoquée » ou « provoquée » reste controversée. Bien que les directives de l'American Society of Hematology définissent l'utilisation de contraceptifs contenant des œstrogènes comme un facteur de risque transitoire mineur, d'autres considèrent que la MTEV liée aux contraceptifs contenant des œstrogènes est un facteur déclenchant majeur . Cette classification est cliniquement pertinente car elle a des implications sur la durée du traitement.

Les recommandations inter sociétés françaises sur la MTEV et la CO sont claires  : la prise d'un COC est un FACTEUR TRANSOIRE DECLANCHANT MAJJER.

SASKIA 3https://www.gemmat-thrombose.fr/wp-content/uploads/2019/04/Recommandations-francaises-MTEV-2019.pdf

Le risque de récidive de MTEV chez les femmes utilisant des contraceptifs contenant des œstrogènes semble être faible, ce qui favorise une anticoagulation à court terme pendant 3 à 6 mois après la MTEV liée aux contraceptifs contenant des œstrogènes. Cependant, les données et les facteurs de risque contributifs pour cette population de patients spécifique sont limités et des recommandations solides sur la durée des anticoagulants ne peuvent être faites (cas de thrombophilies associées, constitutionnelles (type) ou acquises). De vastes études prospectives sur les taux de récidive de MEV et les facteurs de risque de récidive sont nécessaires chez les patientes atteintes de TEV associées à des contraceptifs contenant des œstrogènes qui arrêtent l'anticoagulation après 3 à 6 mois.

Rappelons que pour les cas complexes le recours à une RCP thrombose est la régle.

L'arrêt de la contraception oestro progestative est la régle en cas de MTEV, un relais par un progestatif est possible 
 
saskia4
Enfin et surout quelques rappels utiles : 

RAPPEL choose wisely US (https://www.choosingwisely.org/societies/society-for-vascular-medicine/

"Don’t do work up for clotting disorder (order hypercoagulable testing) for patients who develop first episode of deep vein thrombosis (DVT) in the setting of a known cause.
Lab tests to look for a clotting disorder will not alter treatment of a venous blood clot, even if an abnormality is found. DVT is a very common disorder, and recent discoveries of clotting abnormalities have led to increased testing without proven benefit."

- Pas de bilan de thrombophilie constitutionnel systématique avant la prescription d'une contraception oestro progestative
- Ce bilan est justifié s'il existe une notion de MTEV documentée familiale ou si l'un des parents est porteurs d'une thrombophilie,
il s'agit de la recherche d'une thrombophilie constitutionnelle et non acquise type SAPL
- Pour les patientes jeunes qui font un épisode MTEV sous contraception orale oestro progestative,un bilan de thrombophilie est possible mais à distance de la MTEV et du traitement anticoagulant, ce sera alors la recherche d'une thrombophilie constitutionnelle et acquise

THROMBOET ACRECIDGSSTHRSource : Traité de Médecine Vasculaire 2021, Gilles Pernod; Martine Alhenc-Gelas; Pierre-Emmanuel Morange, Ed Elsevier Masson
FREGTHRSource : Nicolas Gendron, Laetitia Mauge,  Int. J. Mol. Sci. 2022 , 23 (3), 1821,https://www.edp-biologie.fr/files/Bio109_Pratique.pdf


- Pas de bilan de thrombophilie en général en cas de MTEV provoquée avant 40 ans, le cas de la MTEV sous pillule est particulier. La présence d'une thrombophilie constitutionnelle n'égale pas anricoagulation au long cours le plus souvent. Mais dans cette population il y a le problème des descendants, d'une nouvelle grossesse, la contraception , mais aussi le problème de fauusses couches...etc.
- Toujours revoir les patients  chez lesquels une thrombophilie  est diagnostiquée, avec les résultats du bilan de thrombophilie afin d'expliquer les résultats et les conséquences pratiques  sur la contraception, une grossesse etc
- Remettre le bilan de thrombophilie e, main propre avec un document attestant le type de thrombophilie en précisant si cette thrombophilie est symptomatique ou non
- En cas de thrombophilie symptomatique ou asymptomatique recommander une prévention renforcée de la MTEV en cas de situation à risque de MTEV (post op, alitement , avion > 6 h de vol, cancer etc.) 
- Remettre la fiche de risque de MTEV ci dessous au patient
- Ne pas oublier qu'un bilan de thrombophilie est couteux, donc le prescrire que si il est nécessaire, utile avant 40 ans, inutile au delà sauf la recherche d'une SAPL
- On ne monitore pas la durée de l'anticoagulation en cas de MTEV sur l'existence d'une thrombophilie , sauf en cas de thrombophilie sévère comme le déficit en AT, les doubles hétérozygoties , les homozygoties et le SAPL et autres. Prendre l'avis d'un centre expert agrée 
- Le bilan de thrombophilie doit être géré par le prescriteur de A à Z. Si cela n'est pas possible déléguer ce bilan à un autre médecin.

FICHETEP

Je vous recommande en plus du Traité de Médecine Vasculaire, deux  articles sur les thrombophilies. Nous aurons l'occasion prochainement d'avoir des avis d'experts sur cette thématique importante et difficile sous formes d'entretiens

- Inherited Thrombophilia in the Era of Direct ,Oral Anticoagulants Lina Khider , Nicolas Gendron , and Laetitia Mauge, Int. J. Mol. Sci. 2022 , 23 (3), 1821 ; 
https://doi.org/10.3390/ijms23031821 , Libre d'Accès file:///E:/Downloads/ijms-23-01821%20(4).pdf

"les tests de thrombophilie héréditaire chez les patients traités par AOD doivent être effectués dans un centre de laboratoire expert en thrombophilie. La thrombophilie sévère, associée à un risque plus élevé de récidive thrombotique, est rare et peu représentée dans les études cliniques. Les données disponibles rapportées dans la littérature sont encourageantes concernant l'efficacité et la sécurité des AOD dans ce contexte. Cependant, le risque de thrombose varie selon les déficiences, c'est pourquoi des preuves complémentaires, y compris des patients atteints de thrombophilie bien caractérisés, seraient utiles pour confirmer les données actuelles."

- Quel bilan réaliser face à une thrombose veineuse profonde ? Nicolas Gendron, Laetitia Mauge, Décembre 2020-Janvier 2021 - Biologiste infos n°109, Libre deaccès , https://www.edp-biologie.fr/files/Bio109_Pratique.pdf

"Le risque de thrombose étant multifactoriel, la réalisation d'un bilan de thrombophilie
ne doit pas être systématique et il n'y a généralement pas d'urgence à le réaliser. Malgré la recherche de facteurs de risque biologiques, une grande partie des thrombophilies cliniques reste inexpliquée. La découverte récente de nouveaux polymorphismes associés au risque de thrombose par des approches de type GWAS (étude d'association pangénomique) ouvreee nouvelles pistes physiopathologiques à explorer. Il convient d'adresser les patients dans un centre expert en thrombose agréé "
 
#VACCINE3.0 + grippe
 

DON'T LOOK UP UKRAINE

Écrit par Jean Pierre LAROCHE le .

DON'T LOOK UP , après le déni COSMIQUE , voici de déni de GUERRE

« C'est la coutume de toute nation agressive que de déclarer qu'elle agit pour se défendre. »
Jawaharlal Nehru

Le monde a temblé hier et commence déjà à s'en remettre

La pandémie , on n'en parle presque plus, la guerre occupe le terrain des esprits
 
Le petit drapeau ukrainien, sur les écrans TV, voici la risposte, grandiose, éloquente
 
Autre soutien de la France :
FMc YCLXMAIBKCw
 
REVEILLEZ VOUS : la situation est grave , elle est à SUR RISQUE

Le petit tsar est prêt à tout pour reconstruire l'URSS et on le regarde faire sans bouger, décidemment le MONDE va mal, on le savait mais là on nous met les points sur les i.........et il regade ailleurs, DON'T LOOK UP !

Je ne suis pas un v-a t 'en guerre, mais que le MONDE réagisse rapidement , après ce sera trop tard. L'UKRAINE posséde des centrales nucléaires, attention un missile russe peu s'égarer.......ou en cacher un autre.

A quoi sert l'ONU, l'OTAN, l'EUROPE, de belles phrases OUI, des décisions raremement...

FMbaT ZWYAMGLsv

Soit on a une réponse forte immédiate (toutes les formes de réponses, pas seuleuement guerrière)  , soit on laisse faire..... et advienne ce que pourra.....as usual. La diplomatie n'est pas forcément la bonne réponse; Comment discuter avec un petit tsar qui vit das le monde d'avant et encore avant, perdu sans sa paranoïa .....c'est dire.

FMWvKSLXoAIsbSo

Lu sur Tweeter : Schved Jean-François
@schvedjf
Poutine est comme Hitler, Staline, Mao, Pol Pot…ces grands paranoïaques que le pouvoir absolu pousse au délire. Ils sont suivis par une partie de leur peuple, les autres sont muselés, emprisonnés ou éliminés

Citations de dictateurs "éclairantes" (https://www.neonmag.fr/top-8-des-punchlines-de-dictateurs-355731.html)

  • « Aucun gouvernement dans le monde ne tue sa population, à moins d’être dirigé par un fou. » – Bachar Al Assad
  • « Qui proteste est un ennemi, qui s’oppose est un cadavre. » – Pol Pot
  • « Les droits de l’homme sont des privilèges de riches. » – Kim Jong-il
  • « Je me considère personnellement comme l’homme le plus puissant du monde. » – Amin Dada


La réplique contre POUTINE : l'ISOLER complétement , ce qui favorisera le retournement du peuple ruse qui ne veut pas de cette guerre, persone n n'en veut ! 
 
Portrait de Poutine https://www.ouest-france.fr/monde/guerre-en-ukraine/portrait-guerre-en-ukraine-qui-est-vraiment-vladimir-poutine-b6d6c872-9577-11ec-a598-cbc0ff532848

FMcLFT6XIAIFviSFMg54qAXoAAItF8@mompontet

FMgfQ0qXoAApegb@MailOnline
Seul au monde  !


 

Statistiques : Aujourd'hui 360 - Hier 681 - Cette semaine 5081 - Ce mois-ci 19310 - Total 463947